Browsing Category "Marseille"
8 Sep
2017

(3) La Plaine : Nouvelle manifestation ce jour contre ce projet de gentrification de Marseille

QcM : vous trouverez sur le blog deux articles sur le sujet : le 15 mai 2013 et 22 décembre 2016

La place Jean Jaurès est une voie située à la limite des 1er5e et 6e arrondissements de Marseille, entre les quartiers de Thiers, du Camas et de Notre-Dame-du-Mont. Elle est plus connue sous le nom de La Plaine.

Vendredi 8 septembre 2017 la jeunesse se mobilise contre le projet de transformation de la place Jean Jaurès.

La SOLEAM, bras armé de la ville met en œuvre un projet urbain qui vise à exclure les populations par le prix. Insidieuse méthode d’aménagement au nom de la rénovation de l’espace urbain on éloigne les forains, les plus fragiles afin que le prix de l’immobilier grimpe tout seul et renouvelle la population. Les débats qui vont se poursuivre monteront qu’il y a une filiation et une même volonté entre le projet sur l’Espace Corderie  et les travaux sur la plaine. Dans le cadre du dossier « Rêver Marseille 2020/21 » nous reviendrons sur les alternatives à construire.

 

Un peu d’histoire : 

Au xiiie siècle s’y trouvait le camp des croisés qui s’embarquaient à Marseille à destination de la terre sainte1. Malgré un certain éloignement Read more >>

Assemblée de rentrée : Carton plein à la fédération du PCF des Bouches du Rhône

Ce soir, assemblée de rentrée des Bouches du Rhône ! Les communistes se sont rassemblaient autour de leur secrétaire national Pierre Laurent pour une rentrée unitaire et offensive contre le gouvernement Macron !

Nous avons eu le passage du témoin entre Pierre Dharreville et  Jérémy Bacchi au poste de secrétaire fédéral en présence de pierre Laurent.

L'Espace Corderie  s'affiche à l'assemblée de rentrée

L’Espace Corderie
s’affiche à l’assemblée de rentrée

Passage du témoin entre pierre Dharreville et Jérémy Bacchi

Passage du témoin entre pierre Dharreville et Jérémy Bacchi

(16) A propos des Vestiges Grecs de la Corderie à Marseille 7ème : La mobilisation ne faiblit pas !

   le   rassemblement citoyen pour la défense des vestiges de la Corderie : conservation totale du site, poursuite des fouilles et création d’un jardin des vestiges de ce  mercredi 6 septembre à 18h sur la place Joseph Etienne. a été un nouveau succès 

 
Il faut continuer à être de plus en plus mobilisés.
  La réponse favorable au projet du promoteur de la ministre de la Culture n’a pas démobilisé les habitants.
 
Les personnes présentes  à la réunion en préfecture le 31 août, ont donné leurs sentiments et analyses (résumé très rapide : on a été enfumés!).
  Compte-rendu de la réunion du 31 août en préfecture :  devenir des vestiges reunion 31 août en prefecture
2 Sep
2017

(14) , A propos des Vestiges grecs de la Corderie à Marseille 7ème. Intérêt général contre profits privés.

Par Jean Marc Coppola, Conseiller Municipal de Marseille,

Le Préfet de Région a tenu le 31 août une réunion publique d’information afin de permettre à la ministre de la Culture de rendre un avis sur le périmètre de sauvegarde archéologique du site. Cette réunion témoigne de l’inquiétude des pouvoirs publics face à une mobilisation qui ne cesse de grandir. En effet l’émoi dépasse très largement les habitants du 7ème arrondissement de Marseille. Des témoignages parviennent de tous les coins du pays pour préserver la mémoire, les vestiges de l’histoire de la construction de la 2ème ville de France. Mais la séance « d’enfumage » organisée par l’Etat avec ses services DRAC, INRAP…n’a pas rassuré, ni même apaisé les inquiétudes, la colère et l’opposition au projet de construction d’une résidence grand standing et à la volonté d’effacement d’une partie de la mémoire historique de la plus ancienne ville du pays. La nécessité de développer la recherche archéologique, les fouilles, la préservation des vestiges ont donné un écho particulier à cette bataille. Nous sommes face à un double enjeu, celui de préserver un site unique en France et en méditerranée et celui d’empêcher une nouvelle construction dans un quartier où les espaces verts, les poumons de respiration, sont de plus en plus rares.
En découlent donc plusieurs sujets lourds de conséquences :
1. La multiplication de ventes de terrains publics, municipaux aux grands opérateurs privés. Marseille, ville inégalitaire, est de plus en plus privatisée. Son patrimoine public (vestiges ou non) est vendu à la découpe aux promoteurs privés pour recomposer socialement et sociologiquement en chassant les habitants modestes qui croulent sous des impôts injustes de plus en plus lourds et en cherchant à attirer les plus riches qui spéculent particulièrement avec l’immobilier de luxe. Read more >>