La CORDERIE refait surface à la Maison de l’ARCHITECTE à Marseille

Surprise !

L’ordre des Architectes a organisé une rencontre débat sur le dossier de La CORDERIE et la destruction d’une partie du Site Archéologique.

Le représentant de l’INRAP (Archéologie) est resté droit dans ses bottes et a défendu la position de la ministre qui a fait le choix d’un classement partiel du site archéologique pour permettre au Promoteur de réaliser son projet.

Les envolés de Rudy Ricciotti, architecte, intéressantes pour une large, ont en partie dédouané le principale coupable de ce gâchis en la personne du Maire de Marseille et des élus de sa majorité.

Trouble-fête, en tant qu’élu du secteur municipal concerné par ce dossier et plus largement en tant que membre de la commission urbanisme de la Métropole Aix-Marseille, j’ai rendu à César, Jean Claude Gaudin,  ce qui lui revient : le choix de vendre coût que cour l’espace Corderie à un promoteur pour poursuivre la gentrification de la Ville sans émotion devant le sacrifice des fouilles archéologiques.

Laissez un commentaire?