Browsing Category "Culture"

Amis de la Commune (1871) de PARIS : Premier Parcours Communard à Marseille

Echange dans la Mairie du premier Secteur sur la canebière

Echange dans la Mairie du premier Secteur sur la canebière

La mairie du premier secteur a été le point de départ de ce premier parcours Communard qui passe par l’Hôtel DUC et le square Louise Michel

Square Louise Michel

Square Louise Michel

sur le square un long échange a eu lieu avec Ali Timizar  commerçant du quartier Belsunce qui depuis 2008 a porté avec nous le projet de création de ce lieu emblématique !

Arrivée gare St Charles de la délégation des Amies et Amis de la Commune de Paris (1871)

Arrivée gare St Charles de la délégation des Amies et Amis de la Commune de Paris (1871)

Chants et prises de paroles ont résonné dans tout le quartier au rythme de notre déambulation.

 

15 Oct
2018

L’atelier des arts : 1789 à Marseille

 Mercredi 17 Octobre 2018, nous vous attendons nombreux à la Soirée Littéraire à l’Atelier des Arts : 
Adresse : 85 rue d’Aubagne 13001 Marseille à 18h30 en présence de David Gaussen : l’éditeur et Georges Reynaud : l’auteur du livre « La Révolution à Marseille ». 
Soirée Dédicace, pour ceux qui veulent prolonger la soirée avec nous il y a un apéritif et collation sur inscription 
( Paf : 13 € ). Close à 22h00.

Inauguration du square Louise MICHEL : Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille

Clémence-Louise Michel, dite Louise Michel  née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-CôteHaute-Marne et morte le 9 janvier 1905 à Marseille,

Cet évènement représente trois moments de notre histoire

Une Page de confiance  en la population qui est capable de s’insurger contre l’envahisseur et se battre contre les injustices : les communards, louise Michel en sont par leurs actes la meilleure illustration ;

Une page moins glorieuse, la répression d’une classe sociale qui n’accepte pas le partage des richesses et la solidarité,

 Une page d’espoir en notre capacité de porter et faire vivre les idéaux de ces ouvriers, intellectuels, artisans et de ces femmes qui ont posé les bases d’un futur social et progressiste en devenir ;

Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille, cette année

Angle des rues Pressensés, petite marie et de la Fare dans le premier : un délaissé (immeuble détruit)  qui vient d’être aménager en square après de nombreuses actions.

Le nom du square « Louise Michel est le résultat d’un combat de plus de 15 ans avec un acte fort en 2009 : le comité Marseillais des amis de la commune de 1871, l’association des commerçants, le CIQ  avec les deux élus communistes du secteur, Mireille Mavrides et Christian Pellicani  posent une plaque symboliquement sur la façade de l’immeuble qui délimite un terrain à l’abandon angle des rues de la Fare, des petite marie et Francis  Pressensés. Jean Marc Coppola et Valery Diamanti ont défendu le rapport au conseil municipal du 25 juin 2018 

Plaque qui n’a pas été déboulonné jusqu’au moment des travaux réalisés en 2017/2018 pour créer le square.

La plaque qui  été réalisée par nous et posée pour imposer dans le débat public et politique la nécessité de la située sur cet emplacement.

Le vote du 25 juin après celui du 21 juin à la Mairie de secteur est une victoire pour nous tous.

 Pour info : 50 adhérents des amis de la Commune de Paris seront à Marseille les 20 et 21 octobre  2018 prochain pour commémorer l’évènement.  

De la même Manière il faut obtenir la plaque commémorative au Pharo pour Gaston  Crémieux.

29 Sep
2018

(1) La Foire de Marseille à la croisé des chemins : En fin de mandat, le maire de Marseille ouvre la porte à la concurrence pour la gestion du site

On va devoir, comme pour de nombreux dossiers, rester vigilant et  mobiliser pour éviter une nouvelle opération qui livrerait le foncier aux promoteurs !

Première acte : La délibération ouvre la boite de « Pandore »*  en affichant de bonnes intentions comme dans de nombreux cas !

Les faits vu du conseil municipal :

La Ville de Marseille dispose d’un parc des Congrès et des Expositions de 17 hectares en plein centre-ville, ce qui représente une particularité à l’échelle nationale, et un atout considérable.
Le Parc Chanot accueille tous types de manifestations: salons, congrès, séminaires, conventions, foires, conférences, au bénéfice de l’attractivité économique et du rayonnement du territoire.
Ces activités génèrent par ailleurs des retombées économiques directes, indirectes et induites significatives.

A l’heure où le contrat par lequel la Ville a confié à la SAFIM la gestion de ces infrastructures arrive à son terme (le 31 décembre 2019), la Ville a décidé de lancer une procédure de délégation de service public pour la mise en œuvre d’un projet permettant de transformer le Parc Chanot, afin :
– de renforcer Marseille dans la concurrence des métropoles grâce à un équipement à la hauteur de la place de la ville et au niveau des standards internationaux,
de faire du Parc Chanot un lieu de vie ouvert à la population.

C’est l’objet de la délibération approuvée lors du conseil municipal le 25 juin 2018.
Cette délibération, ainsi que le document « Projet de recours à une délégation de service pour l’aménagement et l’exploitation du Parc des expositions de Chanot », sont consultables via les liens ci-dessous.

Délibération : projet_parc_chanot-17072018 

  • *Dans la mythologie grecquePandore ou Pandora (en grec ancien Πανδώρα / Pandốra, « ornée de tous les dons ») est la première femme humaine, façonnée dans l’argile par Héphaïstos et animée par la déesse Athéna. Elle est associée à la légende de la « boîte de Pandore » — en fait, une jarre.Zeus offrit la main de Pandore à Épiméthée, frère de Prométhée. Bien qu’il eût promis à Prométhée de refuser les cadeaux venant de Zeus, Épiméthée accepta Pandore. Pandore apporta dans ses bagages une boîte mystérieuse que Zeus lui interdit d’ouvrir. Celle-ci contenait tous les maux de l’humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, la Mort, le Vice, la Tromperie, la Passion, l’Orgueilainsi que l’Espérance. Après avoir achevé cette merveille, Zeus ordonna à Hermès de la conduire vers Épiméthée qui accepta le présent fatal et reconnut bientôt son imprudence. Une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu’Hermès lui avait donnée et ouvrit la boîte, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Elle voulut refermer la boîte pour les retenir ; hélas, il était trop tard. Seule l’Espérance, plus lente à réagir, y resta enfermée.Depuis ce jour, mille calamités entourent les hommes de toutes parts : la terre est remplie de maux, la mer en est remplie, les maladies se plaisent à tourmenter les mortels nuit et jour et leur apportent en silence toutes les douleurs, car le prudent Zeus les a privées de la voix. Nul ne peut donc échapper à la volonté de Zeus.