7 Juil
2011
Posted in: Eau
By    No Comments

La coordination Eau Bien commun a manifesté devant le siège de la communauté urbaine.

 

 

Élus, syndicats, associatifs tous unis autour de la coordination Eau bien commun PACA. MIGUE MARIOTTI
Élus, syndicats, associatifs tous unis autour de la coordination Eau bien commun PACA.

 « L’eau est un bien public et pas une marchandise ». Contre vents et marées, ils réclament le retour à une gestion publique de ce bien commun de l’humanité… Réunis hier devant le siège de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), la coordination Eau bien commun PACA, soutenue par des organisations syndicales comme l’Unsa et la FSU et des partis politiques, d’Europe Écologie les Verts au PCF en passant par le Front de Gauche, le NPA et le Mouvement des Républicains et des Citoyens a de nouveau donné de la voix. Car il y a urgence. Les contrats de délégation de service public passés avec la SEM (Société des Eaux de Marseille) et la SERAM (émanations des groupes Véolia et Suez) pour l’eau et l’assainissement arrivent à échéance dans les prochains mois. Mais les élus de MPM doivent faire un choix dès ce vendredi lors d’une ultime séance communautaire, avant la trêve estivale. « Dans trois jours, [ils] voteront un rapport sur le mode de gestion de l’eau à Marseille et dans les 17 autres communes de MPM, la délégation de service public (DSP) sera probablement reconduite mais nous souhaitons mobiliser » assène Antoine Richard, d’Attac.

Un rapport basé sur « une opinion de comptoir »
Ni la lettre ouverte transmise par la coordination le 17 mars dernier aux socialistes des Bouches-du-Rhône, ni le courrier envoyé aux élus communautaires le 27 juin n’a obtenu de réponse. Pire, le président de la communauté urbaine, Eugène Caselli (PS) a déjà fait savoir en début de semaine que le passage en régie lui semblait compromis en raison notamment d’un coût trop important pour la collectivité. « Une opinion de comptoir qui n’est fondée sur aucune étude d’experts » rétorque Bernard Mounier, d’Eau bien commun PACA. Pour ce dernier, ce « parti pris idéologique », est même « en totale contradiction avec l’opinion du parti socialiste », évoquant l’exemple parisien.
Et d’en remettre une couche sur « l’opacité », la « complexité » voire la « dissimulation » qui entourent ces contrats d’affermage mis en place depuis 1960 à Marseille. « Ce qui importe pour ces entreprises, c’est le volume d’eau consommée et le profit qu’elles peuvent en tirer » poursuit Bernard Mounier, « entre 2009 et 2010, les actionnaires ont bénéficié d’une augmentation de leur part de 10,45%. Peu importe le taux de fuite qui dépasse les 15% sur le réseau ». Or pour les manifestants, l’essentiel c’est le citoyen. « Celui-ci a droit à une eau de qualité à un coût maîtrisé, contrôlable » estime Louis Iorio, du collectif Vivent les services publics.
La coordination et ses soutiens appellent la population des 18 communes de MPM à manifester de nouveau vendredi dès 8h30 devant le Palais du Pharo. Tous travaillent également à la tenue d’un forum mondial de l’eau alternatif à Marseille en mars 2012 en opposition au forum officiel.

(1) Théâtre Silvain : Saison 201, que du bonheur !

Programme de la saison 2011 : Capsur2013

Au coeur du 7eme, l'ancien opéra d'été de la ville de Marseille !

Entrée, chemin du Pont.

6 Juil
2011
Posted in: Eau
By    No Comments

(3) EAU : contribution au débat sur la gestion de l’eau à la Communauté Urbaine !

La délégation de service public Pour unique horizon

Par Jean-Christophe MASSÉ

Le choix du mode de gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement sur le territoire de la communauté urbaine a été fait. Ce sera la Délégation de Service Public (DSP). Une fois voté, ce choix devient démocratiquement légitime et juridiquement fondé. La démocratie n’a pas besoin d’unanimité pour fonctionner.

Cependant, la démocratie, fut-elle locale, a besoin du débat démocratique. Un débat démocratique qui s’appuie sur des échanges idées et le respect mutuel des débatteurs qu’ils soient élus ou simples citoyens.

Vendredi 8 juillet prochain, le débat sur le choix du mode de gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement à la communauté urbaine Marseille Provence Métropole répondra-t-il à cet impératif démocratique ?

A la lecture des 2 projets de délibération actant le choix de la délégation de service public, il est possible d’avoir des doutes. Ma conviction est que, à l’image d’une instruction judiciaire à charge, l’analyse des différents modes de gestion possible a été réalisée à charge contre le retour à une gestion publique, pour le choix de la délégation de ces services publics au privé. Read more >>

5 Juil
2011

Le Front de Gauche a aussi ses éléphants !

Avec les FRALIB au théâtre Silvain!

5 Juil
2011
Posted in: Eau
By    No Comments

EAU : Manif le 8 juillet à 8h30 devant les grilles du PHARO contre le vote de la DSP !

Le collectif appelle à manifester vendredi matin !

« Eau Bien Commun PACA », le collectif qui regroupe des associations, syndicats et le soutien du PCF, PG, NPA, GU, MRC, Modem, EELV, appelle le 8 juillet à manifester contre le vote par les élus de la CUM le renouvellement des DSP : eau et assainissement.

Au cour d’une conférence de presse qui c’est tenu ce jour devant la Communauté urbaine, le collectif a rappelé les enjeux de la gestion de l’eau et les analyses qui confortent l’idée que la régie est une solution qui peut se mettre en place comme pour la ville de PARIS.

Projets de Rapports : RapportDSP Eau et RapportDSPAssainissement

Fréderic DUTOIT  a expliqué le vote contre qui sera exprimé par le groupe communiste de la CUM vendredi

(1) Le 13 juillet du local au global : la Fête de la citoyenneté du 7eme !

Demandez le programme de la Fête …………

Du terrain de la corderie à la présidentielle : même engagement !

3 Juil
2011

La page scolaire se tourne pour Jacques Lerichomme : Vive la retraite !

Jacques quitte les bancs de l’école pour  siéger à temps plein au conseil régional au groupe Front de Gauche.

Les syndicalistes de l’éducation nationale ont rendu un hommage chaleureux à leur camarade qui en partant à la retraite passe du syndicalisme au militantisme politique au sein de la  Gauche Unitaire.