Browsing Category "Cheminots"

Marseille : Jeudi 19 avril nouvelle marche du peuple

En tête de la manif Jeremy Bacchi, secretaire fédéral PCf, Olivier Matteu secrétaire de l'UD CGT 13 et jean luc Mélenchon, Député

En tête de la manif Jeremy Bacchi, secretaire fédéral PCf, Olivier Matteu secrétaire de l’UD CGT 13 et jean luc Mélenchon, Député

Déclaration du MNLE sur la REFORME DE LA SNCF ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

La privatisation du service public ferroviaire et le changement de statut des cheminots participeront ils efficacement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ? NON !

Le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement – Réseau Homme&Nature  (MNLE) dénonce l’hypocrisie du gouvernement, des parlementaires et du président de la République qui déréglementent et favorisent le transport par cars en concurrence avec les services ferroviaires dans les territoires, en particuliers les plus défavorisés. Les mêmes,  actionnaires uniques de la SNCF, poussent l’entreprise publique à fermer des triages de fret comme à Miramas dans les Bouches du Rhône et favorisent la concurrence du transport de marchandises par les filiales routières de la SNCF et des entreprises européennes de transports ne respectant aucune norme sociale, défonçant nos routes payées par nos impôts (ce pourquoi la dette de la SNCF devrait être prise en compte par l’Etat).

Le gouvernement Macron/Philippe prolonge les mauvaises politiques des gouvernements précédents en aggravant la situation climatique, sociale et économique ainsi que la dégradation du service aux usagers.

Le développement du transport public ferroviaire de voyageurs et de marchandises est la seule réponse d’intérêt général pour permettre, à partir des gares ou des pôles logistiques,  la mise en place de moyens de transports alternatifs, doux et moins polluants,  respectueux de la nature et des populations. Le libre accès aux transports publics urbains devrait compléter le dispositif.

Le gouvernement va légaliser, au travers de la réforme du statut des cheminots,  un vol en bande organisé d’un de nos biens communs constitués par des décennies d’investissements publics dans la recherche, l’innovation et l’aménagement du territoire. Après les autoroutes, France télécom, EDF/GDF, les barrages… on ne peut pas rester neutre et passif devant cette spoliation des biens communs de la Nation. Ce sont nos impôts qui ont payé, ce sont les actionnaires qui vont toucher les dividendes. Si une activité est bénéficiaire, elle doit bénéficier aux autres. C’est ce que l’on appelle la péréquation, permettant à tout citoyen d’être à égalité devant le service.

Au-delà des cheminots, nos dirigeants s’attaquent à l’équilibre fragile des territoires. Ils  légifèrent en outre contre la démocratie par des lois qui visent à restreindre les droits d’alertes des salariés avec la suppression des CHSCT mais également l’intervention des citoyens en tant que lanceurs d’alertes.

Le MNLE se joint aux mobilisations en cours et souhaite participer à la constitution d’un pôle de résistance citoyen, associatif et syndical,  pour agir au niveau du droit, et avec des actions sur le terrain visant un développement durable de tous les territoires.       

 

           MONTREUIL, LE 8 AVRIL 2018  

Déclaration unitaire : Défendons tous les services publics ! Solidarité avec les cheminots et les cheminotes !

Appel  : Alternative Libertaire ; Europe Écologie – les Verts ; Ensemble ; Gauche Démocratique et sociale ; Génération.s ; Groupe Parlementaire France Insoumise ; Nouveau parti Anticapitaliste ; Nouvelle Donne ; Parti communiste Français ; Parti communiste ouvrier Français ; Parti de Gauche ; République et socialisme

Voilà des années que les gouvernements successifs ont fait le choix de la privatisation des transports contre le climat, l’égalité et le social : sous-investissement dans le rail et investissement massif vers autoroutes et autocars, privatisés qui favorisent notamment l’explosion du trafic de marchandises par poids lourds. Read more >>

UNE ATTAQUE IMMORALE, LA MARQUE D’UN PRESIDENT DES RICHES !

D’un côté le gouvernement Macron supprime l’Impôt Sur la Fortune, reverse des millions d’€ aux « Riches » et au patronat, et de l’autre il supprime la défiscalisation « des dons, des cotisations» à destination des Orphelins de la SNCF ! Il rend imposable, sans aucune honte, les dons qui vont aider des enfants, des orphelins. Fallait oser !

Lire la publication des cheminots : Le Président des Riches s’en prend aux orphelins de la SNCF

Au lieu de s’en prendre aux 4,38€ de cotisations mensuelle à l’ONCF il ferait mieux de s’attaquer à la fraude fiscale qui rapporterait des milliards d’Euros aux caisses de l’Etat !

le Collectif des Cheminots Communistes de Miramas

(1) Transports collectifs : Le ferroviaire en PACA, pardon Région SUD

Changement de nom pour la Région et rabougrissement du service public ferroviaire

Le SUD mérite Mieux !  

  • Suppression du train de nuit Vintimille Paris,
  • Limitation du TET grand sud Bordeaux Nice à Marseille,
  • Pour les TER, suppression des trains Aix Pertuis pendant 4 ans pour faire des travaux, suppression de 4 trains Gap Briançon  remplacés par des bus, suppression de 2 TER sur la Côte bleue, diminution des trains origine Miramas et d’un train pour Cavaillon, suppression de 2 A/R Avignon Orange, suppression de ter entre Marseille et Nice avec des arrêts de moins à Carnoules et Saint Cyr. Espacement des navettes entre Aubagne et Marseille malgré les travaux importants réalisés.   TER / jours en 2015 moins de 600 maintenant avec  suppression de TER hors heures de pointe,
  • Trains de nuit entre Paris et Briançon non supprimés mais impossible de réserver à l’avance.
  • Position idéologique Région et SNCF : baisse des coûts au lieu de réponses aux besoins des usagers transfert du train vers la route avec ouverture à la concurrence.
  • La SNCF manque de personnel, de matériel, on ne sait plus faire des travaux sous intervalles. On ferme la ligne plusieurs jours ou plusieurs mois avec une sous traitance à outrance qui risque d’amener des probabilités fortes d’incidents. Pour une boite privée la sécurité n’est pas la 1ere priorité.