28 Fév
2011

Gaz de Schiste : point de vue d’un conseiller Général Communiste !

Déclaration de Claude Jorda

Conseiller Général du canton de Gardanne
Au nom du Groupe Communiste

22 février 2011

C’est avec beaucoup d’inquiétude que nous avons appris, comme nombre de nos concitoyens que plusieurs permis de prospection de gaz de schiste ont été accordés en 2010 par le Ministère de l’Écologie à des groupes pétroliers multinationaux sur le territoire français.

La discrétion extrême qui a accompagné ces autorisations est plus que suspecte et ne peut qu’alerter davantage quant au danger qui menace les régions concernées, dont fait partie notre département.

En effet, il est avéré que l’exploitation de cette nouvelle ressource carbonifère est extrêmement nocive et polluante sur le plan environnemental car la technique consiste à injecter des millions de mètres cubes d’eau, de sable et d’adjuvants chimiques particulièrement toxiques, pour casser les schistes et libérer les gaz emprisonnés dans des couches très profondes.

Si l’état donnait les autorisations d’exploitation, les conséquences seraient extrêmement graves pour les nappes phréatiques et la viabilité des terres agricoles polluées par cette eau, devenue déchet industriel, qui ne serait récupérée qu’en partie, polluant le milieu naturel, empoisonnant les rivières, détruisant la flore et la faune et menaçant également notre santé.

Les zones concernées par un permis de prospection accordé jusqu’en 2012, dont plusieurs situées dans le département et la région PACA, ne sauraient subir un tel désastre au profit de groupes pétroliers qui ne cherchent qu’à faire de substantiels bénéfices sans se soucier du désastre écologique causé par ces exploitations.

En tout état de cause, devant un danger d’une telle portée pour l’environnement et ses conséquences sur la santé publique, l’Etat ne peut pas prendre la décision d’autoriser, de manière unilatérale, ces exploitations.

C’est pourquoi au vu des éléments ci-dessus et en l’absence d’informations et concertation, nous tenons à exprimer publiquement notre ferme opposition aux exploitations de gaz de schiste. Nous adressons par ailleurs un courrier à M. le Préfet de Région, demandant un débat public sur cette question, un moratoire sur les prospections envisagées et qu’aucun nouveau permis de recherche ou d’exploitation de gaz de schiste ne soit délivré sur notre territoire.

Nous nous associerons également à tous mouvements, pétitions, rassemblements, actions qui auront pour but de faire respecter et appliquer le principe de précaution et empêcher l’autorisation de toute exploitation.

Le 22 février 2011.

Laissez un commentaire?