Browsing Category "Transports"

16 mai 2019 – Métropole : La gratuité des transports en débat

Aspect économique de la gratuité des transports métropolitains

Il faut bien enregistrer le fait que nous ne sommes plus sur 5 budgets de territoires additionnés (5 puisque le Pays de Martigues et le SAN Ouest Provence avaient mutualisé
leur réseau transport) mais sur un budget métropolitain des transports urbains, interurbains et scolaires.
Il se traduit chaque année par un budget annexe qui globalise dépenses et recettes. Pour le budget 2018,

les données sont les suivantes :
652 M€ en dépenses de fonctionnement
120 M€ en dépenses d’investissement, dont 85 M€ en équipements + 25,5 M€ en
charges financières de remboursement et 9,5 M€ en dépenses d’ordres.
Les recettes essentielles de fonctionnement pour couvrir les dépenses se ventilent
comme suit :
334 M€ du versement transport : 51%
125 M€ de participation d’équilibre de la métropole : 19% ‐ et 67,5 € par habitant
57 M€ des dotations et participations ‐ Etat, Départements, Région, Communes : 9%
120 M€ recettes voyageurs : 18%
C’est sur cette dernière ligne de recettes voyageurs de 120 M€, qu’intervient le coût d’un accès gratuit généralisé.
Tout en sachant que sa mise en oeuvre génèrera un triple mouvement :
> Une hausse de la fréquentation qu’il faudra assumer par une hausse de l’offre de TC (à évaluer avec l’expérience du Pays d’Aubagne)
> Une baisse des dépenses de fonctionnement, de par la suppression des titres de transports (entre 1 et 1,5 M€ probablement), du contrôle et de la répression des fraudes
(probablement entre 25 et 30 M€) sachant évidemment, qu’il faudra ré‐affecter tous les agents RTM aujourd’hui en charge de la fraude.
> Un report modal bénéfique à la réduction des dépenses de voiries, de santé et d’environnement, par exemple l’entretien des façades
Pour compenser la suppression des 120 M€ de recettes voyageurs, il faut agir sur les 3 autres sources essentielles de recettes.

1°) Le Versement Transport
La participation des entreprises au fonctionnement des TC est actuellement plafonnée à
2% sur tout le territoire de la métropole AMP et repose uniquement sur une assiette
« personnels » à partir de 11 salariés.
Or en région parisienne le taux du VT est revu régulièrement à la hausse, pour atteindre  aujourd’hui 2,95 % sur Paris et le département des Hauts de Seine.

Puisque le gouvernement nous a voulu Métropole ‐ et de surcroît une des 3 métropoles à statut particulier avec Paris et Lyon ‐ dont il attend un rayonnement national et
international dynamique, il faut qu’il nous permette d’accéder à des ressources économiques à la hauteur de cette attente. Il lui appartient de proposer cette possibilité
de variation du VT, voire de modifier l’assiette de prélèvement du VT.
Cette possibilité d’augmentation pourrait s’appliquer uniformément sur tout le territoire métropolitain ou, comme en région parisienne, d’une manière différenciée en
fonction des bassins d’emplois et des flux de déplacements. Par exemple : 2,95 % pour une zone comprise entre Marseille, Aubagne, Aix et Vitrolles‐Marignane et d’autres taux
décroissants jusqu’à 2% sur les autres territoires.
C’est la possibilité d’une recette supplémentaire du VT qui peut aller jusqu’à 155M€/an.
Autrement dit, sur la base de la prévision budgétaire 2018, de quoi couvrir la généralisation de la gratuité. Voire de dégager un delta pour l’investissement, si minime soit il.
2°) La participation d’équilibre de la métropole
Elle est aujourd’hui à hauteur de 67,5 € par habitant.
Dans l’état actuel de faiblesse des ressources financières d’Aix Marseille Provence, il n’est pas concevable d’augmenter sa participation d’équilibre à hauteur de 125 +120 M€
= 225 M€ pris sur le budget général donc sur les ressources financières et fiscales Read more >>

EXIGEONS UNE TABLE RONDE SUR L’AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS !

C’est de manière très solennelle que nous voulons vous alerter  sur  la situation très préoccupante  de Fret SNCF et du Triage SNCF de Miramas. Après la loi voté l’année dernière, le démantèlement de la SNCF s’accélère pour qu’en janvier 2020 elle « éclate » en plusieurs Sociétés Anonymes et que soit filialisé Fret SNCF.

LE FRET SNCF AU BORD DU PRECIPICE !

Dernier exemple en date, le dernier train de Fret SNCF qui transportait des fruits et légumes  de Perpignan au marché de Rungis à Paris va être supprimé par la Direction SNCF, 20 000 camions par an prendront le relais ! 600 emplois sont en cours de suppression à Fret SNCF pour 2019…

Dans un courrier unitaire adressé au 1er ministre, selon les Fédérations syndicales des Cheminots avec la politique en cours et la perspective de sa filialisation « même recapitalisée, Fret SNCF ne serait pas viable et pourrait faire faillite en quelques mois » ! N’est-ce pas justement là, l’objectif recherché pour laisser la place aux entreprises  Privés et aux camions ! 

AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS :

LA MÉTROPOLE & LE PRÉFET, DOIVENT SANS ATTENDRE, ORGANISER UNE TABLE RONDE (voir pièce jointe)

La Métropole et le Préfet doivent être partie prenante et intéressée par ces sujets et ouvrir la concertation avec toutes les parties prenantes, avec l’organisation, sans attendre, d’une table ronde sur l’avenir du Triage SNCF de Miramas en lien avec l’activité portuaire et industrielle du département.

 C’est le sens de la lettre ouverte des Cheminots Communistes et de la Fédération du PCF 13.

 Marcel Almero et Henry Bascunana

Responsables des Cheminots Communistes de Miramas et de Marseille

(2) Navette Maritime , le retour avec une bonne couverture de presse : La question des déplacements, du transport public et de la gratuité restent un sujet d’actualités !

Le public était au rendez-vous de la rencontre sous l’Ombrière pour le développement des services de « Navettes Maritimes » et apporter leurs signatures à la campagne pour la gratuité des transports sur l’aire Métropolitaine.

Nous avons pu confronter nos points de vues sur le sujet avec de nombreuse personnes dont notre collègue Stéphane Coppey, militant vert,  qui trouve la mise en place de la gratuité aisé sur les petits réseaux de transports collectifs mais beaucoup moins sur les réseaux de taille métropolitaine. Je lui ai remis notre texte qui regroupe l’analyse des élus communistes de la métropole Aix-Marseille en lui demandant un retour critique. 

Ces questions de développement des transports publics et de la gratuité pour réduire les émissions de gaz à effets de serre seront un des axes fort du projet municipal de 2020.

Nous aurons besoin d’un large rassemblement des progressistes autour d’un projet fédérateur !

Navette Maritime , le retour : La question des déplacements, du transport public et de la gratuité restent d’actualités !

Le 27 avril les services maritimes de la RTM reprennent la mer pour desservir la Pointe Rouge et l’Estaque.  Le tarif à l’unité de 5€ reste dissuasif pour les voyageurs. Seuls les abonnés mensuels s’y retrouvent. Les services de navettes maritimes, de « Bateaux Bus » comme nous l’avions proposé ont été dévoyés  pour devenir un produit touristique. C’est inacceptable !

Dépliant RTM 2019 : brochure-lanavette2019 (2)

Nous poursuivons nos actions pour développer l’offre de transport et tendre vers la gratuité. C’est une question qui est au cœur de notre projet pour Marseille et la Métropole.

Conseil d’Arrondissement du 1er secteur : L’opposition fait entendre sa voix !

A deux élus de l’opposition on a réussi à mettre en débat  au conseil :  l’annulation du PPP écoles par le tribunal Administratif, la décision d’annulation, par le même tribunal administratif, la délibération de la ville sur  la fermeture de la plage des Catalans le soir. Concernant les rapports sur l’habitat et la rénovation des logements on a mis facilement en évidence que la mairie de Marseille, la majorité de jean claude Gaudin essaient de rattraper 23 ans de non investissement sur le bâtit et

Le public reste attentif aux débats.

Le public reste attentif aux débats.

notamment sur le patrimoine publique pour lequel la majorité municipale a une lourde responsabilité lorsqu’on en mesure l’état aujourd’hui après des année de laisser-aller. J’ai pu obtenir un accord de principe pour que le 7 février 2019 la délégation d’associatifs, syndicalistes et citoyens qui m’accompagneront à la rencontre avec le commissaire enquêteur pour examiner le PLUI puissent le faire dans de bonnes conditions  permettant l’étude des planches en version papier car le numérique limite la compréhension  et le décryptage des documents.

Par ailleurs, nous poursuivons avec le Groupe Front de Gauche la mise à disposition des documents du PLUI et le travail en commun au 8, cours jean Ballard, 13001, 2èm Étage. les 6, 13, 20 et 27 février de 9h00 à 12h30

(2) Nouvelle de PARIS -Transports : la gratuité c’est possible sans démagogie, c’est un choix de société, un choix politique !

L’idée de gratuité avance : (extrait de BFMTV.COM)

« Dans un soucis d’équilibre entre social et écologie, Anne Hidalgo réfléchit à la possibilité d’installer la gratuité totale des transports en commun à Paris.
Si la maire de Paris n’a pas précisé quand ni comment, elle a clairement fait un pas vers la gratuité des transports en commun à Paris. Interviewée dans le Journal du Dimanche du 30 décembre 2018, Anne Hidalgo voit dans la gratuité des transports « une des solutions face à la crise qui traverse notre pays », à savoir une crise à la fois sociale et écologique. Read more >>