Browsing Category "Marseille"

Dominique Tian, du parlement à la gestion municipale : Anti Social et porte flingue des promoteurs !

Du Béton, que du Béton !

Surprise ! Le candidat Tian est venu, en terrain conquis, disserter sur les projets immobiliers dans le 7eme arrondissement. Avec ses amis, UMP du premier secteur, il pensait convaincre les participants en donnant des vertus sociales, écologiques et esthétiques à un projet immobilier qui va priver l’arrondissement du dernier espace public ouvert à tous et sur lequel nous attendons les équipements sportifs et l’entretien du jardin.

L’espace Corderie est devenu un enjeu financier mais aussi l’instant d’une soirée, au relent électoraliste, une mise en scène pour mettre en selle le remplaçant de jean Roata.

Gaudi et l'UMP voudraient privatiser la vie de quartier !

Mauvaise pioche pour ce candidat en manque de notoriété : les habitants du 7eme ne sont pas naïfs et ont refusé, pour la plupart, le projet et le candidat.

Tenace, l’animal nous promet une prochaine soirée sur le dossier de l’Hôtel Giraudon.

Pas de problème, nous aurons l’occasion de lui en resservir pour son argent !

Pendant qu’il pérorait à St Victor, dans le 8eme arrondissement, mes camarades avec marie Françoise Palloix étaient avec d’autres habitants en réunion pour s’opposer aux projets immobiliers de Gaudin et Tian sur l’emprise foncière de LEGREMANTE.

Côté positif, le gentil garçon, a montré son vrai visage, celui de la droite qui à l’assemblée nationale casse nos retraites et à Marseille vend la ville aux promoteurs ;

Nous ne resterons pas sans réagir !

8 mai : Commémoration de l’armistice de la deuxième guerre mondiale et Journée de Résistance contre la Droite et les Promoteurs !

Rassemblement contre le projet immobilier sur l'espace Corderie.

Rassemblement citoyen sur le terrain de la Corderie contre les projets immobiliers de la mairie. Après les cérémonies commémoratives du matin la «  Résistance » c’est organisée : le 9 mai, pour faire échec à la réunion de présentation du projet immobilier de l’espace Corderie, le 14 mai, pour la participation au rassemblement organisé par le Collectif « Laisse Béton » devant l’Hôtel de Ville et le 16 mai, l’intervention au conseil municipal du Groupe Communiste !

Commémoration du 8 mai !

Le terme « Résistance » prend tout son sens en cette journée du 8 mai qui rappelle la victoire contre le Nazisme et la Fin de la deuxième guerre Mondiale. Journée de rassemblement pour la Paix et le désarmement.

Pendant l’occupation des hommes et des femmes  sont entrés en résistance à l’occupant en relevant le drapeau de l’espoir et de l’honneur.

Aujourd’hui, il nous faut libérer l’espace public du carcan de la finance et de la spéculation immobilière. Nous ne pouvons pas attendre 2014 pour espérer un changement de politique municipale car pour certain quartier il ne restera plus aucune réserve foncière pour répondre aux besoins en matière d’équipement publics de la population.

Le futur se construit au Présent !

Coupe de la Paix : remise des coupes .

Etang de Berre : la réhabilitation de l’Etang passe par une implication Citoyenne !

Nous avons le plus grand Étang maritime de l’Europe aux portes de Marseille et trop peu de nos concitoyens en connaissent les contours et les enjeux.

En tant qu’administrateur d’ l’Agence d’urbanisme de Marseille (l’AGAM), j’ai l’occasion de prendre connaissance des multiples réflexions qui sont menées souvent sans liens avec les envies et réflexions des habitants de l’aire métropolitaine marseillaise.

L’étang représente un écosystème complexe et fragile qui mérite le détour et surtout la découverte par le plus grand nombre afin d’amplifier la mobilisation pour le réhabiliter, le protéger et engager les aménagements indispensable à la cohabitation entre : L’urbain, l’environnemental et l’économique.

Dans le cadre de l’élaboration des SCOT (schéma de cohérence territorial) et inter-SCOT je proposerai aux associations et syndicats de répondre présent au débat qui sera organisé par le réseau Homme&Nature et la revue Naturellement fin juin.

Cette initiative devrait rassembler aussi bien les habitants et salariés des communes de l’ Etang que ceux de Marseille.

5 Mai
2011

(Marsactu) Intercommunalité :La future carte des Bouches-du-Rhône vue par le préfet !

Pour info un article de marsactu :

« Par Julien VINZENT le 22 avril 2011

Cliquez sur l’image pour agrandir

Surtout, éviter la guerre des tranchées. D’ici le 31 décembre, réforme des collectivités territoriales oblige, la carte de l’intercommunalité – c’est-à-dire les regroupements de communes dans des communautés urbaines (comme Marseille) ou d’agglomération (comme notamment Aix et Aubagne) – va opérer une mutation dans les Bouches-du-Rhône. Avec une question centrale, qui est sur toutes les lèvres depuis le vote de la loi : l’intégration des communes environnantes de Marseille dans une métropole, repoussoir pour nombre de maires et présidents d’agglo du département.

En poste depuis quelques mois seulement, mais ayant écumé les préfectures de la région, Hugues Parant le sait bien, rappelant « l’affirmation des identités et des particularismes » qui a fleuri, avec notamment le référendum d’Aubagne. Dans ses prescriptions présentées à la nouvelle commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) – qui regroupe maires, agglos, conseils général et régional pour animer la concertation autour du dossier – il a donc avant tout tenu à « ne pas bloquer la discussion. Métropôle ou pôle métropolitain, c’est un faux débat. La question est de savoir comment prendre en compte l’exigence de services des citoyens ». Des attentes exprimées ces derniers mois par le club Top 20 et les conseils de développement, avec comme urgence absolue les transports. Read more >>

Îlot Chanterelle (Marseille 1er) : Gaudin, Blum et les promoteurs à la manœuvre !

Samedi, la population et les associations se mobilisent contre les projets immobiliers de la mairie de Marseille sur le terrain chanterelle dans le 1er arrondissement.

Les élus et militants communistes du premier secteur renouvellent leurs oppositions à ces projets spéculatifs et confirment les propositions qu’ils ont déjà exprimées : chanterelle_4_pages

Corderie : Gaudin rassemble contre sa municipalité les habitants du 7eme !

Les Elus de gauche du premier secteur contre le projet immobilier !Maison de Quartier des Lices les élus exposent aux habitants et représentants d’associations les motifs de leur rejet du projet de construction sur l’espace Corderie.

Les élus communistes du premier secteur ont déjà engagé des actions contre la cession de ce terrain municipal à un promoteur; Lors de notre compte rendu annuel de mandat  nous avions dès janvier 2011 abordé la question.

La section du PCF et les composantes du Front de Gauche soutiennent les actions pour l’annulation de la vente du terrain.

12 Avr
2011

(2) Contribution au débat sur l’eau : Peut-on considérer l’eau comme une marchandise ?

Suite au dossier du journal Le Ravi ou un élu socialiste de la CUM qualifie l’eau de « Marchandise » QcM publie la réaction de :  Jean-Christophe MASSÉ (suite de sa première contribution au débat sur l’eau : Contribution Massé) . Prochains articles sur le sujet réactions de Roger Pythéas et JC Cheinet, responsable associatif.

« Dans un monde ou tout est devenu marchandise, on peut naturellement se laisser emporter par le courant et dire que l’eau est une marchandise. Et c’est vrai qu’en première analyse, l’eau a un prix et chaque abonné-utilisateur d’eau doit payer sa facture.

Mais, faut-il considérer que tout ce qui a prix est une marchandise ?

Je pense que non ! Read more >>

4 Avr
2011

Conseil municipal de Marseille : Trop c’est trop ! Groupe Communiste, 13 minutes de temps de parole pour 260 rapports ?!

Conseil Municipal du 4 avril 2011

Cinq heures de débat pour 260 rapports et seulement 13 minutes pour notre groupe.

45 minutes pour le PS et 1h20 pour l’UMP.

Gaudin s’assoit sur la démocratie! A partir de midi, alors qu’il reste 100 rapports, il force le train et plus rien n’est vraiment débattu même quand les groupes ont encore du temps de parole.

Pourtant, au menu du conseil Municipal, aucune petite question ! Chaque rapport engage le quotidien des marseillaises et marseillais.

Comment accepter cette situation qui ne laisse aucune place au débat démocratique !

Il ne reste après la séance que les bons mots de quelques élus qui, pour intéresser la presse, tombent dans la surenchère verbale. Read more >>