Browsing Category "Humeurs"

Feu d’artifice du 14 juillet le 15  à cause des caprices de mère nature

Un fois de plus le mistral a reporté d’un jour le feu d’artifice à Marseille.

 Ce soir, le plaisir était au rendez-vous : la magie de la pyrotechnie a opéré, les artificiers ont été à la hauteur !

  

Amis cyclistes réjouissez vous ! La place du 4 septembre a sa piste cyclable !

Pour y arriver, rien de plus simple, assurez vous d’abord que le ciel est bien dégagé, que votre parachute est bien arrimé et sautez ! Faites bien attention de ne pas laisser le vent vous pousser contre le “Saint Georges” et atterrissez en douceur sur la place juste à côté de l’écailler. Vous pouvez à présent plier votre parachute et circuler avec bonheur sur cette magnifique piste que le monde entier nous envie. Au bout de 50 mètres, au bout de la place donc, la piste s’arrête, il ne vous reste plus qu’à attendre l’hélitreuillage !

par philippe  cahn

  correspondant de QcM

Déni de justice pour les victimes de l’amiante!

21 ans après le dépôt des premières plaintes, le Parquet de Paris vient de requérir l’arrêt de l’instruction de plusieurs enquêtes pénales ouvertes contre des entreprises dont les salarié-e-s ont développé des pathologies mortelles liées à l’amiante.

21 ans d’attente pour les victimes de l’amiante et  leurs familles pour déboucher, très certainement, sur un non lieu! Le procès pénal ne cessait de patiner. Il pourrait bien connaître un terrible coup d’arrêt.

Avec 100 000 morts prévus d’ici 2015 dans notre pays, le drame de l’amiante est pourtant un véritable fléau et s’annonce comme l’un des plus grands scandales sanitaires du XXIème siècle.

Au regard de l’impunité totale qu’elle fait peser sur des responsables industriels qui ont construit des fortunes sur le dos de salarié-e-s morts pour gagner leur vie, cette annonce est pour les victimes et leurs familles un terrible coup de massue. Cela s’apparente pour eux à un véritable déni de justice, comme un voile posé sur la douleur de dizaines de milliers personnes exposées à ce matériau mortifère.

Le PCF est très choqué par la mise au pilori de Daniele OBONO, jeune députée de la France Insoumise

Le PCF est très choqué par la mise au pilori de Daniele OBONO, jeune députée de la France Insoumise lors de l’émission  » Les Grandes gueules » du 21 juin dernier.

Lors de l’interview, l’élue a été sommée par un journaliste de clamer « Vive la France ». Pourquoi donc le fait d’être née au Gabon et d’avoir pu soutenir  il y a 5 ans, au nom de la liberté d’expression, un rappeur pour ses propos insolents envers la France exigerait d’elle des preuves supplémentaires de sa loyauté envers la France ?

C’est une démonstration manifeste de racisme à l’égard d’une femme noire que certains  ne considèrent pas comme une française à part entière.

Read more >>

(2) 2éme tour Législatives 2017 : L’opposition au parlement devra s’appuyer sur les mobilisations citoyennes et la rue !

23h30 : on n’a pas l’ensemble des résultats;

Si on veut être plus performant qu’au premier tour des législatives il faudra mettre un mouchoir sur les égaux et en finir avec le sectarisme  et la négation de la diversité  de la gauche.

On verra avec la formation des groupes à l’assemblée nationale dans la semaine si la force progressiste d’opposition à Macron et sa majorité émerge en sortant de l’infantilisme.

Dans la 2eme circonscription de Marseille : Le projet de tout béton sur le terrain de la Corderie a achevé le candidat LR au profit d’une élue de plus pour MACRON. On sort debout de l’épreuve ! Mais Il faudra remobiliser la grande masse des abstentionnistes.

 

18 Juin
2017

18 juin : Appel à voter pour les candidats progressistes, l’abstention n’est pas une arme en démocratie !

Droit de vote en France

Tout Français majeur a le droit de vote sans distinction de sexe, d’origine, de religion ou d’idéaux politiques. Ce droit s’applique dans la commune où il est inscrit et lui permet de participer au choix de conseillers lors des élections locales, ou de député(s) lors des élections nationales et européennes. Le droit prévoit cependant la possibilité d’assortir une condamnation pénale d’une interdiction qui prive le citoyen de son droit de vote pour un temps limité. Cette privation n’est cependant pas automatique et on peut jouir du droit de vote en prison. Les ressortissants de l’Union européenne sont également autorisés à voter en France aux élections européennes — comme le prévoit le droit communautaire — et aux élections municipales.