Tagged with " L’archipel du Frioul"

Frioul : La rénovation de l’Hôpital Caroline se poursuit

L’hôpital Caroline a été construit entre 1823 et 1828 par Michel-Robert Penchaud sur l’île de Ratonneau, au large de Marseille.

Le but de cet hôpital était d’accueillir les voyageurs arrivant sur Marseille et qui étaient mis en quarantaine, notamment lors de soupçons d’épidémie de fièvre jaune.

Cet hôpital porte le prénom de la duchesse de Berry, Caroline de Bourbon-Siciles (1798-1870).

La construction répondait à plusieurs préoccupations des services sanitaires :

  • nécessité d’avoir un lieu aéré, car on compte sur le vent pour chasser les miasmes de la maladie ;
  • proximité de la mer pour faciliter les communications, et permettre de pomper l’eau dont on a besoin pour laver les sols ;
  • isolement strict, pour la quarantaine ;
  •  facilité de garde et de surveillance.

Le projet exécuté à partir de 1823 peut abriter 48 malades et 24 convalescents. Tous sont cantonnés dans des quartiers distincts, isolés entre eux, coupés de l’extérieur par une enceinte. Au centre du dispositif, la capitainerie est le lieu d’où l’on peut tout voir, se rendre partout. À mi-chemin entre malades et convalescents, la chapelle visible de tous prend la forme d’un temple grec. Parties vitrées entre les colonnes, permettant aux malades d’assister aux offices depuis les fenêtres des dortoirs, son podium sert de sas pour entreposer matériel et médicaments nécessaires aux malades.

L’architecture est en parfaite adéquation avec l’usage qui doit en être fait, et les bâtiments construits avec la plus stricte économie. On trouve donc partout répété un module de base à réaliser avec des éléments calibrés, que l’on a pu produire en série.

Les conditions de navigation moderne ont fait rapidement paraître obsolète le nouveau lazaret comme instrument de quarantaine, en même temps que le débat scientifique autour des épidémies faisait évoluer le comportement des médecins envers les malades. L’hôpital Caroline a surtout servi aux militaires malades de retour d’Afrique ou de Crimée. Transformé en 1850 par l’architecte Vaucher, il forme avec le port de Pomègues et celui du Frioul, le complexe du « Lazaret des îles », considéré comme le plus vaste et le meilleur de Méditerranée.

L’hôpital est utilisé jusqu’en 1941, lors d’une épidémie de typhus dans les prisons.

Il est détruit par les bombardements aériens à la libération de Marseille en août 1944, et abandonné, jusqu’à l’acquisition des îles par la ville de Marseille en 1978. L’hôpital fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 1.

Aujourd’hui en cours de restauration par l’association ACTA VISTA, l’hôpital Caroline accueille diverses animations. La plus connue est le festival MIMI, porté par l’Aide aux musiques innovatrices (A.M.I). Ce festival se tient chaque année mi-juillet dans la cour de l’ancien hôpital et présente des artistes innovants venus de tous les horizons, musicaux ou géographiques2.

Conseil d’Arrondissement au Frioul : Seul contre tous une fois de plus et force de propositions !

 Enfin notre  proposition d’une place Louise Michel dans le premier arrondissement fait consensus : nous aurons un square « Louise Michel »

L’ensemble des militants associatifs des Amis de la Commune, des libres penseurs, des militants communistes et ceux du CIQ et des associations du Centre-Ville voient leurs actions et entêtement récompensés ; le Conseil d’Arrondissement a voté le nom du square ce matin qui sera confirmé au Conseil municipal lundi 25 juin.

L’occasion pour moi de rappeler l’engagement de Louise Michel pendant la Commune de 1871 à Paris mais aussi tous ses combats pour l’éducation, la laïcité et le féminisme.

Merci à Bertolini Gilbert, Ali Timizar et Michel Kadouch pour leurs engagements pour obtenir cette espace public au nom de Louise Michel !

D’autres rapports : j’ai voté une fois de plus contre les contrats de délégation de services publics de la restauration scolaire comme celles pour la gestion des maisons pour tous.

Mais également sur le PLUi qui traduit dans les documents administratifs les engagements pour le tout béton de cette municipalité de droite.

Enfin, j’ai renouvelé mes propositions d’intégration de la desserte de l’Archipel du Frioul au réseau RTM. Avant la fin de l’année 2018 cela devrait être le cas. Un succès de plus à notre actif. C’est un dossier que j’ai porté avec l’ancien président du CIQ du Frioul Jacques soudain et  des commerçants. 

Attention il faudra rester mobilisé : les questions de qualité de service et des tarifs devront faire l’objet de discutions comme la question de la gare maritime au Vieux Port;

A ce sujet j’ai rappelé la pétition en cours et l’impatience des habitants et plaisancier  de l’archipel.

Merci à QcM et Guy pour la couverture photo.

Christian PELLICANI

 

 

 

 

 

Transports maritimes : Christian Pellicani rencontre les Frioulais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Navettes Maritimes : transport public marseillais ou transport de touristes ?

Cette rencontre publique s’inscrit dans un calendrier serré. La Délégation de Service Public (DSP) des navettes quotidiennes pour se rendre sur le Frioul doit être discutée deux fois d’ici novembre, à la Métropole. La DSP arrive à son terme. Il va donc falloir trancher pour une prolongation ou un changement de cette délégation.

 La RTM détient la compétence maritime.

La prolongation ou le changement de Délégation de Service Public est un enjeu fort. Aujourd’hui, les tarifs trop élevés des navettes ne permettent pas à tous les Marseillais de se rendre dans ce quartier de notre ville qu’est le Frioul. La reprise de cette DSP par la RTM, qui détient la compétence maritime serait l’occasion d’inscrire les navettes quotidiennes dans le cadre des transports publics. Avec leur abonnement habituel, les Marseillais pourraient donc emprunter les navettes au même titre qu’ils utilisent les bus, le métro et le tramway.

Christiant Pellicani suggère de rencontrer la RTM afin de leur demander de faire des propositions concrètes de service et de discuter avec la Métropole des conditions de reprises. Cette solution permettrait enfin d’inscrire les navettes dans le cadre d’un transport public pour tous et de repositionner le Fioul comme un des quartiers de Marseille et le couper de son isolement. Read more >>

(6) Assises Citoyennes pour Marseille :Le Frioul fera parti du projet municipal pour le Front de Gauche !

Quartier de Marseille trop longtemps abandonné l’Archipel du Frioul a retrouvé sa place de quartier avec la création du Comité Consultatif de Gouvernance mis en place par la Mairie du Premier Secteur et par les débats organisés au moment de la constitution du Parc national des Calanques.

Aujourd’hui il faut aller plus loin en apportant des réponses concrètes et inscrite dans un agenda qui ne renvoi pas les décisions « aux calendes grecques » !

Quelles sont les préoccupations des iliens : dessertes voyageurs avec une tarification identique au reste de la ville,  transports de marchandises, logements, équipements publics et moyens humains indispensable au bon fonctionnement des services, gestion du plan d’eau avec les plaisanciers, développement des activités touristiques... La réponse à toutes ces questions et bien d’autres devront trouver dans le projet Marseille 2014 des réponses !