Browsing Category "Social"

Le budget de la sécurité sociale ponctionné par les milliards offerts au grand patronat

Important : Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2019 –

Par / 25 septembre 2018

La présentation du prochain budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 par la Ministre de la Santé a confirmé les choix politiques de réduction des dépenses pour les assuré-e-s sociaux et des cadeaux fiscaux pour le grand patronat. Read more >>

Jeudi 11 octobre : Une journée dense pour les syndicalistes du local au global

Commission exécutive (CE)  du syndicat CGT des personnels de la Région :

Les listes pour les élections professionnelles du 6 décembre 2018  pour les  commissions administratives paritaires et du comité technique sont  bouclées et votées par les membre de la CE.

Carton plein au Meeting de Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT à la Seyne sur Mer devant une salle Motivé!

Produire et consommer autrement : L’impact environnemental d’un mail

 Saviez-vous que toutes les heures, environ 10 milliards d’e-mails sont envoyés à travers le monde ? C’est un acte courant dans la vie personnelle et surtout dans la vie professionnelle, pourtant, il s’agit d’un geste qui utilise bel et bien des quantités astronomiques d’énergie !

Comment un e-mail pollue-t-il ?

On peut se demander comment un simple clic sur le bouton « envoyer » peut avoir comme répercussions, et pourtant les mails sont une source de consommation d’énergie absolument énorme. En effet, derrière l’envoi d’un mail et leur stockage, et en réalité derrière tout le réseau internet, il y a des serveurs informatiques qui travaillent toute l’année, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Les data center sont les infrastructures où des milliers de kilomètres de câbles et des centaines de serveurs sont stockés et tournent à toute heure du jour ou de la nuit. Ils consomment énormément d’électricité pour fonctionner, mais également pour les garder à bonne température. En tout, un e-mail « parcourt » environ 15 000 kilomètres de câbles pour arriver à destination. Mais c’est également sans compter l’énergie que consomment les ordinateurs sur lesquels nous travaillons ainsi que les serveurs de stockage des boites de réception.

Les émissions de CO2 des e-mails chiffrées

Les infrastructures informatiques ont donc un impact important sur l’environnement. L’ADEME estimait effectivement en 2014 qu’1 Mo envoyé correspondait à 15 grammes de CO2 ! Ainsi, selon le poids de l’e-mail échangé, l’impact peut varier : imaginons que vous envoyiez 30 mails par jour à différents destinataires pendant un an, cela correspond à presque 330 kg de CO2, soit plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture.

Et le CO2 n’est pas la seule émission causée par l’envoi d’e-mails. Traduit en données, 1 Mo en pièce jointe dans un e-mail serait l’équivalent de 7,5 grammes de fer. Cela est dû aux serveurs des data centers qui requièrent des métaux et des ressources importants pour être fabriqués et entretenus. Enfin, il faut également parler des spams, ces mails intempestifs que l’on reçoit par centaines. Dans le monde entier, les spams utiliseraient autant d’énergie plus de 2 millions de foyers américains annuellement !

On ne peut pas s’en passer, mais comment limiter la consommation ? Read more >>

Gare Montparnasse : les agents des services publics mobilisés pour l’intérêt général !

 Pîed de Nez aux détracteurs du service public

Pied de Nez aux détracteurs du service public

Les agents de RTE et d’ENEDIS ont été mobilisés depuis vendredi dernier pour rétablir l’alimentation électrique de la gare Montparnasse ainsi que celle des usagers des 15e et 7e arrondissements de Paris, des communes de Châtillon, Issy-les-Moulineaux, Malakoff et Vanves.
Face à une avarie d’une ampleur inédite à ce jour, les agents de RTE ont œuvré de jour comme de nuit, dans des conditions difficiles démontrant leur attachement au Service Public.
Malgré des conditions de travail dégradées par les réformes internes (effectif de maintenance en baisse, suppression d’équipe en région parisienne et augmentation des zones d’intervention), ils sont venus de plusieurs régions pour rétablir dans des temps records l’alimentation au regard de l’étendue des
dégâts liés à l’incendie.
Lors d’un référendum en 2017, les agents de maintenance de RTE avaient refusé de se voir imposer des conditions d’intervention en dessous du code du travail pour intervenir dans de telles situations.
Cela ne les empêche pas de répondre toujours présents pour rétablir la continuité de l’alimentation. Des évènements de cette ampleur rappellent que c’est grâce au dévouement quotidien de milliers de femmes et d’hommes du Service Public que chacun peut bénéficier de l’électricité.
Ces agents sont pourtant sans cesse décriés par un gouvernement qui veut s’attaquer à leur statut, à leur régime de retraite et des directions qui réduisent leurs droits pour distribuer toujours plus de dividendes aux actionnaires.