Browsing Category "PAIX"

(16) Déambulations Estivales 2018 : Fondation Vincent Van GOGH à Arles

Expositions « soleil chaud » et « Paul Nash  » à découvrir !

 35 Ter, rue du docteur Fanton à Arles

mais Van GOGH reste le maître de ce lieu 

 

Paul NASH :

Paul Nash, né à Londres le  et mort à Boscombe le , est un peintre et graveur sur bois britannique.

Il travailla en tant qu’artiste officiel des deux guerres mondiales et s’attacha à peindre l’horreur des tranchées et les patrouilles des avions de chasses.

A la veille de la Clôture du centenaire de la 1er guerre mondiale ses œuvres sont importantes pour en  prendre la mesure.  

Ses productions sont essentiellement des petites huiles, aquarelles et pastels, ainsi que des gravures et des photographies.

12 Août
2018

Guerre des Etoiles : Course à l’armement entre Trump, Poutine et la Chine. Le 22 septembre tous pour la PAIX !

Quelques jours après les dates anniversaires du 6 août et 9 août 1945 : Bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki

Ils jouent à celui qui a le plus gros arsenal :

Le vice-Président américain, Mike Pence, a annoncé le 9 août, la création d’une « force de l’espace », une sixième branches des forces armée des USA.

La Chine indique avoir testé un missile Hypersonique, qui vole à plus de cinq fois la vitesse du son*, et que les USA sont incapables d’intercepter.

Vladimir Poutine a assuré détenir déjà « l’arme absolue » des missiles qui dépassent vingt fois la vitesse du son.

Ils poursuivent les mêmes desseins : Justifier par la peur des autres le détournement de l’impôt au services des industriels de l’armement au détriment des Biens Communs et du Social.

  • *Le mur du son est un phénomène physique aérodynamique caractérisé par l’atteinte d’une vitesse au moins égale à celle de la vitesse du son dans l’air, soit 340 mètres par seconde, soit 1 224 km/h (dans l’air à 20 °C) ou Mach 1, et provoquant une onde de choc sous forme de bang supersonique.

 

 

 

 

Grand moment d’émotions : Projection du film « Agent orange » une bombe à retardement à la fédération du PCF 13

L’usage de la dioxine en question : L’agent orange est le surnom donné à l’un des herbicides arc-en-ciel (ou plus exactement dans ce cas défoliant), le plus employé par l’armée des États-Unis lors de la guerre du Viêt Nam entre 1961 et octobre 1971. Le produit était répandu principalement par avion au-dessus des forêts vietnamiennes ou sur des cultures vivrières dans le cadre de l’Opération Ranch Hand, elle-même issue du programme Trail Dust. Il a aussi été utilisé par les Américains au Laos et au Cambodge ou encore sur la zone démilitarisée séparant les deux Corées. Après 1971, les Américains évacuèrent l’essentiel de leurs barils stockés en Asie du Sud-Est vers l’atoll Johnston. Entre 1971 et 1972, toutefois, l’armée du Sud-Vietnam continua à utiliser des défoliants. Notamment en raison de la présence de dioxine, une famille de molécules persistantes dans l’environnement et dont certaines sont cancérigènes, l’agent orange est responsable de plusieurs maladies chez les militaires assurant sa dispersion mais surtout chez les civils et combattants vietnamiens évoluant dans les zones directement ou indirectement exposées. La stabilité de la dioxine, sa granulométrie, sa bioaccumulation lui confèrent un effet durable sur les habitants des régions touchées, occasionnant ainsi des cas de cancers ou de malformations à la naissance, des années après la fin des combats.

Tran To Nga, seule contre tous : 

Maquisarde terrée dans la jungle tropicale, puis “agent de liaison” à Saïgon, Tran To Nga a vécu la guerre du Viêt Nam de l’intérieur. Cinquante ans plus tard, elle assigne en justice une vingtaine de géants de l’industrie pétrochimique pour avoir répandu dans le pays de l’agent orange, un herbicide extrêmement toxique. Rencontre avec une septuagénaire prête à livrer son dernier combat.

8 Mai
2018

8 Mai, Donald TRUMP choisi la date de l’armistice de la deuxième guerre mondiale pour jouer l’Apprenti sorcier

Donald Trump a annoncé, mardi 8 mai, le retrait des Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire Iranien .

Après plusieurs mois de menaces de retrait, le président américain a annoncé qu’il désengageait son pays de l’accord nucléaire avec l’Iran conclu par son prédécesseur.