lundi 9 avril rassemblement devant le conseil municipal de Marseille

Dès 8h00, rassemblement pour dénoncer le PPP pour la rénovation des écoles, contre la transformation de la villa Valmer en hôtel et contre le vote du budget 2018.

Le rapport N°1 n’est pas Mieux :Présentation du rapport sur la situation en matière de Développement Durable 2017.

 Notre groupe votera contre.

   Le rapport  propose de prendre acte de la présentation du rapport annuel de développement durable de la  Ville de Marseille 2017 ci-annexé , car l’article 255 de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 dite loi « GRENELLE 2 » portant « Engagement National pour l’Environnement » a rendu obligatoire pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants, la présentation d’un rapport sur la situation en matière de développement durable, préalablement au débat sur le projet de budget, et pouvant, à défaut, entacher le budget d’irrégularité en entraînant l’annulation de la délibération le portant.

Devant l’obligation réglementaire le Maire  présente un catalogue de « Greenwashing » des actions menées avec sa majorité sur cinq axes touchant aux compétences de la ville et celles qui touchent à la gestion interne des services :

1 : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère,

2 : préservation de la biodiversité, et protection des milieux et des ressources,

3 : cohésion sociale et solidarité entre les territoires et les générations,

4 : épanouissement de tous les êtres humains,

5 : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Pour mémoire les grands enjeux environnementaux sont aujourd’hui portés par la métropole : transports, déchets, assainissement, eau, économie…

Ne tournons pas au tour du pot.

En prenant seulement deux exemples on mesure l’écart entre ce qui faudrait faire et la réalité de la politique de la majorité Gaudin.

  • 1) Véhicules : Flotte municipale

Un plan de réduction de 30 % de la flotte, soit 10 % par an, s’achève en 2017, selon un processus de réforme des véhicules de plus de 10 ans et de plus de 100 000 km.

Quelle ambition !,

Cela accompagné d’un plan de sensibilisation à l’éco conduite du personnel qui a touché 200 agents ;

L’homéopathie est au cœur de votre politique car vous ne visé pas le changement de la réalité mais le niveau de communication nécessaire à la rédaction du rapport ;

  • 2) La préservation des espaces naturels en milieu méditerranéen passe principalement par la prévention et la lutte contre les incendies de forêt.

Dans le cadre des programmes de prévention du risque d’incendie de forêt et de gestion des espaces naturels municipaux, une enveloppe globale de 480 000 € est prévue pour 2018.

La ligne budgétaire semble dérisoire au regard de la réalité : Avec près de 10 000 hectares d’espaces naturels – zones de collines et de garrigues qui ceinturent la ville -, 57 km de façade maritime – de l’Estaque aux calanques – et plus de 230 hectares de zones agricoles.

 Il en est de même si on prend chaque ligne de l’annexe  sur la déclinaison de la politique développement durable

Nous voterons contre ce rapport qui illustre très bien cette politique de l’apparence réglementaire !

Laissez un commentaire?