Browsing Category "Politique Nationale"

La marseillaise du 12 septembre 2018 : Le pluralisme de la presse va-t-il passer au pilon ?

Article à lire  : la démocratie est en danger !

Le projet de loi sur la distribution de la presse proposant d’abroger la loi Bichet, garante de l’équité de traitement des titres, met le feu aux poudres.
Petits éditeurs et élue, montent au créneau. La CGT du livre appelle à un mouvement, mercredi.

« Résistance pour une presse libre

 l’Ancien résistant Gaulliste, Robert Bichet a initié la loi éponyme de 1947, encadrant la distribution de la presse en
France à la sortie de la guerre et ce, en droite ligne du programme national de la résistance qui « prévoyait d’assurer la liberté de la presse, son honneur et son
indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances de l’argent et des influences étrangères ». Trois principes en sont issus : « la liberté de choix de l’éditeur, l’impartialité
de la distribution, et la solidarité entre éditeurs » via les coopératives. Trois piliers qui garantissent, dans les faits, la liberté et le pluralisme de la presse française. S.F. »

(2) Le Temps des alternatives au coeur de la XXIIIe université d’été

un  pôle associatif de l’écologie sociale et solidaire
Le réseau constitué par l’association MNLE a pour ambition de donner un espace de visibilité à tous ceux et celles qui s’opposent au verdissement de l’économie marchande et souhaitent apporter des réponses alternatives pour sortir de l’ère des énergies fossiles afin de réduire les émissions de gaz à effets de serres pour Produire et Consommer Autrement.

Ce Pôle de L’Ecologie Sociale et Solidaire se donne également pour objectif de mobiliser toutes les énergies pour une autre société assise sur un mode de production et de consommation différent avec comme slogan « Pour un Autre développement ».

REMANIEMENT MINISTERIEL – L’exécutif a finalement procédé au seul remplacement des ministres démissionnaires. La nomination de François de Rugy à l’Ecologie a provoqué un flot de critiques depuis son officialisation.

L »écologie politique prend le masque du libéralisme pour rester au gouvernement : On tombe « d’Hulot* en Scylla ».

  • Adaptation : Tomber de Charybde en Scylla
    N’échapper à un danger (ou un inconvénient) que pour se frotter à un autre encore plus grave.

Démission de Nicolas Hulot : Le gouvernement perd un de ses meilleurs bonimenteurs* !

Hulot, le camouflage vert/libéral du gouvernement rend le tablier pour des raisons qui lui appartiennent. La réalité de la politique du Gouvernement Macron/Philippe apparait pour ce qu’elle est : antisociale, non respectueuse de l’environnement et de la culture.

Hulot, dans ses fonctions de ministre a tourné le dos aux principes qui définissent depuis 1992 les politique de développement soutenable.

Sur de nombreux dossiers nous nous sommes opposés à sa méthode d’accompagnement du système économique par le maintien du Glyphosate dans l’agriculture, la suppression de la filière des hydroliennes, la privatisation des barrages, la poursuite du démantèlement du système ferroviaire au profit du tout routier, la casse du service public, ….  Le projet démentiel dénommé « Europa city » dans la région Parisienne illustre à lui seul l’écart entre le discours de feu le ministre et la politique mise en œuvre par le gouvernement et le président de la république.

Les chasseurs n’ont pas eu la peau du ministre car il était déjà plombé par ses choix de gestion de la politique environnementale.

Le MNLE ne le regrettera pas et n’attend pas grand-chose de ce gouvernement et de la majorité parlementaire.

Comme à Notre Dame des Landes la conjugaison des mobilisations citoyennes, syndicales et politiques permettra de nouveaux succès pour la nature et l’humain !

CHRISTIAN PPELLICANI

Président du MNLE Réseau Homme&Nature

*bonimenteur \bɔ.ni.mɑ̃.tœʁ\ masculin

  1.   Vendeur à l’argumentation habile.
  2. (Figuré) Celui qui tient des arguments plus ou moins fallacieux dans le but de séduirepersuader ou convaincre ; baratineur.
    • Nous avons une bonne dizaine d’années devant nous pour contrer les effets toxiques des prédictions des millénaristes, des bonimenteurs religieux et des prophètes de malheur de toutes sortes qui prédisent un grand cataclysme pour l’an 2000. — (Claude Mac Duff, Survol des croyances et « religions » extraterrestres, dans Le Québec sceptique, n°18, mai 1991)
    • La Cour des comptes dénonce les bonimenteurs de l’ère Hollande. — (Hervé MartinLa Cour des comptes dénonce les bonimenteurs de l’ère HollandeLe Canard Enchaîné, 28 juin 2017, page 3)

 

(1) Congrès PCF du 23 au 25 novembre 2018 mais avant l’université d’été à Angers fin Août

Les communistes préparent leur congrès : l’université d’été 2018 s’inscrit donc dans cette dynamique. Quel combat communiste ? Quelles transformations du PCF pour mener efficacement la lutte de classes du XXIe siècle ? Autant de questions au programme du rendez-vous angevin avec quelques incontournables de 2018 : bicentenaire de Karl Marx,

50e anniversaire de 68. L’édition 2018 prend également une teinte européenne dans le cadre de la préparation de ces élections prévues dans quelques mois.

L’université d’été, c’est enfin 3 jours de découvertes, tous azimuts : sciences, philosophie, arts… et même quelques séances de sport !

 

 

 

Gare Montparnasse : les agents des services publics mobilisés pour l’intérêt général !

 Pîed de Nez aux détracteurs du service public

Pied de Nez aux détracteurs du service public

Les agents de RTE et d’ENEDIS ont été mobilisés depuis vendredi dernier pour rétablir l’alimentation électrique de la gare Montparnasse ainsi que celle des usagers des 15e et 7e arrondissements de Paris, des communes de Châtillon, Issy-les-Moulineaux, Malakoff et Vanves.
Face à une avarie d’une ampleur inédite à ce jour, les agents de RTE ont œuvré de jour comme de nuit, dans des conditions difficiles démontrant leur attachement au Service Public.
Malgré des conditions de travail dégradées par les réformes internes (effectif de maintenance en baisse, suppression d’équipe en région parisienne et augmentation des zones d’intervention), ils sont venus de plusieurs régions pour rétablir dans des temps records l’alimentation au regard de l’étendue des
dégâts liés à l’incendie.
Lors d’un référendum en 2017, les agents de maintenance de RTE avaient refusé de se voir imposer des conditions d’intervention en dessous du code du travail pour intervenir dans de telles situations.
Cela ne les empêche pas de répondre toujours présents pour rétablir la continuité de l’alimentation. Des évènements de cette ampleur rappellent que c’est grâce au dévouement quotidien de milliers de femmes et d’hommes du Service Public que chacun peut bénéficier de l’électricité.
Ces agents sont pourtant sans cesse décriés par un gouvernement qui veut s’attaquer à leur statut, à leur régime de retraite et des directions qui réduisent leurs droits pour distribuer toujours plus de dividendes aux actionnaires.