6 Mai
2011

LE THÉ DE L’ÉLÉPHANT, EST MARSEILLAIS ! En Provence il va rester !

 Depuis le 28 septembre 2010, date de l’annonce par Unilever du projet de fermeture de Fralib, les salariés et leurs organisations syndicales CGT et CFE-CGC luttent pour le maintien de l’activité et des 182 emplois.

 Nous avons fait la démonstration que cette décision est économiquement sans fondement. Notre lutte est juste et légitime !

 UNILEVER tue l’emploi, exploite ses salariés, arnaque les consommateurs en réduisant la matière première des sachets de thé ou d’infusion, s’exonère d’une grande partie des impôts avec un montage financier et en prime elle fait semblant de perdre de l’argent! Ce n’est qu’un prétexte pour la délocalisation des productions.

 Alors que la France est le premier marché de thés et d’infusions aromatisés de l’Europe de l’ouest, la multinationale se verrait bien fabriquer demain en Pologne et en Belgique, pour vendre au prix fort en France sans y produire!

 Ses pratiques scandaleuses mises en oeuvre avec l’aide du Gouvernement aboutissent à de terribles reculs sociaux. Read more >>

5 Mai
2011

(Marsactu) Intercommunalité :La future carte des Bouches-du-Rhône vue par le préfet !

Pour info un article de marsactu :

« Par Julien VINZENT le 22 avril 2011

Cliquez sur l’image pour agrandir

Surtout, éviter la guerre des tranchées. D’ici le 31 décembre, réforme des collectivités territoriales oblige, la carte de l’intercommunalité – c’est-à-dire les regroupements de communes dans des communautés urbaines (comme Marseille) ou d’agglomération (comme notamment Aix et Aubagne) – va opérer une mutation dans les Bouches-du-Rhône. Avec une question centrale, qui est sur toutes les lèvres depuis le vote de la loi : l’intégration des communes environnantes de Marseille dans une métropole, repoussoir pour nombre de maires et présidents d’agglo du département.

En poste depuis quelques mois seulement, mais ayant écumé les préfectures de la région, Hugues Parant le sait bien, rappelant « l’affirmation des identités et des particularismes » qui a fleuri, avec notamment le référendum d’Aubagne. Dans ses prescriptions présentées à la nouvelle commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) – qui regroupe maires, agglos, conseils général et régional pour animer la concertation autour du dossier – il a donc avant tout tenu à « ne pas bloquer la discussion. Métropôle ou pôle métropolitain, c’est un faux débat. La question est de savoir comment prendre en compte l’exigence de services des citoyens ». Des attentes exprimées ces derniers mois par le club Top 20 et les conseils de développement, avec comme urgence absolue les transports. Read more >>

Mai arrive avec le deuxième tiers et la déclaration annuelle d’impôt sur le revenu !

Sarkozy-Fillon : Des choix de classe pour la fiscalité !

Le travail parlementaire sur la réforme fiscale s’habille de mots pour cacher les cadeaux consentis aux plus riches sur le dos des pauvres et des classes moyennes.

Un récent article du monde en date du 4 mai 2011 illustre bien le niveau de préoccupation des parlementaires UMP et de Nicolas Sarkozy : « Pas de taxation accrue du travail !

Certains députés et sénateurs de la majorité (UMP ou Union centriste) prônent quant à eux l’instauration d’une tranche nouvelle d’imposition sur le revenu à 45 % ou 46 % (la plus élevée se situe à 41 % actuellement) pour les revenus annuels par part supérieurs à 100 000 euros. C’est ce qu’ils avaient déjà proposé à l’automne 2010, lors de l’examen du budget 2011.

Cette piste a été écartée par le gouvernement, Nicolas Sarkozy ne voulant pas d’une taxation accrue du travail. »  Des salaires mensuels à  90000€ requalifié de revenue prolétarien par le président de la république : on croit rêver ! Un nouveau slogan à prendre au mot ; le SMIC à 9000 € pour tous.

Plus serieusement

«Elaboration des propositions fiscales pour le programme partagé du Front de Gauche »

L’élaboration du programme partagé de gouvernement du Front de Gauche est en chantier. Chaque formation membre a travaillé sur ce programme qui est – jusqu’à présent – composé de 6 chapitres : Refondation républicaine des institutions et de la société – Partager les richesses – La planification écologique – Sortir du traité de Lisbonne – Faire la paix.

Des forums publics ont lieu sur le territoire et un site internet a été crée pour permettre aux citoyens (clic) de s’exprimer et surtout d’apporter leur-s propre-s proposition-s.

Îlot Chanterelle (Marseille 1er) : Gaudin, Blum et les promoteurs à la manœuvre !

Samedi, la population et les associations se mobilisent contre les projets immobiliers de la mairie de Marseille sur le terrain chanterelle dans le 1er arrondissement.

Les élus et militants communistes du premier secteur renouvellent leurs oppositions à ces projets spéculatifs et confirment les propositions qu’ils ont déjà exprimées : chanterelle_4_pages

(11) Argentine : Canal Beagle, rencontre au fil de l’eau !

On n’a pas rencontré Nicolas Hulot mais des mammifères marin sur le Canal Beagle : Canal_Beagle


Colonie de Lions de Mer et une multitude d'oiseaux marins.

Le Bout du Monde : Isla Redonda, Ushuaïa, le début du retour !

Parc National de la Terre de Feu, en face du Chili.

29 Avr
2011

D’Ushuaïa : Message de soutien au Ballet national de Marseille !

Du bout du monde, par internet, en lisant le quotidien La Marseillaise,  j’ai pris connaissance de ce drame qui frappe la mémoire du Ballet National de Marseille .

L’article :

Un incendie a détruit les décors parfois historiques du Ballet national de Marseille et les archives du théâtre du Gymnase stockés à Saint-Marcel. Désastre et perte inestimable.

L’entrepôt des accessoires et décors du Ballet national de Marseille situé 73, boulevard de Saint-Marcel dans le 11e arrondissement de Marseille, a été entièrement ravagé par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi.
Bien plus qu’un désastre matériel et financier, c’est l’âme et la peau du Ballet qui sont touchés et avec la mémoire du théâtre du Gymnase dont 25 années d’archives (affiches, photos et textes) ont été réduites en cendres. « C’est une véritable catastrophe, il ne nous reste plus rien ! », se lamente Frédéric Flamand, le directeur effondré du BNM (lire ci-dessous) qui ne cesse de recevoir des messages de soutien. Des 4 000 mètres carrés du local prêté par la Ville, il ne restait au petit matin que des pans de mur, des taules cramoisis et des gravats fumants que les bulldozers déblayaient. Read more >>

(10) Argentine : Géant, le Perito Moreno !

Le Parc National des Glaciers : Perito Monéno

Vue Panoramique du Glacier Perito Moreno.