Info dans la chaleur de l’été : « Ch. directeur parc national des Calanques, budget 2M€, effectif 30 salariés »

Merci à Marsactu pour cette information et ces premiers éléments d’analyses sur les moyens financiers et humains qui seront mis à la disposition du PARC National des calanques. Les craintes que j’ai exprimées en juillet dans l’Humanité Hebdo sur l’aspect financier du fonctionnement du parc s’avèrent plus que fondées :

Par Julien Vinzent, Marsactu, le 17 août 2012

« L’offre, publiée ce vendredi, était attendue : en novembre, le conseil d’administration du parc national des Calanques – dont les membres seront connu en septembre – doit proposer trois noms à la ministre du Développement durable pour le poste de directeur du parc national des Calanques. Les candidats ont jusqu’au 10 octobre pour se faire connaître, la prise de fonction étant annoncée – au plus tôt – pour février 2013. Benjamin Durand, l’actuel directeur du GIP des Calanques, que nous avons reçu cet été au talk Marsactu, est déjà dans les rangs.

Mis à part l’aspect « petite annonce », le texte dévoile le futur budget du parc : « environ deux millions d’euros pour l’année 2013 ». Et ce alors que Guy Teissier, président du GIP des Calanques – qui préfigurait l’établissement public – évoquait en 2010 « de 7 à 10 millions d’euros ». Explication du parc sur ce grand écart : « cela paraît faible car on ne sera pas en vitesse de croisière, les recrutements se faisant dans l’année ».

L’appel à candidature précise d’ailleurs l’ampleur de l’effectif : « L’équipe sera dans un premier temps composée d’une trentaine d’agents, hors saisonniers et temporaires, répartis entre le siège de l’établissement public et les secteurs territoriaux ». L’objectif affiché au début de l’année par Guy Teissier (60) étant là encore bien au-dessus. Mais tout ceci « dépendra de l’Etat », précise-t-on prudemment au parc… »

One Comment

  1. nicoco

    Sinon Marsactu a fait aussi un article sur un « programme de gestion des infrastructures pour la restauration écologique du littoral (Girel). L’opération est pilotée par le Grand port maritime de Marseille (GPMM), en partenariat avec le Pôle mer Paca. Actuellement en phase préparatoire le budget pour cette année (1million d’euros) , est financé à 80% par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, 10 % par le GPMM et 10% par des partenaires privés pour un budget total estimé à 5 millions d’euros sur la totalité de l’opération qui doit s’achever en 2015. Le tout supervisé par un comité scientifique : chercheurs du Centre d’océanologie de Marseille, de l’université de Perpignan, avec l’expertise de l’Ifremer.

    L’objectif est de faire passer l’eau de médiocre à passable…

    http://www.marsactu.fr/environnement/faune-marine-le-port-veut-limiter-les-degats-28623.html

    Voilà où est l’argent manquant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.