Browsing Category "Société"

MUSÉE DE LA MARINE : Par son silence la mairie est complice du démantèlement par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) du Musée de la Marine

Les édiles marseillais élus politiques  ou représentants du patronat à la CCI tournent le dos à l’histoire de Marseille ! Ils n’ont plus de vision maritime pour la Cité et   regarde le littoral et le domaine du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM)  comme une réserve foncière pour y développer des projets immobiliers spéculatifs.  

La dernière trouvaille :  L’ouverture d’une très grande brasserie dans le Palais de la Bourse est une insulte à la vocation de ce bâtiment et une trahison pour les adhérents restaurateurs et cafetiers de la CCI.

Après avoir dépouiller les sociétés nautiques de la gestion du Plan d’Eau, la CCI engage de la plus mauvaise des manières des actions et projets pour compenser les ponctions de l’état dans les caisses des Chambres de Commerce et d’industrie.

Mercredi 27 février je présenterai à 11h00 à la brasserie du Soleil sur le port des propositions  pour un musée multipolaire de la Mer.

Chacune et chacun à sa manière peux participer aux actions pour protéger le Palais de la Bourse !

 

1e étape du Tour de france de la Transition énergétique : Rencontre avec Emile Tornatore, ancien maire du Broc (06)

Le MNLE Réseau Homme&Nature commence son Tour de France  vendredi  15 février 2019 par une rencontre autour de l’Olivier entre Emile Tornatore, ancien Maire du Broc, et Albert Roumieu, auteur de « l’Olivier Passionnément ». La réunion  débouche sur la présentation d’une réalisation de développement durable et de production d’énergie alternative au Fioul et Gaz.

Cette commune des Alpes-Maritimes chauffe des bâtiments publics aux noyaux d’olive… et en vend aux particuliers.

En 2005, en installant une chaudière à bois pour chauffer moulin, pôle culturel et crèche, la commune avait déjà innové dans les énergies vertes.
Elle a franchi un nouveau pas cette année : dans la chaudière, on ne brûle plus des pellets, granulés de bois recyclé achetés jusque-là, mais les noyaux des olives pressées au moulin. Une énergie verte, ressource gratuite, sans même le coût carbone du transport: le moulin est à proximité immédiate de la chaudière.

Techniquement, c’est l’installation d’un séparateur à grignons (1) qui permet de les récupérer après l’extraction de l’huile : seule la pulpe part désormais en compostage au Centre de valorisation organique

.

 

(2) Mobilisons nous pour participer à l’enquête publique du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) du territoire Marseille Provence

La première rencontre avec le commissaire enquêteur, dans les locaux de la mairie du 1er secteur, met en évidence qu’il y a une contradiction dans la mise en œuvre du PLUI. En effet celui-ci sera adopté avant la réalisation du Plan Local de l’Habitat intercommunal (PLHi) qui va fixer les objectifs en matière de construction et localisation, de logements sociaux. Il faut contester cette fourberie !

Il n’y aura pas d’adéquation entre les deux documents. Le maire de Marseille réduit d’entrée les possibilités foncières pour produire de l’habitat social en n’inscrivant pas des réservations foncière au prétexte qu’il n’y a pas d’expression des besoins formalisé par le PLHi. Le document soumis à l’enquête

La participation de la population à l'enquête publique est plus que nécessaire !

La participation de la population à l’enquête publique est plus que nécessaire !

publique ne planifie pas le rééquilibrage par arrondissement du volet construction de logements sociaux inscrit dans la loi SRU.

Très malin, 

Il faudra faire ou refaire  de nouvelles procédures et enquêtes publiques si des choix politique expriment des besoins en matière de logements sociaux ou d’équipements publics.

Il en est de même pour l’inscription au PLUI des réservations foncières pour la création de nouveaux équipements de proximité : crèches, piscines, stades, construction ou aménagement de centres sociaux, d’équipements culturel, bibliothèques…. 

Quid d’une vision foncière pour le développement des zones d’activités à vocation économique, industrielle ou agricole.

C’est surtout un document pour favoriser la rente foncière au profit des spéculateurs.

Notre mobilisation peux faire  réécrire toute ou partie du document, c’est nécessaire, utile et fondamentale pour construire la ville de Marseille De demain !

Participer à l’enquête publique Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) du territoire Marseille Provence & Périmètres Délimités des Abords des Monuments Historiques

Rappel : Tous les mercredis matin de février de 9h30 à 12h30 rendez-vous au 8, Cours Jean Ballard, 13001 Marseille (2eme étage) pour travailler le dossier de l’enquête Publique sur le PLUI. Le groupe des élus Communistes membres du Front de Gauche apportent versent aux débats leurs analyse et proposions. Jean marc Coppola propose la tenu d’un point presse le mercredi 13 février 2019.

Plan de la cartographie des planches du PLUI

Plan de la cartographie des planches du PLUI

La réunion de ce matin nous a permis d’aborder les questions liées à la procédure et les modalités d’interventions des citoyens.

La version papier des planches du PLUI ainsi que la copie du règlement nous ont permis de mieux appréhender le sujet et de commencer à travailler certaines questions : Le logement social, les équipements publics, l’inventaire du patrimoine public par arrondissement. Le représentant d’un centre ville pour tous  a fait le point sur les réflexions de son association.

Prochain Rendez-vous le mercredi 13 février de 9h30 à 12h30.

Lien pour consulter les documents en ligne : https://www.registre-numerique.fr/plui-pda-marseille-provence/documents

 

 

 

 

(1) Marseille, Rassemblement contre le projet d’Hôpital Privé à la sortie du Métro LOUIS ARMAND LE 26 JANVIER 2019 à 11h00 : Par le collectif « Nos Quartiers Demain » Non à la construction d’un Hôpital privé !

 

Expression des militants communiste du 12em Arrondissement par Mireille HUGUET :

« DEPUIS LES MENACES DE FERMETURE DE  l’Hôpital  Prive BEAUREGARD    il y a environ 3 ans nous communistes du 12°.  Nous avons  travaillé pour le maintien de ce site qui emploi plusieurs centaines  de personnes. Nous nous sommes élevés contre la construction d’un hôpital privé sur un terrain public  sur lequel il y avait des constructions scolaires alors que le bétonnage outrancier de notre arrondissement ne laisse rien au domaine public ni pour les écoles ni pour » le bien vivre »

Dès que nous avons eu les éléments du projet d’hôpital prive sur ce domaine public sur l’emplacement du collège nous avons organisé l’opposition à  ce projet qui  est surdimensionné par rapport au terrain et son environnement : c’est un monstre de béton.  Nous avons édité un tract (le tract bleu ) pour visionner ce que cela avait d’impact pour le quartier  en tant que nuisance visuelle  auditive et pollution – se retrouver avec des murs de 30m de haut devant sa maison, le passage des ambulances des hélicoptères …..LA VIE DE CE QUARTIER QUI A SON CHARME  AURAIT ÉTÉ COMPLÈTEMENT  BOULEVERSÉE.

Nous approuvons entièrement les conclusions de l’enquête publique qui recommande l’abandon du projet et nous participons au collectif de défense du quartier.

Mais nous voyons que  ni les recommandations de l’enquêteur ni nos doléances ne sont pas prises en compte sur les plans du projet de PLUI.

SUR  LA PARCELLE IL Y A TOUJOURS DES CONSTRUCTIONS IMPORTANTES  ET LES ARBRES ONT DISPARUS du projet de zonage.  IL Y A AUSSI LE DISCOURS DE Mr LE MAIRE qui va à l’encontre de ces Recommandations du commissaire enquêteur.

SI L’ON REGARDE SUR LA CARTE du PLUI (L’emplacement de cette parcelle de terrain convoitée par les promoteurs) :

Proposition d'atelier participatif par les élus communistes pour examiner le PLUI.

Proposition d’ateliers participatifs par les élus communistes pour décrypter le  PLUI.

C’est une toute petite tache verte au carrefour des 4° 5° ET 12° CETTE TACHE VERTE EST NÉCESSAIRE A NOTRE SANTE ET A CELLE DE NOS ENFANTS GARDONS LA PRÉCIEUSEMENT. MÊME DANS LEUR RÉSIDENCE IL Y A   PEU D’ESPACE  POUR JOUER OU COURIR ( il est écrit : jeux de ballon  interdits ……)

Et pour les autres, il y a la rue pour courir et s’ébattre,

Au moment où les conditions de travail sont stressantes  pour sa bonne sante notre organisme a besoin de lieux de détente.

La station de métro «  sera utile «    pour que les habitants profitent d’un peu de verdure.

Faisons de cette espace un lieu de vie et de sante.

Les arbres mettent plus, d’une vie d’homme pour pousser, leur fonction est vitale  ils sont indispensables contre la pollution ;  arrêtons de les transformer en béton avec ce petit exemple participons au sauvetage de la planète.

CELA EST PLUS IMPORTANT POUR NOS ENFANTS ET NOUS MÊME QUE LES DIVIDENDES DES PROMOTEURS »