Tagged with " Gratuité des transports"

Navette Maritime , le retour : La question des déplacements, du transport public et de la gratuité restent d’actualités !

Le 27 avril les services maritimes de la RTM reprennent la mer pour desservir la Pointe Rouge et l’Estaque.  Le tarif à l’unité de 5€ reste dissuasif pour les voyageurs. Seuls les abonnés mensuels s’y retrouvent. Les services de navettes maritimes, de « Bateaux Bus » comme nous l’avions proposé ont été dévoyés  pour devenir un produit touristique. C’est inacceptable !

Dépliant RTM 2019 : brochure-lanavette2019 (2)

Nous poursuivons nos actions pour développer l’offre de transport et tendre vers la gratuité. C’est une question qui est au cœur de notre projet pour Marseille et la Métropole.

(2) Nouvelle de PARIS -Transports : la gratuité c’est possible sans démagogie, c’est un choix de société, un choix politique !

L’idée de gratuité avance : (extrait de BFMTV.COM)

« Dans un soucis d’équilibre entre social et écologie, Anne Hidalgo réfléchit à la possibilité d’installer la gratuité totale des transports en commun à Paris.
Si la maire de Paris n’a pas précisé quand ni comment, elle a clairement fait un pas vers la gratuité des transports en commun à Paris. Interviewée dans le Journal du Dimanche du 30 décembre 2018, Anne Hidalgo voit dans la gratuité des transports « une des solutions face à la crise qui traverse notre pays », à savoir une crise à la fois sociale et écologique. Read more >>

Un nouveau samedi de luttes avec des convergences : Pour l’eau publique, contre les PPP écoles à Marseille, pour le pouvoir d’achat avec la CGT et contre la Municipalité avec les habitants de Noailles !

Rouge et Vert avec le MNLE pour la gratuité des transports

Rouge et Vert avec le MNLE pour la gratuité des transports

Avec la CGT à la préfecture contre la politique gouvernementale

Avec la CGT à la préfecture contre la politique gouvernementale

Avec la délégation d'ONG Indiennes contre la gestion des politiques publiques de l'Eau par le conseil mondial  de l'eau en réunion à Marseille

Avec la délégation d’ONG Indiennes contre la gestion des politiques publiques de l’Eau par le conseil mondial de l’eau en réunion à Marseille

La gratuité des transports : le 1er secteur de Marseille se mobilise

Comment passer réduire la dépendance aux carburants fossiles  : en mettant en place plus de moyens en transports collectifs et en réduisant le prix des abonnements et billets à l’unité : « la Gratuité des transports publics c’est possible! »

Une trentaine de villes en France

Si une telle mesure était prise, ce ne serait pas une première en France. Nous avons comptabilisé près d’une trentaine de communes qui ont passé le cap du tout gratuit. Une grande majorité de ces municipalités ont moins de 20.000 habitants et leur réseau ne se compose que de bus: elles sont loin des coûts supportés par les grandes villes.

 À ce jour, Niort est la plus grande ville française à proposer des transports en commun gratuits, avec 58.600 habitants. Dès septembre 2018, Dunkerque et ses près de 90.000 habitants va lui emboîter le pas et passer devant.

Des stratégies diverses

En France et dans le monde, la gratuité des transports publics prend des formes diverses. En ciblant un public défavorisé, certaines villes comme Paris ou Toulouse voit la gratuité comme un outil d’équité sociale. Sur ce point, la « ville rose » va même plus loin, en incluant les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi.

Tallinn, capitale de l’Estonie, va même déjà plus loin: tous ses résidents prennent le réseau de bus et de tram gratuitement. C’est ce modèle qu’aimerait appliquer Anne Hidalgo, qui a lancé une étude à ce titre, dans la perspective des municipales de 2020.

À Chengdu, en Chine, les transports collectifs sont gratuits de 5 à 7 heures du matin. L’objectif est de désengorger les lignes durant les heures d’affluence, en incitant les usagers à se rendre plus tôt au travail. À Calgary, au Canada, le réseau de tram est gratuit dans le centre-ville. La mairie cherche ainsi à réduire le trafic automobile et la pollution au cœur de la métropole de l’Ontario. Et ça marche, si l’en on croit l’exemple estonien de Tallin, qui tire un bilan plutôt positif du passage au tout gratuit: elle a réussi à faire baisser les embouteillages de 15% en un an, après l’application de la mesure en 2012.

1er décembre 2018 Tous ensemble pour la gratuité des Transports sous l’Ombrière au Vieux port de Marseille

La Gratuité des transports publics : Le Meilleur moyen de donner du pouvoir d’achat à nos concitoyens !