Browsing Category "Débat d’Idée"

Conseil du Territoire / Conseil Métropolitain : Habitat – transports, après le drame de la rue d’Aubagne la droite poursuit sa politique de gentrification !

Vassal / Gaudin : même combat

Derrière les larmes de crocodiles sur le drame de la rue d’Aubagne la majorité du conseil au Territoire et celui de la Métropole poursuit la gentrification même si quelques voix discordantes se sont  fait entendre sur le dossier tramway:

Intervention de Marc Poggiale et Christian Pellicani

 TRA N° 17 et 18 – Tramway Rue de Rome – Place du 4 Septembre : 

181213 C.Pellicani Tramway

Intervention de Marc POGGIALE

FAG N° 31-32-33-34 et 43 – Revalorisations et dévaluations des opérations d’aménagement Ville de Marseille

181213 M.Poggiale OperationsAmenagement

Dernière minute : Au département,  le dossier de financement extravagant des vestiaire du cercle des Nageurs prend l’eau;

La pression est utile !

12 Déc
2018

L’Atelier des Arts Hors les Murs : Première avec Le livre « Grands buteurs de Marseille » du journaliste sportif « Mario Albano »

La Galerie de l'Atelier des Arts  a été  interdite d'activités suite à l'effondrement des immeubles  63 et 65 rue d'Aubagne .

La Galerie de l’Atelier des Arts a été interdite d’activités suite à l’effondrement des immeubles 63 et 65 rue d’Aubagne .

Nous portons un projet qui vise à revenir dans l'Atelier des Arts en s'appuyant sur des actions et du travail Hors les murs !

Nous portons un projet qui vise à revenir dans l’Atelier des Arts en s’appuyant sur des actions et du travail Hors les murs !

 

Les annonces de Macron : Social, des petits pas et beaucoup d’esbroufe ! Les bonimenteurs sont à la manœuvre.

Les annonces de Macron : smic, prime de fin d’année, heures supplémentaires défiscalisées…

Faire grandir les exigences par une plus forte mobilisation.

La motion de censure des groupes de Gauche est une étape importante 

Les convergences entre les différentes colères doivent se transformer en un projet alternatif au libéralisme de ce gouvernement.

Devenons tous des gilets rouge – jaune et vert !

Convergence sur le Cours d’Estienne d’Orves entre Gilets jaune et Gilets « Rouge et Vert »

Ce samedi, j’ai eu l’occasion de discuter, Cours D’Estienne d’Orves,  avec plusieurs manifestants « gilets jaunes »  gênés par la tournure violente de la manifestation.

J’ai pu développer mon concept de gilet « Rouge et Vert » en expliquant que la gratuité des transports était une des réponses à la question du pouvoir d’achat mais également un moyen d’émettre moins de Co². L’environnement et le social peuvent se conjuguer comme politique alternative au libéralisme.  Nous ne sommes pas  au clair sur tout, mais   j’ai senti un vif intérêt pour ces propositions.

comme par exemple celle de remettre en place l’impôt sur les grandes fortunes (ISF).

Je me suis fait la réflexion suivante : Parlons-nous plus et vite !

Ils on appris que le groupe GDR, qui regroupe les parlementaires communistes, déposait avec d’autres une motion de censure pour faire tomber le gouvernement. Nous avons des convergences possible et utiles ! Faire peuple ce n’est pas  la construction dans la confusion mais dans l’action!

Lundi matin à Marseille participons à un nouveau rassemblement contre la politique municipale. 

 

 

Madame Bernasconi Maire du premier secteur a refusé de présenter le Vœux suivant : « Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille* »

Le 29 novembre j’ai demandé à Sabine Bernasconi de soumettre au vote du conseil d’arrondissement du 6 décembre 2018

le vœux suivant qu’elle a refuser de présenter au vote du conseil d’Arrondissement en niant la capacité des élus de secteur d’émettre des vœux pour inciter la mairie centrale et l’etat à prendre des mesures en faveur des populations de notre secteur : 

« *Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018, Read more >>

Un nouveau samedi de luttes avec des convergences : Pour l’eau publique, contre les PPP écoles à Marseille, pour le pouvoir d’achat avec la CGT et contre la Municipalité avec les habitants de Noailles !

Rouge et Vert avec le MNLE pour la gratuité des transports

Rouge et Vert avec le MNLE pour la gratuité des transports

Avec la CGT à la préfecture contre la politique gouvernementale

Avec la CGT à la préfecture contre la politique gouvernementale

Avec la délégation d'ONG Indiennes contre la gestion des politiques publiques de l'Eau par le conseil mondial  de l'eau en réunion à Marseille

Avec la délégation d’ONG Indiennes contre la gestion des politiques publiques de l’Eau par le conseil mondial de l’eau en réunion à Marseille

La gratuité des transports : le 1er secteur de Marseille se mobilise

Comment passer réduire la dépendance aux carburants fossiles  : en mettant en place plus de moyens en transports collectifs et en réduisant le prix des abonnements et billets à l’unité : « la Gratuité des transports publics c’est possible! »

Une trentaine de villes en France

Si une telle mesure était prise, ce ne serait pas une première en France. Nous avons comptabilisé près d’une trentaine de communes qui ont passé le cap du tout gratuit. Une grande majorité de ces municipalités ont moins de 20.000 habitants et leur réseau ne se compose que de bus: elles sont loin des coûts supportés par les grandes villes.

 À ce jour, Niort est la plus grande ville française à proposer des transports en commun gratuits, avec 58.600 habitants. Dès septembre 2018, Dunkerque et ses près de 90.000 habitants va lui emboîter le pas et passer devant.

Des stratégies diverses

En France et dans le monde, la gratuité des transports publics prend des formes diverses. En ciblant un public défavorisé, certaines villes comme Paris ou Toulouse voit la gratuité comme un outil d’équité sociale. Sur ce point, la « ville rose » va même plus loin, en incluant les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi.

Tallinn, capitale de l’Estonie, va même déjà plus loin: tous ses résidents prennent le réseau de bus et de tram gratuitement. C’est ce modèle qu’aimerait appliquer Anne Hidalgo, qui a lancé une étude à ce titre, dans la perspective des municipales de 2020.

À Chengdu, en Chine, les transports collectifs sont gratuits de 5 à 7 heures du matin. L’objectif est de désengorger les lignes durant les heures d’affluence, en incitant les usagers à se rendre plus tôt au travail. À Calgary, au Canada, le réseau de tram est gratuit dans le centre-ville. La mairie cherche ainsi à réduire le trafic automobile et la pollution au cœur de la métropole de l’Ontario. Et ça marche, si l’en on croit l’exemple estonien de Tallin, qui tire un bilan plutôt positif du passage au tout gratuit: elle a réussi à faire baisser les embouteillages de 15% en un an, après l’application de la mesure en 2012.