Browsing Category "Politique Nationale"

Rassemblement contre macron conférence de presse du jeudi 24 janvier au chic bar 45 rue Codaccioni 13007 Marseille

RASSEMBLEMENT CONTRE LA POLITIQUE DE MACRON

INVITATION À LA CONFÉRENCE DE PRESSE.

A l’initiative de Christian Pellicani, conseiller du premier Secteur (1/7), conseiller Métropolitain, nous construisons un collectif d’associations de la société civile (Femmes solidaires, MNLE), de militants syndicalistes (CGT) et partis politiques (Parti Communiste et Front de gauche) qui dénoncent les politiques du gouvernement. Alors que certains appellent à un soutien d’Emmanuel Macron dans cette période plus que tourmentée, restant sourds aux événements qui traduisent une crise économique et sociétale forte, il est impératif d’agir et de faire entendre la voix de tous.

Nous nous proposons de transmettre les revendications des Marseillaises et Marseillais afin que nos élus les communiquent à nos parlementaires. Loin de la mascarade du Grand débat, nous souhaitons donner la parole à tous.

Marseille est particulièrement perturbée depuis les effondrements du 5 novembre. Comment imaginer que les habitants transmettraient leurs revendications, en confiance, pour reprendre les termes du Président de la République, à un maire dont ils demandent la démission. Nous souhaitons nous faire le relais des Marseillais.

Nous organisons donc un rassemblement populaire le dimanche 27 janvier à 10h place du 4 septembre, 13007 Marseille.

Nous vous invitons à une conférence de presse pour présenter notre démarche le jeudi 24 janvier à 11h

Au CHIC BAR, 45, rue CODACCIONI, 13007 Marseille (angle rue de CAZE)

Près de la Place du Quatre Septembre

Contacvt : c.pellicani2014@gmail.com

Tel : 0686846013

Le Rassemblement du 27 janvier place du 4 septembre à 10h00 prend forme sur la base de cahiers de doléances et revendicatif qui seront proposés à la population

La réunion préparatoire a pris position et il y aura une présentation à la presse de la démarche : « Pour une politique de progrès social et environnementale » 

plusieurs associatifs et militants syndicalistes ont pris position pour participer à l’organisation de ce rassemblement qu’ils souhaitent pérenniser.

Rassemblement le 27 janvier 2019 « Pour une politique de progrès social et environnementale »

Réunion préparatoire à l’Agora Guy HERMIER le 17 janvier à 18h00, Angle Chateaubriand et sauveur Tobelem, 13007 Marseille

L'environnement et le social, le rouge et le vert au cœur de nos luttes !

L’environnement et le social, le rouge et le vert au cœur de nos luttes !

Parce que nous refusons une confiscation de la parole par un groupe qui prône le chacun pour soi, nous lançons un appel à tou(te)s les militants pour un rassemblement national  contre les politiques Macronistes le 27 janvier 2019 sur la place du Quatre septembre à Marseille (13007)  A 10H00.

Nous n’intégrerons pas le mouvement jaune. Historiquement, cette couleur est celle des briseurs de grèves, celle de l’affiche du système tarifaire qui déclenchera la grève d’Anzin, décrite par Zola dans Germinal, celle du syndicat jaune qui s’opposera à toutes luttes ouvrières, enfin depuis le début du XXème siècle, elle est la couleur des nationalistes.

Nos bannières sont rouge, verte ou noir, des couleurs des luttes sociales et environnementales qui ne seraient êtres distinctes.

On ne va pas laisser tranquille les marionnettistes qui, au travers d’un appel individuel sur internet, organisent un contre feu aux actions des gilets jaunes et des syndicats pour apporter de l’oxygène à un pouvoir affaibli.

Pour ce rassemblement de « collabo » ils se permettent d’usurper le « Rouge » la couleur symbole du mouvement ouvrier et des mouvements révolutionnaires afin de se donner une légitimité sociale.

L’organisation d’une manifestation Nationale contre à la politique de Macron est une réponse nécessaire.

Nous invitons chacun dans sa commune, son village, son quartier à préparer un rassemblement le samedi 27 janvier, ou à un autre moment, afin de bloquer localement l’espace public en organisant la collecte des cahiers de doléances, les revendications et propositions que nos mandants porteront aux députés à l’assemblée Nationale. »

Afin de préparer ce rassemblement, nous vous invitons à une réunion préparatoire le 17 janvier à 18h dans les locaux de l’Agora Guy Hermier (angle rue Chateaubriand et rue Sauveur Tobelem, 13007 Marseille)

Rassemblement le 27 janvier 2019 « Pour une politique de progrès social et environnementale »

 Réunion préparatoire à l’Agora Guy HERMIER le 17 janvier à 18h00, Angle Chateaubriand et sauveur Tobelem, 13007 Marseille

 » Appel préparatoire pour un  rassemblement des opposants à Macron le 27 janvier 2019 sur la place du Quatre septembre à Marseille (13007)  A 14H30 

On ne va pas laisser tranquille les marionnettistes qui au travers d’un appel individuel sur internet organisent un contre feu aux actions des gilets jaunes et des syndicats pour apporter de l’oxygène à un pouvoir affaibli.

Pour ce rassemblement de « collabo » ils se permettent d’usurper le « Rouge » la couleur symbole du mouvement ouvrier et des mouvements révolutionnaires afin de se donner une légitimité sociale.

L’organisation d’une manifestation Nationale contre à la politique de Macron est une réponse nécessaire.

 En attendant,   que chacun dans sa commune, son village, son quartier organisent un rassemblement le samedi 27 janvier, ou à un autre moment, afin de bloquer localement l’espace public en organisant la collecte des cahiers de doléances, les revendications et propositions que nos mandants porteront aux députés à l’assemblée Nationale. »

Pour l’organisation : citoyen13@gmail.com

On va commencer s’en attendre !

(2) Européennes : Ian Brossat (PCF) veut des «gilets jaunes» sur sa liste

« J’ai envie de faire de la place, sur notre liste aux européennes, aux gens qui se sont mobilisés ces derniers mois », a affirmé l’adjoint à la maire de Paris sur Sud Radio. L’élu communiste a évoqué « des contacts réguliers » entre son parti et les « gilets jaunes » sur le terrain. « Il faut qu’ils nous bousculent » et « que la politique s’inspire de ce qu’ils ont dit », estime Ian Brossat à propos des « gilets jaunes ». « Discréditée », la gauche doit « renouer » avec « ces ouvriers, ces employés qui font vivre le pays et qui ne sont pas respectés comme ils le devraient », analyse l’élu.

Le candidat a également appelé à un rassemblement de la gauche en vue des européennes. « Je continuerai à discuter avec Benoît Hamon (Générations), je continuerai à discuter avec France Insoumise, si elle souhaite discuter, ce qui pour l’instant n’est pas le cas », a précisé Ian Brossat. A gauche, les candidatures aux européennes se bousculent avec, outre celle du PCF, déjà quatre autres listes déclarées, celles de la France Insoumise, de Générations, d’Europe écologie les verts, et de Lutte ouvrière, sans compter la future liste du PS et/ou celle que pourrait conduire Ségolène Royal.

29 Déc
2018

Les Voeux du Président de la République : l’art de mentir pour convaincre

« Notre Président » avait annoncé en 2017 une nette amélioration de la situation économique à l’horizon 2018…
 
Or, si l’on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon, il est noté:
 
  » ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on avance « 
 
 Il semblerait que cela se confirme !!!!!!

Voilà !  c’est de notre faute , nous ne connaissions pas la totale définition du mot « horizon » !!!

Lui, il avait bien lu le Larousse et personne n’y avait fait attention !!!

D’où la nécessité de bien connaître la signification de chaque mot.

 

Européennes 2019 : Ian Brossat surprend et innove dans ses positionnements ! « Européennes: le PCF pour une « union large » mais contre une « alliance » avec Royal »

Avec Ian BROSSAT

Avec Ian BROSSAT

La tête de la liste PCF aux européennes Ian Brossat a déclaré jeudi être favorable à une « union la plus large » possible à gauche…

« Par AFP@afpfr

La tête de la liste PCF aux européennes Ian Brossat a déclaré jeudi être favorable à une « union la plus large » possible à gauche pour les élections de mai 2019, mais ne souhaite « pas d’alliance » avec Ségolène Royal.

« Je suis toujours favorable à l’union et au rassemblement le plus large », a indiqué jeudi Ian Brossat sur Franceinfo mais l’Europe est une question « compliquée » pour la gauche. Le PCF a « toujours dit que l’Europe libérale conduit dans le mur », a-t-il poursuivi.

« Si du jour au lendemain, des gens favorables à cette Europe libérale, à cette Europe de la concurrence libre et non faussée se mettaient d’accord avec des gens qui ont toujours dit le contraire », ce ne serait « pas cohérent », a déclaré M. Brossat.

« Il faut qu’on se parle avec ceux qui pensent que l’Europe ne doit pas produire de l’austérité », ainsi avec « le PS aujourd’hui, cela me parait compliqué » car « Royal a défendu tous les traités européens qui nous conduisent dans les difficultés d’aujourd’hui », a-t-il estimé.

« Pas d’alliance avec des gens qui sont favorables aux traités européens d’aujourd’hui qui prônent la concurrence libre et non faussée », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Ian Brossat a expliqué avoir eu des « discussions » avec Benoit Hamon et qu’une « délégation » PCF va « rencontrer » Mélenchon, ainsi que le mouvement Place Publique, favorable à une union de la gauche…. »