Browsing Category "Droits de l’Homme"
2 Mar
2011

8 Mars : cadeau empoisonné de l’Europe pour l’égalité Homme/Femme !

Les assureurs ne pourront plus appliquer des tarifs différents selon le sexe :les-assureurs-ne-pourront-plus-appliquer-des-tarifs-differents-selon-le-sexe_1487077_3234

Le 8 mars se prépare au niveau européen en affichant la fin de la discrimination hommes/Femmes dans le domaine assurantiel.

Bravo ! Les tarifs d’assurances autos ou d’assurances vie vont augmentés pour les femmes car elles payaient moins chers en France. Mais à aucun moment l’Europe envisage d’imposer une harmonisation vers le haut des salaires pour les femmes afin de réduire l’écart avec les hommes. C’est vrai ! L’Europe ne touche pas au dogme patronaux ni à celui de la concurrence libre et non faussé.

14 Jan
2011

Tunisie : la peur a changé de camp, le dictateur a fui !

Tunis, envoyée spéciale du journal l’humanité :

« Parti. Ben Ali est parti ; la rue tunisienne a eu raison du despote.
Après 23 ans de règne, le président tunisien vient d’être poussé
dehors par un mouvement de contestation sans précédent, porté en
grande partie par la révolte d’une jeunesse trop longtemps sacrifiée.
Plus d’un mois de manifestations et de sang versé. Read more >>

L’art mis au pilorie par l’Etat à Billère (64) : « la fresque des expulsés » va se multiplier avant sa destruction !

Avant de disparaître, la fresque des expulsés va être reproduite, dupliquée pour rester le symbole d’une forme de résistance citoyenne.Photo Pyrénées Presse

Près de trois cents personnes, dont de nombreux élus et les représentants de 22 associations, se sont rendues samedi matin devant la fresque des expulsés à Billère. Ce rendez-vous initié par les élus de la majorité municipale intervenait après 16 mois de conflit avec le préfet des Pyrénées-Atlantiques (64) qui exigeait l’effacement de cette fresque.

Inaugurée le 5 septembre 2009 à la suite de l’arrestation et de l’expulsion de plusieurs familles étrangères, cette fresque réalisée par le studio Tricolore sur un mur d’une salle communale en plein centre de Billère, rappelait à qui voulait le savoir que chaque jour des familles, des enfants étaient expulsés au mépris des valeurs de la République. Le maire de Billère, Jean-Yves Lalanne, rappelait samedi que « ce mur symbolisait les actes solidaires et généreux de citoyens contre un gouvernement autoritaire.Le préfet Rey est parti et la fresque est toujours là » triomphait-il. Read more >>