10 Mai
2019

« Les riens citoyens » un coup de pied aux « c.. » des préjugés d’un certain Jupiter ! 

 Les riens qui nous  pensent d’une phrase.

“Pognon de dingue”, “gens qui ne sont rien”, “feignants” : ces petites phrases d’Emmanuel Macron

Les riens d’une gare où d’un port, sont ces petits riens qui vont et viennent, qui main dans la main relèvent la tête, affrontant les  riens de ce qui ne sont que les valets du capitalisme, à nouveau dans une phase indépassable de ses contradictions économiques, sociales, et surtout environnementales.
Les mots, certes, nous pansent.
Mais c’est l’action qui nous fait avancé nous guérira, et réjouit  notre conscience.
Celle de notre classe !
Celle des travailleurs (euses) et de tout le peuple qui veut vivre dignement chez lui.
Nous, c’est riens, soyons tout, car  chaque jour ou nous nous  éveillons plus fort et nombreux, nous avançons pour un autre modèle social,  répondant aux besoins des femmes et des hommes, nécessaire à la reconquête de nos droits à vivre naturellement dans nos villes, notre ville, notre port.

Nous étions rien, ensemble, soyons tout et nous vaincrons.
Lucien Frau  10 mai 2019

(2) Acte II des 10 ans de la Boutique Monde Équitable D’ACS à Aubagne

10 Ans d'ACS :27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l'Harmonie

10 ans d’ACS : 27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l’Harmonie (à droite sur la photo)

Après la manifestation du 27 avril dans les locaux du Cercle de l’Harmonie à Aubagne l’Association Agglo Consommateurs Solidaires à fêter les 10 ans de création de la boutique.

Acte II, l’Association a organisé un repas le 8 mai 2019 dans la campagne Aubagnaise.

Chez, André,  notre hôte

Chez, André, notre hôte

Prochaine étape la diffusion du film qui retrace la genèse du projet  ACS qui a donné naissance à la « Boutique Monde Équitable » et développer le concept de « Jardin de la Solidarité » porté par le MNLE.

Le commerce équitable est un système d’échange dont l’objectif est de parvenir à une meilleure égalité dans le commerce conventionnel1. Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à la juste rétribution des producteurs. À cette perspective économique s’ajoutent des préoccupations éthiques, sociales et environnementales .

 

 

Le PCF et le PTB à la poursuite des évadés fiscaux à la frontière franco-belge !

Samedi 4 mai, le Parti du Travail de Belgique et le Parti communiste se sont retrouvés à Néchin pour unir leur force contre la fraude fiscale. Avec Ian Brossat, Fabien Roussel du PCF et Raoul Hedebouw, Marc Botenga du PTB

Marseille, « ville antique sans antiquités » ? par GUILLAUME ALLIER Le 8 janvier 2019

Retour sur combat exemplaire contre le tout béton par un étudiant :

« C’est une légende qui nous est contée par Aristote lui-même : Massalia, qui deviendra plus tard Massilia puis Marseille, fut fondée sur une histoire d’amour, il y a de cela 2600 ans.

Une histoire entre le marin Protis, à la tête d’une flotte de navires marchants venus de Phocée (aujourd’hui la province d’Izmir en Turquie), et Gyptis, la fille de Nannus, roi des Ségobriges, un peuple celto-ligure présent sur les bords du Lacydon (l’actuel Vieux-Port) depuis l’Age de Fer. Si ce mythe fondateur traversa les âges et les millénaires, on ne peut pas forcément en dire autant des vestiges des premiers Massaliotes. Car pendant des siècles, il n’en est pas resté grand-chose. En 1860, l’écrivain Joseph Méry déplorait déjà, par une formule restée célèbre, que Marseille était une « ville antique sans antiquités ». Près d’un siècle plus tard, Blaise Cendrars la décrivait toujours comme « la seule des capitales antiques qui ne nous écrase pas avec les monuments de son passé ». Comment expliquer qu’une ville ayant survécu à toutes les conquêtes et qui se targue d’une histoire longue de 26 siècles, n’ait pas su garder, ou si peu, de traces de sa fondation ? Pour Guy Coja, du Collectif Laisse Béton, qui se bat pour la préservation du patrimoine marseillais, il s’agit d’une « habitude ancienne. Dès que l’on trouve des vestiges quelque part, on les recouvre ! » proteste-t-il. Christian Pellicani, élu PCF au Conseil Métropolitain, abonde dans son sens : « certes, Marseille s’est toujours reconstruite avec les mêmes pierres. Read more >>

4 Mai
2019

(1) photo mystère : dans quelle rue de MARSEILLE trouve-t-on cette palissade ?

Photo Mystère : trouver l'adresse de cette palissade ?

Photo Mystère : trouver l’adresse de cette palissade ?