Browsing Category "Transports"
28 Avr
2018

APPEL : AUX RESPONSABLES DES TRANSPORTS PUBLICS DE MARSEILLE ET DE LA METROPOLE

NOUS, COLLECTIF D’USAGERS

 CIQ Belle de mai, collectif Brouettes et compagnie, PCF du 3ème, FI du 3ème, associations PMR, citoyens..

et HABITANTS DE LA BELLE DE MAI

EXIGEONS IMMÉDIATEMENT

L’AMELIORATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS
A LA BELLE DE MAI

ET DE

MOBI METROPOLE
( service réservé aux personnes handicapées)

EXIGEONS IMMÉDIATEMENT

 Des transports accessibles aux personnes à mobilité réduite, dans le quartier de la Belle de mai et jusqu’à la totalité du territoire métropolain.

  • Une offre de transports publics digne du 21 ème siècle et répondant aux besoins de la population (fréquence, maillage, création de lignes, desserte de nuit, aménagement des arrêts…)
  • Une étude sérieuse pour la mise en service dans les meilleurs délais d’un tram-train sur la voie ferrée existante (réduction de la pollution…)

Contact : transportspublicsbelledemai@gmail.com

Nom Prénom Contact Signature
     
Nom Prénom Contact Signature
     

Batobus : Le retour des Navettes Maritimes le 28 avril sur le plan d’eau du vieux port

Avec l’Association Citoyen13 on salut la remise en service des liaisons « Pointe rouge – vieux Port » et de celle de  » l’Estaque – Vieux Port » mais on reprend le combat pour réduire le coût des billets à l’unité qui pénalisent les usagers qu’ils soient touristes ou Marseillais. Franck PINI, animateur de l’association qui se bat pour la préservation du littoral, a participer à l’initiative avec Lucien FRAU, président du MNLE13 et Etienne LEVY, président du comité de Parrainage du projet de navette Maritimes..

Une pétition est lancé ce jour : répondre sur le mail de citoyen13@gmail.com

« Les signataires de cette pétition s’insurgent contre les propositions qui font perdre aux services de navettes maritimes la vocation de service de transport publique en privilégiant seulement la fréquentation touristique.

C’est une forme d’exclusion par le prix !

Etienne Levy, président du comité de parrainage du projet de navettes maritimes participe activement à la manifestation.

Les signataires appuient l’association Citoyen13 et le Comité de Parrainage des Navettes Maritimes dans leurs revendications :

  • L’ensemble des signataires demandent une période de navigation minimale de début mars à fin octobre, le maintien des bateaux permettant aux pendulaires (salariés et étudiants) de se déplacer en début de journée et d’assurer le retour en favorisant l’accès des pendulaires à l’embarquement le soir et cela toute la

    Echange avec Marc POGGIALE, président du groupe « Métropole à Gauche »

    durée du service avec un renforcement du service le matin entre 7h00 et 9h00 et le soir de 17 à 19h pour éviter le télescopage des touristes et des pendulaires.

 Le maintien de la tarification initiale de 2.5 € au lieu de 5€/personne car c’est un tarif abusif et dissuasif.

 La création d’un véritable service de navettes maritimes au départ de la darse du MuCem (ex J4) desservant le port des Goudes afin de réussir l’accessibilité du Parc national de calanques, en bus électriques, pour désengorger les accès routiers des quartiers de la Madrague-de-Montredon et de la Pointe Rouge.

Navettes Maritimes : 25 avril conférence de presse sur le Vieux Port

Navettes Maritimes  « batobus »

 L’association CITOYEN13 vous invite à la

  Conférence de presse du mercredi 25 avril 2018 à 11h00 sur le Vieux port devant l’embarcadère des navettes Maritimes

 Lancement des actions 2018 pour le développement des « Batobus » 

 Citoyen13@gmail.com – tel 0686846013

Déclaration du MNLE sur la REFORME DE LA SNCF ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

La privatisation du service public ferroviaire et le changement de statut des cheminots participeront ils efficacement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ? NON !

Le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement – Réseau Homme&Nature  (MNLE) dénonce l’hypocrisie du gouvernement, des parlementaires et du président de la République qui déréglementent et favorisent le transport par cars en concurrence avec les services ferroviaires dans les territoires, en particuliers les plus défavorisés. Les mêmes,  actionnaires uniques de la SNCF, poussent l’entreprise publique à fermer des triages de fret comme à Miramas dans les Bouches du Rhône et favorisent la concurrence du transport de marchandises par les filiales routières de la SNCF et des entreprises européennes de transports ne respectant aucune norme sociale, défonçant nos routes payées par nos impôts (ce pourquoi la dette de la SNCF devrait être prise en compte par l’Etat).

Le gouvernement Macron/Philippe prolonge les mauvaises politiques des gouvernements précédents en aggravant la situation climatique, sociale et économique ainsi que la dégradation du service aux usagers.

Le développement du transport public ferroviaire de voyageurs et de marchandises est la seule réponse d’intérêt général pour permettre, à partir des gares ou des pôles logistiques,  la mise en place de moyens de transports alternatifs, doux et moins polluants,  respectueux de la nature et des populations. Le libre accès aux transports publics urbains devrait compléter le dispositif.

Le gouvernement va légaliser, au travers de la réforme du statut des cheminots,  un vol en bande organisé d’un de nos biens communs constitués par des décennies d’investissements publics dans la recherche, l’innovation et l’aménagement du territoire. Après les autoroutes, France télécom, EDF/GDF, les barrages… on ne peut pas rester neutre et passif devant cette spoliation des biens communs de la Nation. Ce sont nos impôts qui ont payé, ce sont les actionnaires qui vont toucher les dividendes. Si une activité est bénéficiaire, elle doit bénéficier aux autres. C’est ce que l’on appelle la péréquation, permettant à tout citoyen d’être à égalité devant le service.

Au-delà des cheminots, nos dirigeants s’attaquent à l’équilibre fragile des territoires. Ils  légifèrent en outre contre la démocratie par des lois qui visent à restreindre les droits d’alertes des salariés avec la suppression des CHSCT mais également l’intervention des citoyens en tant que lanceurs d’alertes.

Le MNLE se joint aux mobilisations en cours et souhaite participer à la constitution d’un pôle de résistance citoyen, associatif et syndical,  pour agir au niveau du droit, et avec des actions sur le terrain visant un développement durable de tous les territoires.       

 

           MONTREUIL, LE 8 AVRIL 2018  

Discutons, échangeons, débattons sur les transports et la mobilité

 La réunion de ce vendredi 6 avril 2018 à partir de 18h00
sur les transports et la mobilité a rassemblé des  militants, des citoyens et associatifs à la 

Section PCF du 3ème, 21 boulevard Leccia, 13003 Marseille

pcf131003@gmail.com – 04 91 50 53 37

En présence de :

Christian PELLICANI, élu à La Métropole
Jean Marc COPPOLA, conseiller Municipal
Georges CHAHINE, longtemps élu au Conseil d’Administration de la RTM

 Sujets abordés :
Les déplacements des personnes à mobilité réduites (PMR)
Les déplacements en bus de jour comme de nuit
La Belle Navette, un projet proposé par le collectif
Brouettes et Compagnies imaginé par des habitants de la Belle De Mai
Les besoins des citoyens de nos quartiers

Décision de créer un collectif de citoyens et d’usagers pour un développement des transports collectifs !