Browsing Category "Humeurs"
27 Sep
2018

(1) Collectivités locales : La fronde pour quoi ? Pour qui ? Avec quels moyens ?

On assiste à une mascarade de libéraux débordés sur leur droite qui essaient de reconquérir un électorat pour les échéances électorales de 2019 et 2020.

 Pour autant les réformes en cours et celles misent œuvres sont inacceptables et dangereuses pour les populations et l’économie locale.

La participation des représentants des petites et moyennes entreprises au collectif contre le « PPP école »  à Marseille illustre bien la nocivité de ces choix et les convergences possibles.

Le point sur la situation :

Journée des Régions de France, au Pharo à Marseille, rencontres des élus et des maires pour réclamer plus de compétence et une nouvelle réforme touchant aux périmètres de compétences des collectivités locales.

Pourquoi pas mais alors posons tous les paramètres du problème : De quelles compétences doit–on doté chaque collectivité de la Commune à la région en passant par les intercommunalités ?

Il me semble que la précédente réforme avec les lois NOTRe et Maptam.   Ces questions devaient être régler une fois pour toute ?

Et bien non,

  Loi Maptam, premier volet de la réforme territoriale

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Il s’agit du troisième volet de la réforme des territoires, voulue par le président de la République, après la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles et la loi relative à la délimitation des régions.

Le volet financier est resté en rade !

On le voit et on le vit au quotidien sur l’aire Métropolitaine Aix-Marseille : Ni les financements ni les critères sont au rendez-vous. Ils ont éloigné les citoyens des centres de décisions sans apporter les réponses et l’efficacité nécessaire aux services publics.

Prochain article : fiscalité « deux poids et deux mesures »

(2) Gardanne : Réaction du MNLE à l’annonce de fermeture du « Groupe Charbon de la Centrale ».

En finir avec le Greenwashing*, pour une politique éco-industrielle responsable !

En quelques années cinq repreneurs ont pris en main le destin de la centrale de Gardanne sans apporter un projet industriel de développement respectueux de l’environnement.

Les salariés sont otages de cette situation aggravée par la décision de l’Etat de fermeture du groupe charbon en 2021.

Notre pays a besoin de mettre au point de nouvelles technologies de captage et stockage du Co2.

On ne peut pas vouloir une mixte énergétique et négliger la recherche et l’innovation.

Réduire l’enjeu sur le territoire de Gardanne à un seul objectif financier qui se nourrit du désert industriel, ce serait détruire tout ce qui fait le Gardanne d’aujourd’hui et celui d’un demain « éco-industriel » qui pourrait être plein de promesse;

Et de plus hypothéquer l’avenir d’un bassin  riche de sa culture et de ses habitants.

Le MNLE apporte son soutien aux actions visant à mettre au tour de la table l’ensemble des acteurs économiques et sociaux pour sortir de la fatalité : Un projet s’inscrivant dans une logique de « produire et consommer autrement pour un autre développement respectueux de l’a nature, des Hommes et du territoire.

 Les citoyens et les salariés doivent converger vers cet objectif.

Le MNLE et le MNLE 13

* Qu’est-ce que le Greenwashing ?

Le green washing, ou en français l’éco blanchiment, consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique. C’est le fait souvent, de grandes multinationales qui de par leurs activités polluent excessivement la nature et l’environnement. Alors pour redorer leur image de marque, ces entreprises dépensent dans la communication pour « blanchir » leur image, c’est pourquoi on parle de green washing.

Définition du Greenwashing de l’ADEME (source : http://www.institutdesondage.com)

 

(9) Le Temps des alternatives au cœur de la XXIIIe université d’été du MNLE : (1) solution individuelle pour ne pas consommer de l’énergie, l’éventail !

Nul  besoin de clim en réunion : l’éventail

un geste sans effort et on a la fraîcheur

L’éventail est un objet utilisé pour induire un courant d’air dans le but de se rafraîchir ou d’attiser les braises d’un foyer.

Sous sa forme universelle, il est un écran rigide avec un manche. Le plus souvent, en France, l’éventail renvoie à un accessoire de mode de la forme d’un demi-disque dont la feuille est faite de matériaux légers (tissu, cuir, papier,…) plissés et montés sur des brins qui pivotent autour d’un axe (appelé « rivure »), permettant ainsi à l’objet de se fermer pour diminuer son encombrement et être transporté aisément.

L’usage des éventails est attesté dès l’Antiquité. Ils ont été et sont encore utilisés non seulement pour s’éventer, mais aussi comme vecteurs de messages, objets publicitaires ou de propagande politique, accessoires de mode, de danse ou de théâtre, etc.

Un autre dispositif portatif qui permet de se préserver de la chaleur uniquement rayonnée par le Soleil est l’ombrelle.

 

La marseillaise du 12 septembre 2018 : Le pluralisme de la presse va-t-il passer au pilon ?

Article à lire  : la démocratie est en danger !

Le projet de loi sur la distribution de la presse proposant d’abroger la loi Bichet, garante de l’équité de traitement des titres, met le feu aux poudres.
Petits éditeurs et élue, montent au créneau. La CGT du livre appelle à un mouvement, mercredi.

« Résistance pour une presse libre

 l’Ancien résistant Gaulliste, Robert Bichet a initié la loi éponyme de 1947, encadrant la distribution de la presse en
France à la sortie de la guerre et ce, en droite ligne du programme national de la résistance qui « prévoyait d’assurer la liberté de la presse, son honneur et son
indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances de l’argent et des influences étrangères ». Trois principes en sont issus : « la liberté de choix de l’éditeur, l’impartialité
de la distribution, et la solidarité entre éditeurs » via les coopératives. Trois piliers qui garantissent, dans les faits, la liberté et le pluralisme de la presse française. S.F. »

3 Sep
2018

(1) Deux Poids et Deux Mesures :

Lancement de la campagne  : »Deux Poids et Deux Mesures » le 19 septembre 2018 à 11h00 sous l’Ombrière  au Vieux Port.

Pour illustrer le sujet : les tarifs des tickets à l’unité des dessertes maritimes de  Toulon et Marseille 

2 € à Toulon et 5 € à Marseille : Pourquoi ?

Rappel : Deux poids et deux mesures : en jugeant différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts…

Voilà une expression qui date du milieu du XVIIIe siècle (chez Voltaire, paraît-il) mais qui n’a visiblement pas du tout passionné les lexicographes.

dans l’arbitrage gouvernemental le MEDEF pèse plus que les salariés à gauche sur la balance.

15 Août
2018

(2) Italie : un viaduc de l’autoroute A10 s’écroule à Gênes. Le manque d’entretien pointé du doigt

Selon des experts, le pont Morandi, long de 1,18 km, ouvrage en béton de la fin des années 1960, a connu des problèmes structurels dès sa construction et faisait l’objet d’un coûteux entretien, lié en particulier aux fissures et à la dégradation du béton. Giovanni Toti, gouverneur de la province de Ligurie, dont Gênes est le chef-lieu, a pour sa part estimé que les travaux d’entretien du viaduc avaient été «insuffisants».

Les politiques d’austérité et les profits à la racine de la catastrophe !

14 Août
2018

Italie : un viaduc de l’autoroute A10 s’écroule à Gênes. Nos amis Ulysse et Christine sont passés au travers. Solidarité avec les Gênois !

Les images sont impressionnantes. En Italie, une portion d’un viaduc de l’autoroute A10 s’est écroulée à Gênes, ont rapporté, mardi 14 août, les pompiers. Ces derniers pensent que des voitures sont tombées dans le vide.
De premières images diffusées par les pompiers et des médias montrent le viaduc dans la brume avec plusieurs dizaines de mètres manquants, dans une zone qui semble plutôt industrielle.

Selon les pompiers, le pont dit Morandi s’est effondré vers midi. « Les équipes des pompiers sont engagés en nombre, les équipes de recherche et cynophiles sont activées », ont-ils annoncé sur Twitter.