Madame Bernasconi Maire du premier secteur a refusé de présenter le Vœux suivant : « Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille* »

Le 29 novembre j’ai demandé à Sabine Bernasconi de soumettre au vote du conseil d’arrondissement du 6 décembre 2018

le vœux suivant qu’elle a refuser de présenter au vote du conseil d’Arrondissement en niant la capacité des élus de secteur d’émettre des vœux pour inciter la mairie centrale et l’etat à prendre des mesures en faveur des populations de notre secteur : 

« *Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018,

– d’engager l’exonération des taxes d’habitations et foncières 2019 pour l’ensemble des habitants et commerçants du quartier de Noailles, et également pour tous les Marseillais évacués de leurs commerces ou logements sur l’ensemble de la ville et qui se trouvent démunis pour un temps indéterminé.

Nous   demandons de soutenir par une subvention exceptionnelle et forfaitaire l’ensemble des associations évacuées de leur siège social sur le territoire de la ville, sans oublier celle dont la domiciliation est dans la cité des associations au 93, la canebière dans le 1er.

Que la même attention soit accordée aux commerçants et artisans du Cours Lieutaud qui se trouvent en grande difficulté.

Nous demandons une délibération au prochain conseil municipal prenant en compte notre vœu. »

Comptant sur vous pour inscrire ce vœu à l’ordre du jour de notre conseil d’arrondissement.

Cordialement

Christian Pellicani

Conseiller du 1er secteur

Conseiller Métropolitain

 

Copie : de ma lettre au maire de Marseille

Laissez un commentaire?