Browsing Category "justice"
25 Déc
2018

Humour de fin d’Année !

René Bérenger, né à Bourg-lès-Valence (Drôme) le  et mort au château d’Alincourt (Oise) le , est un avocat, magistrat, criminaliste et homme politique français.

Avocat général à Lyon en 1870, il démissionne pour s’engager comme volontaire lorsque la guerre éclate. Il est décoré de la Légion d’honneur pour fait de guerre1. Il est ministre des Travaux publics du  au  dans le gouvernement Jules Dufaure, puis sénateur inamovible.

Bérenger succède à l’Académie des sciences morales et politiques au juriste Charles Lucas en 1890. Il œuvre à la modernisation de la politique pénale : les lois de 1885 et 1891 qui portent son nom introduisent, respectivement, la libération conditionnelle et le sursis2. Elles aggravent aussi les peines pour les récidivistes. Il était en parallèle président de la Société générale pour le patronage des libérés3.

Il dirige également une campagne sévère pour le respect des bonnes mœurs, qui lui vaut le sobriquet de « Père la Pudeur ». Il rédige, en 1907 et 1908, plusieurs projets de loi portant sur la réglementation de la prostitution, notamment celle des mineures, et se prononce pour l’abolition de la réglementation de la prostitution, considérée comme un facteur d’acceptation d’une pratique qu’il décrit comme « le fléau des foyers ».

22 Déc
2018

Soutien au Secours Populaire Français (SPF) des Bouches du Rhône en solidarité avec les sinistrés de la rue d’Aubagne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Robert PEIRON, président  de la Caisse du crédit Mutuel Vieux-Port et Bernard DALBIEZ, président du district de Marseille ont remis à Sonia SERRA, présidente du SPF, un chèque de 6800.00 € de dons pour apporter une aide aux victimes du sinistre de la rue d’Aubagne.

Cette initiative a pris naissance à l’occasion des Trois Jours des Métiers d’ARTS  des 7, 8 et 9 décembre 2018 à l’initiative des associations AMAT et de l’Atelier des ARTS.

 Contact a été pris entre le collectif du 5 novembre et le SPF.

Christian PELLICANI, élu du premier Secteur, apporte son soutien à la campagne  de solidarité  qui va se poursuivre!

 

 

Habitats : les évacuations d’immeubles gagnent le 7em arrondissement , tous ensemble demain devant l’Hôtel de ville de Marseille !

Immeuble 2, rue Durand, angle rue Chateaubriand dans le 7eme.

Immeuble 2, rue Durand, angle rue Chateaubriand dans le 7eme.

Après le 41 rue d’Endoume,

c’est le 2, de la rue Durand, immeuble qui fait l’angle avec la rue chateaubriand qui a été vidé de ses occupants.

Il faut des mesures d’urgences et une politique publique  de l’habitat au service des habitants et non des spéculateurs !

Demain, jeudi 20 décembre 2018,  j’appelle au rassembler devant l’Hôtel de ville de Marseille avant le conseil municipal dès 8h00.

 

18 Déc
2018

5 novembre 2018, retour vidéo sur le drame en direct ce jour là : Christian Pellicani rue d’Aubagne.mp4

 Merci au journaliste qui m’a fait parvenir cette vidéo : Interview rue d’Aubagne le 5 novembre 2018 vers 14h30 :

 Visualiser la vidéo suivante :

 

 

Madame Bernasconi Maire du premier secteur a refusé de présenter le Vœux suivant : « Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille* »

Le 29 novembre j’ai demandé à Sabine Bernasconi de soumettre au vote du conseil d’arrondissement du 6 décembre 2018

le vœux suivant qu’elle a refuser de présenter au vote du conseil d’Arrondissement en niant la capacité des élus de secteur d’émettre des vœux pour inciter la mairie centrale et l’etat à prendre des mesures en faveur des populations de notre secteur : 

« *Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018, Read more >>

Noailles : Rencontre avec les commerçants du cours Lieutaud

Avec jean Marc Coppola, j’ai rencontré les commerçants du Cours Lieutaud.

Désolation et difficultés pour des commerçants qui se sentent isolés après la catastrophe de la rue d’Aubagne du 5 novembre 2018. Dégât collatéral des mesures  du périmètre de sécurité l’activité commerciale accuse le coup. Ils proposent la remise en double sens du cours et des mesures d’accompagnements permettant à la clientèle de revenir. 

On a présenté nos propositions que nous défendrons à la mairie de secteur et au conseil municipal  : Actions Logements JCG

Concernant le devenir du Cours Lieutaud, la catastrophe humaine et sociale de la rue d’Aubagne permet au dispositif de voirie d’anticiper le projet qui pointe à l’horizon 2020* (voir la fin du rappel).

Rappel : Le cours Lieutaud est une voie des 1er et 6e arrondissements de Marseille.

Reliant la Canebière au boulevard Baille, il s’agit d’une des plus importantes voies de circulation du centre-ville de Marseille.

Une première voie est ouverte en 1789 entre la place Castellane au Sud et les portes de Rome et d’Aubagne au Nord, sur des terrains appartenant à un certain Lieutaud, fils d’un riche mercier, placé à la tête de la Garde nationale de Marseille en 17901. En 1822, la municipalité envisage un prolongement vers le Nord afin d’alléger la circulation sur la rue de Rome. Le percement a lieu en 18641. La réalisation rencontre des difficultés car les Ponts et Chaussées exigent une pente inférieure à 2 % afin que les lourds convois de charrettes tirées par les chevaux puissent l’emprunter et éviter la rue de Rome. Il est donc décider de « raboter » le point le plus haut et de passer sous la rue Estelle et la rue d’Aubagne 2. Le pont de la rue d’Aubagne est construit en béton armé, technique innovante pour l’époque, mais, décoffré trop tôt, il s’effondre le  faisant cinq morts parmi les ouvriers. Il est ensuite reconstruit en acier.

*Un projet de rénovation du cours Lieutaud est à l’étude : la première partie devrait être réalisée en 2020 avec une réduction du nombre de voies et la plantation d’arbres sur la moitié Sud de la voie

Proposition d’un vœu au conseil d’Arrondissement du 1er Secteur ; Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille

Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face, aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, aujourd’hui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018,

– d’engager l’exonération des taxes d’habitations et foncières 2019 pour l’ensemble des habitants et commerçants du quartier de Noailles, et également pour tous les Marseillais évacués de leurs commerces ou logements sur l’ensemble de la ville et qui se trouvent aujourd’hui démunis pour un temps indéterminé.

Nous   demandons de soutenir par une subvention exceptionnelle et

Forfaitaire l’ensemble des associations évacuées de leur siège social sur le territoire de la ville, sans oublier celle dont la domiciliation est dans la cité des associations au 93, la canebière dans le 1er.

Que la même attention soit accordée aux commerçants et artisans du Cours Lieutaud qui se trouvent en grande difficulté.

Nous demandons une délibération au prochain conseil municipal prenant en compte notre vœu. »

Comptant sur vous pour inscrire ce vœu à l’ordre du jour de notre conseil d’arrondissement.

Cordialement

 

Christian Pellicani

Conseiller du 1er secteur

Conseiller Métropolitain

 

Copie : de ma lettre au maire de Marseille

Dans l’attente,

3 Sep
2018

(1) Deux Poids et Deux Mesures :

Lancement de la campagne  : »Deux Poids et Deux Mesures » le 19 septembre 2018 à 11h00 sous l’Ombrière  au Vieux Port.

Pour illustrer le sujet : les tarifs des tickets à l’unité des dessertes maritimes de  Toulon et Marseille 

2 € à Toulon et 5 € à Marseille : Pourquoi ?

Rappel : Deux poids et deux mesures : en jugeant différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts…

Voilà une expression qui date du milieu du XVIIIe siècle (chez Voltaire, paraît-il) mais qui n’a visiblement pas du tout passionné les lexicographes.

dans l’arbitrage gouvernemental le MEDEF pèse plus que les salariés à gauche sur la balance.