Browsing Category "Société"

Madame Bernasconi Maire du premier secteur a refusé de présenter le Vœux suivant : « Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille* »

Le 29 novembre j’ai demandé à Sabine Bernasconi de soumettre au vote du conseil d’arrondissement du 6 décembre 2018

le vœux suivant qu’elle a refuser de présenter au vote du conseil d’Arrondissement en niant la capacité des élus de secteur d’émettre des vœux pour inciter la mairie centrale et l’etat à prendre des mesures en faveur des populations de notre secteur : 

« *Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018, Read more >>

La gratuité des transports : le 1er secteur de Marseille se mobilise

Comment passer réduire la dépendance aux carburants fossiles  : en mettant en place plus de moyens en transports collectifs et en réduisant le prix des abonnements et billets à l’unité : « la Gratuité des transports publics c’est possible! »

Une trentaine de villes en France

Si une telle mesure était prise, ce ne serait pas une première en France. Nous avons comptabilisé près d’une trentaine de communes qui ont passé le cap du tout gratuit. Une grande majorité de ces municipalités ont moins de 20.000 habitants et leur réseau ne se compose que de bus: elles sont loin des coûts supportés par les grandes villes.

 À ce jour, Niort est la plus grande ville française à proposer des transports en commun gratuits, avec 58.600 habitants. Dès septembre 2018, Dunkerque et ses près de 90.000 habitants va lui emboîter le pas et passer devant.

Des stratégies diverses

En France et dans le monde, la gratuité des transports publics prend des formes diverses. En ciblant un public défavorisé, certaines villes comme Paris ou Toulouse voit la gratuité comme un outil d’équité sociale. Sur ce point, la « ville rose » va même plus loin, en incluant les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi.

Tallinn, capitale de l’Estonie, va même déjà plus loin: tous ses résidents prennent le réseau de bus et de tram gratuitement. C’est ce modèle qu’aimerait appliquer Anne Hidalgo, qui a lancé une étude à ce titre, dans la perspective des municipales de 2020.

À Chengdu, en Chine, les transports collectifs sont gratuits de 5 à 7 heures du matin. L’objectif est de désengorger les lignes durant les heures d’affluence, en incitant les usagers à se rendre plus tôt au travail. À Calgary, au Canada, le réseau de tram est gratuit dans le centre-ville. La mairie cherche ainsi à réduire le trafic automobile et la pollution au cœur de la métropole de l’Ontario. Et ça marche, si l’en on croit l’exemple estonien de Tallin, qui tire un bilan plutôt positif du passage au tout gratuit: elle a réussi à faire baisser les embouteillages de 15% en un an, après l’application de la mesure en 2012.

1er décembre 2018 Tous ensemble pour la gratuité des Transports sous l’Ombrière au Vieux port de Marseille

La Gratuité des transports publics : Le Meilleur moyen de donner du pouvoir d’achat à nos concitoyens !

Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer

 En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

aquarius

En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

Nous exhortons tous les Etats en Europe à :

  • Prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de repartir au plus vite mener sa mission vitale de sauvetage,
  • Respecter l’obligation de porter assistance aux personnes en détresse en mer,
  • Assumer leurs responsabilités étatiques en établissant un véritable modèle de sauvetage en Méditerranée.

Pourquoi c’est important

L’Aquarius opère en Méditerranée centrale depuis 31 mois, et a secouru 29.523 personnes lors de 230 opérations de sauvetage.

Ces derniers mois, la mission de recherche et sauvetage de l’Aquarius a été l’objet de manœuvres politiques délibérées visant à y mettre fin. Le navire s’est vu retirer deux fois son pavillon en un mois : d’abord par Gibraltar, puis par le Panama. En empêchant l’Aquarius d’opérer, d’autres vies seront perdues aux portes de l’Europe, des vies perdues en silence, alors que l’Europe ferme les yeux.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à prendre les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de reprendre sa mission vitale de sauvetage au plus vite, en octroyant sans délai un pavillon au navire.

Au cours des derniers mois, les marins et sauveteurs des navires de sauvetage civils ont été témoins de développements politiques en Méditerranée centrale incompatibles avec le droit international et maritime. Les navires de sauvetage civils sont empêchés dans leur mission ; l’obligation de porter assistance en mer n’est plus respectée. La solidarité et l’humanité sont criminalisées, en mer et à terre.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à respecter l’obligation de porter assistance aux personnes en détresse en mer et à dénoncer les manœuvres visant à criminaliser les sauveteurs et travailleurs humanitaires.

Face à la défaillance des Etats européens à répondre à la tragédie humanitaire en Méditerranée centrale, sur la route migratoire la plus dangereuse au monde, l’Aquarius a poursuivi ses opérations de sauvetage aux côtés d’autres navires de sauvetage. Les moyens de sauvetage font toujours cruellement défaut pour porter secours à celles et ceux qui risquent leurs vies en fuyant la Libye où leurs droits sont systématiquement bafoués. De plus, depuis le mois de juin, il n’existe plus de système opérationnel pour débarquer les rescapés dans un port sûr.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à assumer leurs responsabilités en établissant un modèle de sauvetage européen en Méditerranée, incluant un mécanisme prévisible et pérenne de débarquement des rescapés dans un port sûr.

Des êtres humains meurent. L’Aquarius, avec le soutien de la société civile, tente de les secourir. Rejoignez-nous en signant cette pétition pour nous aider à défendre les valeurs d’humanité et de solidarité en mer »

SOS MEDITERRANEE organisera le samedi 6 octobre des rassemblements citoyens dans plusieurs villes d’Europe et en France notamment à Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Montpellier, Toulouse, Brest, Bordeaux, Grenoble, Saint-Etienne

◆ Je signe la pétition : ☛  https://bit.ly/2DCNiEv

Attaque du siège de SOS Méditerranée à Marseille par des militants de « Génération Identitaire ».

Soyons  nombreux dans les rassemblements de soutien à SOS Méditerranée

et faire barrage à l’extrême-droite et particulièrement sur le Vieux-Port à Marseille ce samedi à 14h30.

Sauvons l’Aquarius !

Ce navire et l’association SOS Méditerranée qui l’affrète ont sauvé 29 523 naufragés tentant de fuir les rives de la guerre ou de la misère. Faute d’avoir un pavillon, l’Aquarius est désormais empêché d’agir. A Marseille et dans de nombreuses villes européennes, les humanistes réclament que le navire poursuive sa mission.

(1) L’urgence associative en débat au Théâtre de « l’œuvre à Marseille »

La réunion ouverte par une photographie assez précise de la réalité des financements associatifs aujourd’hui par Julien VINZENT de Mars Actu a très rapidement été ramené à la question des politiques de la ville par l’élue marseillaise Arlette FRUCTUS et la Préfète à la Ville. Heureusement, Jean Claude BOUAL, du Collectif des Associations citoyennes (CAC) a donné de la hauteur au sujet.

QcM, reviendra sur le sujet car Christian PELLICANI, Président National du Réseau Homme&Nature, Conseiller Métropolitain est revenue sur   l’attribution des Délégation de Service Public (DSP) qui réduit les projets associatifs à de simples questions d’efficacité de gestion. La réduction des subventions accélère la disparition des diversités associatives.

 

Le Collectif des Associations Citoyennes : http://www.associations-citoyennes.net/