Samedi 8 février au 58 Rue d’Aubagne : Plusieurs familles viennent d’être délogés pour des motifs de fissures dans les sous-bassement de l’immeuble.

La mobilisation des initiateurs et signataires de « la charte du relogement » garanti un traitement  humain des opérations et un suivi plus transparent.

En tant qu’élu je constate que le gestionnaire unique du bâtiment à pousser au délogement mais n’a pas pris les mesures en amont pour mener les travaux nécessaire à l’entretien de l’immeuble.

De plus il convoque les familles pour signer des documents de résiliation de bail dès lundi 10 février 2020.

Après un relogement temporaire dans des Hôtels que deviendront-ils s’ils n’ont pas le droit au retour dans leur logement après les travaux dans l’immeuble.

Le parc de logement social construit ne permet pas de répondre à toutes ces situations.

Nous devons rester mobilisés et porter dans le débat municipal la réquisition des bâtiments et locaux public vide pour y loger temporairement les familles avant leur réintégration dans des logements et immeubles rénovés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.