(2) Friche de la belle de mai : Bouillonnement d’idées à « Paroles de galère » !

Stand du collectif contre le G7 de la finance à marseille.

Radio Galère 88.4, lance son festival, une rencontre festive et artistique, citoyenne, militante, ce week-end 3 et 4 septembre à la Friche de la Belle de Mai.


Le collectif Eau Bien Commun PACA est au rendez-vous de  » Galère » pour préparer la présence des médias alternatif au Forum de 2012 !

2 Sep
2011

le samedi 3 septembre : les salaries de Fralib se donnent rendez vous à l’usine à 8 H 30.

« Alors que la direction se lance aujourd’hui dans une bataille de chiffres (la Provence de samedi) visant à vouloir démontrer que les salariés en lutte, seraient minoritaires et de ce fait décrédibiliser notre projet.

La réponse est cinglante : c’est aujourd’hui 96 salariés qui ont apporté leur engagement par ce courrier et ce n’est pas fini ! D’autres vont le faire dans les prochains jours. »

Encore et toujours :

continuons le Boycott de LIPTON

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

Le thé de l’Eléphant est né il y a 119 ans à MARSEILLE

Rentrée scolaire : Mobilisation dés la rentrée pour l’école publique !

La rentrée scolaire a lieu le lundi 5 septembre 2011 pour tous les niveaux des trois zones métropolitaines. Les enseignants font leur rentrée le vendredi 2 septembre 2011.

Lundi 5 septembre on fera le tour des écoles pour faire le point avec les parents d’élèves et les enseignants.

Qui décide d’ouvrir ou de fermer des classes ?

Une ouverture ou une fermeture de classe est une mesure dite de « carte scolaire ». La carte scolaire repose sur une analyse des effectifs des élèves, à partir de laquelle sont répartis les postes d’enseignant.

Écoles maternelles et élémentaires publiques Read more >>

La campagne des menteurs et bonimenteurs commence : En ouverture de bal, Bruno Le Maire !

Friche industrielle, en bordure du canal de la Deûle, près de Lille. 50 % environ de friches de toutes la France sont concentrées dans la région Nord-Pas-de-Calais ou les programmes de dépollution et requalification sont ininterrompus depuis plusieurs décennies.

Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, dévoile dans un entretien accordé à L’Express mercredi 31 août, quelques lignes du projet présidentiel de l’UMP pour 2012 :

Pour M. Le Maire «  la croissance du pays doit reposer sur l’industrialisation de la France. « La France veut-elle rester une terre de production, garder ses usines, son agriculture ? La réponse est oui, trois fois oui ! (…) Il faut que nous parvenions à créer ce tissu de PME adossées à de grands groupes, pour prendre des parts de marché à l’exportation ».

Un mensonge qui ne résiste pas aux faits! En Provence on a deux exemples : Fralib et Net Cacao  pour lesquels l’état ne prend pas l’initiative pour garder sur nos territoires deux outils productifs dans le secteur agro-alimentaire.

Autres exemples : la production de panneaux solaires photos voltaïques à Digne ; la réparation navale sur le littoral ou les filières industrielles du Chlore : des salins à l’usine de st Auban. Enfin l’état ne fait rien pour enrayer la disparition  d’exploitations agricoles.

Alors pourquoi promettre ce qui n’a pas été fait jusqu’à présent en cinq ans de pouvoir?

La réponse est en partie dans la grogne qui gagne les PME et PMI qui ne font plus confiance à  l’Etat  UMP !

31 Août
2011

Médias Alternatifs : Festival « Radio Galère » à La friche de la belle de mai !

Pour la deuxième année consécutive, Radio Galère 88.4 lance son festival « Paroles de galère », une rencontre festive et artistique, citoyenne, militante, ce week-end 3 et 4 septembre à la Friche de la Belle de Mai. Avec la parole donnée aux associations, aux artistes, aux habitants. Une parole libérée proposée par une radio connue pour laisser la plus libre expression. Déliées, ici les idées neuves fusent…

30 Août
2011

Déclaration du Secours populaire (SPF) : la pauvreté s’est aggravée en France en 2011 !

Le tableau de la pauvreté en France en 2009, déjà alarmant, que dresse l’Insee, est bien « en dessous » de la réalité de 2011, la situation s’étant depuis « considérablement aggravée », a estimé le président du Secours populaire français, Julien Lauprêtre. Selon l’étude publiée mardi par l’Institut de la statistique, 13,5 % de la population de France métropolitaine étaient considérés comme pauvre, c’est-à-dire vivant avec moins de 954 euros par mois, contre 13 % en 2008. Il y avait ainsi en France 8,2 millions de « pauvres » en 2009, contre 7,8 millions l’année précédente.

C’est l’échec de l’engagement du président (Nicolas Sarkozy) annoncé à grand fracas « de faire reculer la pauvreté d’un tiers au cours du quinquennat », lors de la campagne présidentielle de 2007.

La définition de la pauvreté :

Un individu est considéré comme pauvre quand son niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. Read more >>

Qualifier de « Niche Fiscale » l’abattement sur les retraites relève de l’insulte et d’un holdup dans la poche des retraités !

Manif pour la défense des retraites

Dernière trouvaille de la bande à Sarkozy : Faire passer les retraités pour des nantis.

Dans son rapport sur « l’évaluation des dépenses sociales et des niches fiscales », l’Inspection générale des finances (IGF) a passé au crible 538 mesures dérogatoires. Mettre au même niveau  les retraités et les milliardaires qui bénéficient de multiples abattements relève de l’insulte et de propagande détournant le vrai débat sur la  réforme fiscale nécessaire.

La proposition de suppression de l’abattement de 10 % sur les retraites ponctionnerait près de 4 milliards dans la poche de salariés qui ont cotisé pour la plus part 40 ans pour un revenu plafonné à 50% du plafond de la sécurité sociale soit 1473€ au maximum. De nombreux retraités touchent moins soit par manque de trimestres de cotisations ou salaire faible. Sans les régimes complémentaires ils seraient nombreux en situation de misère. Sans parler des veuves et veufs qui gardent les mêmes charges avec un revenu plafonné.

Lorsque l’on soustrait un loyer, charges locatives ou des charges de  copropriété, le gaz, l’électricité, l’eau….Que reste-il pour les loisirs, la nourriture ?

La droite et le patronat plafonne le revenu d’existence.

Vivement qu’ils partent !

Réalité :

Chaque année le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé en fonction de l’évolution des salaires, conformément aux règles prévues par le code de la Sécurité sociale (Arrêté du 26 novembre 2010 portant fixation du plafond de la sécurité sociale pour 2011).

A compter du 1er janvier 2011, le nouveau plafond de la Sécurité sociale s’élèvera ainsi à 2 946 euros par mois, soit une revalorisation de 2.1% par rapport au plafond de 2010. Read more >>

(10) Vacances : c’est la reprise ! Les Congés payés, Rappel !

De grands moments de bonheurs et de repos assis sur du droit et le fruit de conquêtes sociales !

Equipements de tourisme social !

Les congés payés désignent les périodes de congé pendant lesquelles le salarié est payé par l’employeur .

Apparus en France le 20 juin 1936 et en Belgique dès le 8 juillet suivant, les congés payés sont une innovation sociale majeure dont certaines prémices étaient apparues dans des conventions collectives en Allemagne dès le début du XXe siècle. Cette législation sociale est liée à l’avènement du Front populaire en France. Au début du XXIe siècle, les congés payés existent dans de nombreux pays.

1936, une page sociale s'ouvre !

Au niveau mondial, un nombre croissant de personnes bénéficie de congés payés puisque, selon l’Organisation internationale du travail (OIT), on comptait 3,5 milliards de bénéficiaires à la fin des années 1980 et 4 milliards à la fin du deuxième millénaire.

En France

Loisirs : Base nautique.

La victoire du Front populaire aux élections législatives du 3 mai 1936 provoqua un élan de revendications chez les travailleurs. Ils lancèrent un mouvement de grève et d’occupation d’usines à travers toute la France, impliquant près de 2 millions de travailleurs. Ces grèves, paralysant tout le pays, entraînèrent l’ouverture de négociations avec le patronat sous la tutelle du nouveau gouvernement. Elles aboutirent tout d’abord aux Accords de Matignon, puis à la création des congés payés.

Fixés à quinze jours à l’origine, les congés payés minimum obligatoires n’ont cessé de s’allonger par l’action revendicative et  le vote au parlement : de deux semaines en 1936, ils passent à 3 en 1956, puis à 4 en 1968 et enfin à 5 semaines en 1982.