Browsing Category "Politique Nationale"

Alerte : Macron met en danger les sites remarquables et facilite à Marseille la politique municipale du tout béton

Un projet de décret risque de mettre à mal la protection des sites inscrits et classés.
Ce projet de décret porte sur la déconcentration de la délivrance des autorisations de travaux en site classé. Les autorisations de travaux ne seraient plus données par le ministère en charge de l’environnement mais par les préfets de département. Il est clair que les préfets ont beaucoup moins de moyens que le ministère pour résister à une pression locale d’aménagement. La montagne Sainte-Victoire, les massifs des Calanques, de la Nerthe et de l’Arbois font notamment partie des sites classés et seraient concernés par ce décret.
Le lien suivant vous permet d’accéder au site de l’association « Sites et Monuments » qui met en ligne une pétition pour retirer ce décret.
Le gouvernement a un double langage, d’un côté il défend la biodiversité et de l’autre, il veut publier un décret qui risque de dégrader fortement l’environnement. 

SAUVEZ LES TERRE DE GONESSE / NON à EUROPACITY

Intervenant : Dimanche 18 mai (ordre prévisionnel) DES INTERVENANTS

 

Marie-Monique ROBIN écrivaine, cinéaste, marraine du CPTG

pour ouvrir

1.Delphine BATHO députée, ancienne ministre ?

2.Christian PELLICANI président du MNLE National Réseau « Homme et

Nature »

3.Danielle SIMONNET conseillère de Paris LFI

4.Ian BROSSAT maire-adjoint auprès d’Anne Hidalgo, élu 18ème arr. PCF ?

5.Audrey PULVAR journaliste, fondatrice d’African Pattern ?

6.Mounir SATOURI conseiller régional EELV –

7.Francis PALOMBI président de la Confédération des commerçants de

France (CDF) Bernard

8.Clémentine AUTAIN députée LFI

9.Stéphen KERCKHOVE délégué général d’Agir pour l’environnement DD

10.Pascal DURAND député européen

11.Françoise VERCHÈRE mémoire et transmission NDDL.

12.Jacques BOUTAULT maire EELV du 2ème arr. de Paris

13.Claire NOUVIAN Fondatrice de l’association BLOOM, co-fondatrice de

Place Publique DD

14.Hervé KEMPF directeur de Reporterre

15.Annie LAHMER conseillère régionale EELV

16.Claude TIBI conseiller municipal UDI de Gonesse –

17.Marie TOUSSAINT initiatrice de « Notre affaire à tous »

18.Benoit HAMON conseiller régional, co-fondateur de Génération’s

 

19.Bénédicte MONVILLE Conseillère régionale IDF FLI, élue à Melun DD

20.Jérôme PARTOS vice-président de FNE

21.Yannick JADOT député européen EELV –

22.Charlotte BLANDIOT-FARIDE maire de Mitry-Mory, PCF ?

23.Julien VERMIGNON Nous Gonessiens

24.Nessrine MENHAOUARA conseillère départementale du 95, PS ?

25.Thomas PORCHER économiste atterré –

26.Mathilde PANOT députée d’Ivry, LFI ?

27.Pierre SERNE conseiller régional

  1. Christian GRISOLLET NDDL Poursuivre Ensemble

29.Christine POUPIN porte parole NPA

  1. David CORMAND secrétaire national EELV –

31.Martine DONNETTE présidente de la Fédération « Des Terres, pas d’Hypers!

 

32.Alain FEUCHOT secrétaire départemental PCF Val d’Oise

33.Julien BAYOU conseiller régional Ile-de-France EELV

(1) LE TEMPS DES ALTERNATIVES : Colloque à Toulon les 16 et 17 mai 2019

Colloque à Toulon les 16 et 17 mai 2019

En direct : Lucien FRAU du MNLE et Alain Patouillard  de la revue Naturellement ont  participé aux travaux de ces deux journées de réflexions.

L’Autre voie pour l’Humanité

En ces temps de luttes sociales et de contestation populaire, apporter des Éléments de réflexion pour sortir du capitalisme autour d’un débat citoyen en présence de 18 intellectuels sur les cent un contributeurs du livre « L’autre voie pour l’humanité » coordonnée par André PRONE, ne peut être qu’utile. On aurait pu croire, vu la centralité du thème, qu’il y ait une sorte de redondance dans les analyses. Eh bien non ! C’est tout le contraire qui s’est produit. Chaque auteur, en fonction de sa sensibilité et de son parcours intellectuel, a abordé le sujet sous un angle différent. Et c’est ce que nous tenterons de faire vivre dans ce colloque en regroupant les interventions dans une continuité constructive ou reconstructive de la nécessaire sortie du capitalisme.

QcM

EXIGEONS UNE TABLE RONDE SUR L’AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS !

C’est de manière très solennelle que nous voulons vous alerter  sur  la situation très préoccupante  de Fret SNCF et du Triage SNCF de Miramas. Après la loi voté l’année dernière, le démantèlement de la SNCF s’accélère pour qu’en janvier 2020 elle « éclate » en plusieurs Sociétés Anonymes et que soit filialisé Fret SNCF.

LE FRET SNCF AU BORD DU PRECIPICE !

Dernier exemple en date, le dernier train de Fret SNCF qui transportait des fruits et légumes  de Perpignan au marché de Rungis à Paris va être supprimé par la Direction SNCF, 20 000 camions par an prendront le relais ! 600 emplois sont en cours de suppression à Fret SNCF pour 2019…

Dans un courrier unitaire adressé au 1er ministre, selon les Fédérations syndicales des Cheminots avec la politique en cours et la perspective de sa filialisation « même recapitalisée, Fret SNCF ne serait pas viable et pourrait faire faillite en quelques mois » ! N’est-ce pas justement là, l’objectif recherché pour laisser la place aux entreprises  Privés et aux camions ! 

AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS :

LA MÉTROPOLE & LE PRÉFET, DOIVENT SANS ATTENDRE, ORGANISER UNE TABLE RONDE (voir pièce jointe)

La Métropole et le Préfet doivent être partie prenante et intéressée par ces sujets et ouvrir la concertation avec toutes les parties prenantes, avec l’organisation, sans attendre, d’une table ronde sur l’avenir du Triage SNCF de Miramas en lien avec l’activité portuaire et industrielle du département.

 C’est le sens de la lettre ouverte des Cheminots Communistes et de la Fédération du PCF 13.

 Marcel Almero et Henry Bascunana

Responsables des Cheminots Communistes de Miramas et de Marseille

Le PCF et le PTB à la poursuite des évadés fiscaux à la frontière franco-belge !

Samedi 4 mai, le Parti du Travail de Belgique et le Parti communiste se sont retrouvés à Néchin pour unir leur force contre la fraude fiscale. Avec Ian Brossat, Fabien Roussel du PCF et Raoul Hedebouw, Marc Botenga du PTB

1er Mai 2019 : Du Rouge et du Jaune et des collectifs , les colères et propositions s’expriment dans les cortèges

 Comme pour chaque Fête du travail, les organisations syndicales, associations de travailleurs, mais aussi certaines formations politiques appellent à manifester. Mais, cette année, les Gilets jaunes y participeront également.

Marseille :

(2) Tour de France « POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE » : Harfleur, les rapports Citoyens /élus-es au cœur du débat

Contre la privatisation des barrages

Contre la privatisation des barrages

POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE

  • Notre notion de triple écologie (urbaine, industrielle, agricole incluant la pêche

 il apparaît que si la priorité doit être donnée aux énergies renouvelables, les réponses données aujourd’hui par notre monde économique ne sont pas adaptées, recherchant partout le profit immédiat.

 Les politiques publiques sont seules capables d’investir rapidement en amortissant sur le long terme.

Le contrôle citoyen, qui suppose une éducation populaire à la hauteur et des institutions lui donnant toute sa place, doit être le garant des choix effectués.

Ces choix doivent être basés sur la solidarité, la complémentarité, et non la concurrence, ainsi que sur la satisfaction des besoins humains fondamentaux, démocratiquement établis.

  • Du local :
    Les politiques publiques sont seules capables d’investir rapidement en amortissant sur le long terme.
  • Au cœur des Métropoles les communes restent le moteur de l’action locale !
  • Au Global :

  Constitution d’un grand service public de l’énergie :

  • Constitution d’un grand service public de l’énergie,  affranchi de l’économie de marché. Il associera (avec son personnel et ses organisations syndicales) l’état, les collectivités territoriales, et les usagers. Il devra être doté de crédits conséquents (par exemple en réemployant les crédits de la filière nucléaire militaire, inutile et dangereuse). Il aura pour mission de développer dès maintenant recherche et réalisations dans les énergies renouvelables, en particulier hydrauliques (hydroliennes marines, turbines au fil de l’eau en rivières, sans oublier les barrages, indispensables pour assurer un niveau d’étiage utile aux humains et à la biodiversité). Les techniques de stockage, comme l’hydrogène, le développement de techniques de récupérations (chaleur des réseaux d’assainissement ou rapprochement d’industriels ayant besoin de calories de ceux consommant des frigories) feront partie des missions. Il devra assurer l’indépendance énergétique de notre pays. Ce qui n’exclut pas la coopération entre pays européens, souhaitable dans un esprit de solidarité et non de  concurrence.
  • Ce service public aura aussi en charge la garantie de sécurité maximum des installations, quelles qu’elles soient (barrages, réacteurs, déchets ….).

Le Tour de France « POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE » pose ses valises à Harfleur mercredi 24 avril 2019

Sortir de l’ère des énergies fossiles « Pour un autre développement »

Depuis près de 40 ans, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement défend la qualité de vie sur la terre, nécessitant la protection de notre environnement. Nous nous félicitons donc que l’opinion publique développe sa sensibilité à ces questions.

Une nécessaire et urgente transition énergétique limitera les effets d’une évolution climatique néfaste pour l’humain comme pour son environnement. Il faut pour cela des mesures fortes et immédiates, que les gouvernements du monde ne prennent pas, tant ils sont plus préoccupés de dividendes que d’environnement.

Il convient que la transition énergétique soit totalement sociale, et la place des services publics en énergie est essentielle à la péréquation des moyens et des tarifs.

Le développement des circuits courts, tant pour l’alimentation que pour les biens de consommation (à utiliser sans gaspillage), suppose la préservation des terres agricoles (en particulier dans le triangle de GONESSE pour l’Ile de France). Le maintien d’une agriculture paysanne, et la réindustrialisation de notre pays intégrant des process de fabrication propres en sont aussi les clefs. Et une gestion citoyenne de toute production devrait s’imposer.

Pour infléchir les politiques gouvernementales et industrielles catastrophiques, il est bon que l’ensemble des citoyens se retrouvent sur ces valeurs communes d’environnement.