Révélation du journal l’humanité : « Europe, Le Pacte caché ».

Le Pacte de Compétitivité : un texte antidémocratique au service des banques et des requins qui jouent l’emploi contre la fortune d’une poignée de barons de l’industrie.

032-1--2-.jpg

Halte à la mise en place de la dictature du capitalisme en Europe.

la démocratie est en danger !

Souvenons-nous ! Passant outre, le gouvernement UMP de Sarkozy, avec la complicité de la majorité des sénateurs et députés socialistes réunis en congrès ont émis un vote contraire à la volonté populaire majoritaire qui s’est prononcée à 55% contre le traité constitutionnel européen.

Le traité de Lisbonne adopté, le pouvoir est ainsi donné, sans aucun contrôle démocratique à une Commission Européenne dont les commissaires n’ont d’autre  légitimité  que d’être désignés par les gouvernements de chaque pays. Ces gens là n’ont de compte à rendre à personne, pas même aux députés de l’Assemblée Européenne qui ne dispose d’aucun pouvoir législatif réel. Par contre, ils sont les applicateurs zélés des politiques décidées par les gouvernements, notamment Sarkozy et Merkel.

Le  pacte de compétitivité, c’est quoi en clair ?

C’est une atteinte sans précédent à la démocratie, à la souveraineté nationale, aux droits sociaux des travailleurs et à nos conditions de vie:

  • Remise en cause généralisée de la règlementation en matière de droit du travail (conventions collectives), du temps de travail (OPT-OUT autorisant de faire travailler 48h par semaine), des retraites (67 ans pour tous !), de la protection sociale,
  • Augmentation de la TVA, impôt le plus injuste qui frappe de la même manière les bas revenus comme les plus grandes fortunes,
  • Obligation par les États de faire valider par les oligarques de Bruxelles les budgets nationaux avant de les soumettre au vote des députés, représentants du peuple!
  • Inscription dans la Constitution Française de l’interdiction de voter un budget de l’Etat en déficit, ce qui interdit toute relance en cas de crise par exemple ! Encor e une négation de la souveraineté nationale!
  • Baisse des cotisations sociales sur les salaires avec en corollaire le transfert de la Sécurité Sociale vers les assurances privées,

John Monks, le secrétaire de la Confédération Européenne des syndicats  qu’on ne peut taxer d’être un dangereux révolutionnaire marxiste considère que les plans décidés «rappellent l’esprit punitif du Traité de Versailles de 1919 ».

Traité dont à l’époque certains ont dit : « De cette paix imposée grandira une nouvelle haine » ou « Les frustrations qu’il a fait naître, ainsi peut-être que les déséquilibres qu’il a engendrés, ont eu un rôle certain dans la politique européenne des décennies suivantes qui ont conduit à Hitler ».

Les communistes ne sont pas anti-européens, mais ils sont contre cette Europe là, car elle conduit les peuples au rejet de toute coopération européenne et aux pires nationalismes.

Comme pour le traité constitutionnel, une machine à désinformer, à formater les esprits est en route.

La classe politique qui a défendu le « OUI » au traité, complaisamment relayée  par des médias asservis nous refont le même coup ! Il n’y aurait pas de « plan B », pas d’autres solutions que de faire payer les salariés pour compenser les milliards distribués aux banques lors de la dernière crise qu’ils disent terminée! Terminée pour eux, les milliardaires, mais elle continue et s’aggrave pour des millions de personnes retraités, demandeurs d’emplois, « travailleurs pauvres », précaires, etc, …

Chacun peut d’ores et déjà mesurer la baisse de son pouvoir d’achat avec les hausses du carburant, du gaz, des produits alimentaires, ….. tandis que les profits des entreprises du CAC40 atteignent des sommets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.