Browsing Category "Science"

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : « combattre les discriminations touchant les personnes séropositives »

Le sida tue aujourd’hui encore, que ce soit dans le monde ou en France.

Malgré des avancées certaines (PrEP qui se généralise, meilleure prise en charge et conditions de vie des personnes séropositives, ouverture d’une salle de consommation de drogues à moindre risque à Paris, levée de l’interdiction des soins funéraires pour les décès de personnes séropositives, …), il reste beaucoup à faire.

Les réductions de TVA sur les autotests ne suffisent pas : dans une atmosphère d’austérité écrasante, nous sommes clairement inquiet-es que les recommandations reconnues de santé publique puissent un jour ne plus être accessibles à tou-te-s, notamment à cause des réductions des services de soins et des politiques de prévention. Nous avons de sérieuses inquiétudes sur la capacité de notre système de santé à assurer la recommandation de la Haute Autorité de la Santé d’un dépistage VIH tous les trois mois chez les HSH, surtout dans les localités de plus en plus nombreuses touchées par la désertification médicale.

Les discriminations touchant les personnes séropositives doivent être combattues dans la pratique, notamment concernant les soins funéraires, l’accès aux soins et l’accès aux services de banque et assurance via un droit à l’oubli de l’état de santé.

On doit également mieux prendre en charge les personnes migrantes arrivant sur notre territoire et abonder au budget de la solidarité internationale pour sensibiliser et réduire l’étendue de la maladie.

Climat, Atteintes à la planète : Le PCF relaie l’alerte des scientifiques

Il sera bientôt trop tard… » Ce sont les mots de 15 000 scientifiques de 184 pays, dont un millier de français. Ils lancent un nouvel appel à la mobilisation de l’opinion publique et des autorités publiques face à la dégradation de notre environnement… et donc de la survie de l’humanité. Toutes les préconisations qu’ils formulent méritent l’attention et doivent susciter des débats afin de déboucher sur l’action concrète, utile, individuelle, bien sûr, mais surtout collective au travers de politiques publiques audacieuses. Ils ont raison car depuis leur précédent appel en 1992, leurs études montrent l’aggravation de l’état de la planète, résultante de la pression exercée par l’activité humaine.

Read more >>

27 Nov
2013

Rien à voir avec certains candidats aux élections : La comète ISON poursuit sa course folle vers le Soleil !

– Cinq choses à savoir sur « la comète du siècle »

La comète ISON.

La comète ISON poursuit sa course folle vers le Soleil, qu’elle doit en principe contourner jeudi 28 novembre, si elle ne se désintègre pas avant. Voici cinq informations délivrées par CNN pour être incollable sur ce gros bloc de glace, qui pourrait offrir l’un des plus impressionnants spectacles célestes de ces cinquante dernières années.

D’où vient son nom ? Read more >>

4 Fév
2013

Euclid (Astrophysique) : Le projet à un Milliard qui ne dérange pas !?

QcM reproduit cet article car il pose bien la question des besoins financiers nécessaires à la progression de la connaissance scientifique pour faire évoluer l’Humanité. Un milliard pour explorer les mystères de l’univers et alors !

Supprimons l’argent mis pour la destruction et l’armement et alors on verra se dégager des dizaines de milliards pour répondre aux besoins et interrogations de notre temps.

Article du site web de Libération :

« Depuis cinq milliards d’années, l’Univers accélère son expansion. En quête de la mystérieuse énergie sombre qui en serait la cause, les astrophysiciens conçoivent un télescope dont les réponses pourraient révolutionner la physique.

Par SYLVESTRE HUET

Le destin de l’Univers va-t-il être dominé par le côté obscur ? Oubliez Dark Vador, la question ne vient pas du cinéma, mais des laboratoires d’astrophysique. Où l’on se demande si ce côté obscur ne va pas entraîner l’Univers dans une expansion accélérée, diluant sa matière dans un espace de plus en plus vide. «Une question majeure, susceptible de révolutionner la physique et notre vision du monde», affirme sans hésiter Yannick Mellier, dans son bureau spartiate de l’Institut d’astrophysique de Paris (CNRS).

Cette interrogation semble pure spéculation théorique. A traiter dans un cénacle de forts en maths, à coups d’équations tracées au tableau… Bref, de la science prestigieuse, mais bon marché. Erreur. La preuve ? Euclid. C’est le nom – hommage au mathématicien grec Euclide – d’un télescope qui doit s’élancer en 2020 de l’astroport de Kourou, en Guyane, à bord d’une fusée russe Soyouz. Le coût total de la mission – avec les salaires d’environ 900 astrophysiciens, ingénieurs et techniciens de cent laboratoires – avoisine le milliard d’euros, dont les deux tiers pour l’Agence spatiale européenne. Certes, à dépenser d’ici à 2028, fin prévue du programme de recherche. Mais, souligne Yannick Mellier, le responsable scientifique d’Euclid, un tel effort ne se justifie que par «la certitude que nous aurons une réponse à la question posée et qu’elle en vaut le prix». »