Tous ensemble pour dire : « NE TOUCHEZ PAS A LA LOI DE 1905 ! »

Rassemblement à la préfecture 13
LE SAMEDI 8 DÉCEMBRE

à 10 H 00
À l’initiative de la LP 13,
dans le cadre de l’action nationale décidée
au congrès national de St Herblain
Délégation des organisations laïques et syndicales auprès du préfet.

NE TOUCHEZ PAS à LA LOI DE 1905 !

Lettre aux laïques et leurs associations,
aux démocrates et républicains,
aux mouvements ouvrier et syndical.

  1. Emmanuel Macron, entend modifier profondément la loi de 1905.

Ainsi se concrétise une menace que nous sentions se préciser, en particulier après les propos sidérants tenus par le président de la République au collège des Bernardins, annonçant aux évêques son intention d’organiser la « réparation du lien abimé avec l’Église  ».

Le gouvernement entend ainsi mettre en place des critères de reconnaissances publiques des cultes. Tel culte serait bon, tel autre mauvais. Plus d’un tiers de la loi de Séparation des Églises et de l’État serait ainsi modifié ou supprimé.

Le prétexte en est l’Islam pour mieux contrôler les musulmans. La réalité, ce sont des privilèges accordés à l’Église catholique qui sera la première bénéficiaire de l’opération.

La République, depuis 1905, ne reconnaît aucun culte. Elle n’a pas à établir si un culte est bon ou pas. Croire ou ne pas croire est une affaire privée. La loi de 1905 est une loi de liberté, principe qui ne se partage pas. Elle distingue nettement la sphère publique en charge de l’intérêt général (institutions, Gouvernement, Administration, Services publics, fonctionnaires) où la neutralité est de règle, et la sphère privée qui se compose du reste. C’est cette distinction qui garantit la liberté de conscience.

En réalité, avec cette « reconnaissance du lien avec l’Église », des avantages fiscaux seront proposés pour inciter les cultes « reconnus  » à être dociles et dans la ligne du pouvoir.

La loi de 1905 a été modifiée à plusieurs reprises. Mais la plupart des ajustements ne remettaient pas en cause le principe de Séparation des Églises et de l’État. Sa seule modification profonde a eu lieu le 25 décembre 1942, lorsque le Régime de Vichy a fait un cadeau royal à l’Église en lui restituant la capacité civile et testamentaire pour recevoir des dons et des legs défiscalisés, et en permettant le financement public des travaux dans les bâtiments religieux.

Les dispositions annoncées par Emmanuel Macron sont du même ordre. Cette infamie antilaïque ne doit pas se produire.

Une réunion au plan national des associations laïques s’est tenue le 22 novembre 2018 au siège national de la Ligue de l’Enseignement, une déclaration commune devrait être publiée prochainement.

À l’occasion de l’anniversaire de la Loi de Séparation du 9 décembre 1905, la FNLP organise dans toute la France des rassemblements devant les préfectures.

La Fédération Départementale de la Libre Pensée du 13 a demandé une audience à Monsieur le préfet pour le samedi 8 décembre 2018 à 10 h 00 afin : « qu’une délégation de responsables laïques soit reçue en préfecture afin de vous préciser notre position sur cette fondamentale question de la défense de la loi de 1905  ». Délégation appuyée par un rassemblement avec prises de parole.

Nous avons l’honneur de vous inviter à participer à cette action afin que soit exprimée la nécessaire résistance unie des laïques devant la gravité de cette menace.

Il s’agit là de la première étape d’une mobilisation laïque pour dire :

NE TOUCHEZ PAS A LA LOI DE 1905 !

Laissez un commentaire?