Browsing Category "Humeurs"

Le tribunal administratif nous donne raison : PPP Ecoles à Marseille, réaction de Jean Marc Coppola, conseiller municipal communiste

RECOURS au tribunal administratif

contre le PPP Ecoles à Marseille

Jean-Claude GAUDIN doit revoir sa copie !

 Ce matin, le tribunal administratif de Marseille examine le recours déposé par trois citoyens contribuables contre le principe de recours aux marchés de partenariat, nouvelle dénomination des Partenariats Public Privé dans le cadre d’un plan de rénovation et de construction de 34 écoles publiques de Marseille, sur les 444 que compte la ville.

Les conclusions du rapporteur public vont dans le sens d’une annulation de la délibération présentée en Conseil municipal le 16 octobre 2017 par l’équipe municipale conduite par le maire Jean-Claude Gaudin.

Dans l’attente de la délibération par le tribunal administratif, cette première étape en justice est un camouflet pour le maire de la ville qui disait lors du Conseil municipal du 8 octobre dernier : « Attendons de voir ce qu’il adviendra de ces actions en justice. La justice va bien dire si nous (équipe municipale majoritaire) avons eu raison, si nous avons eu tort… »

Les conclusions du rapporteur public sont claires. Elles sont un encouragement à amplifier les mobilisations contre le PPP écoles, initiées par un collectif de syndicats, d’associations, d’architectes et de professionnels du bâtiment et des travaux publics, soutenu par des élus de gauche. Elles ne peuvent qu’inciter à faire signer encore plus massivement la pétition que nous avons lancée, Benoît Payan et moi-même, pour présenter prochainement une délibération alternative au recours au PPP écoles. Cette pétition enregistre déjà près de 11.500 signatures.

Le maire de Marseille serait bien inspiré d’entendre la forte opposition au processus de privatisation des écoles municipales — seule compétence obligatoire de la ville — et de revoir sa copie. Le projet de recours au PPP est extrêmement plus coûteux que le recours à la Maîtrise d’Œuvre Publique, il est à la charge des contribuables pour 25 ans et, de plus, il est discriminant, laissant sur la touche 90 % des écoles de Marseille.

Je réitère les propositions faites de renoncer au PPP écoles, d’élaborer un Plan Pluriannuel d’Investissement écoles et d’avoir recours au service public municipal pour rénover les écoles de Marseille.

(4) Rappel / Rassemblement contre Macron et Gaudin : La mobilisation de dimanche matin 27 janvier à 10h00 Place du 4 Septembre pour remplir les cahiers de doléances, revendicatifs et d’espoir !

cahier_de_l_espoir_propositions_coul_a5_coul

A cette occasion nous relançons notre émission « deux poids et deux mesures  » afin de dénoncer les abus  qui créent des inégalités, de la misère et de l’injustice.

 

Rappel : Deux poids et deux mesures : en jugeant différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts…

Voilà une expression qui date du milieu du XVIIIe siècle (chez Voltaire, paraît-il) mais qui n’a visiblement pas du tout passionné les lexicographes.

Lancement de la campagne  : « Deux Poids et Deux Mesures » le 19 septembre 2018 à 11h00 sous l’Ombrière  au Vieux Port.

Pour illustrer le sujet : les tarifs des tickets à l’unité des dessertes maritimes de  Toulon et Marseille 

2 € à Toulon et 5 € à Marseille : Pourquoi ?

 

Marseille : le maire, sa majorité municipale mettent des millions pour aménager des espaces publics et sont incapable de les entretenir !

Esplanade devant l’Hôtel de Ville  quelques minutes avant l’effondrement du premier immeuble rue d’Aubagne. Le dallage en pierre est fissuré depuis plusieurs années. 

La réponse de la municipalité, privatiser les espaces publics, les bâtiments pour masquer son incapacité à gérer.

« Nous proposons la création d’une régie municipale pour l’entretient des espaces publics par secteur municipal. »

Christian PELLICANI,

Conseiller du premier secteur, Conseiller Métropolitain.

Déambulation Hivernale avant la reprise

L’eau  et le froid repeignent les murets et sculptent la roche.

Dans une montagne qui a pris ses habits d’hiver.

1 Jan
2019

1er de l’An : Le froid frappe à la porte / la chaleur humaine nous porte

Bonne et Heureuse Année 2019 ! Santé, Bonheur et solidarité.

Pour le progrès social et environnemental !

29 Déc
2018

Les Voeux du Président de la République : l’art de mentir pour convaincre

« Notre Président » avait annoncé en 2017 une nette amélioration de la situation économique à l’horizon 2018…
 
Or, si l’on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon, il est noté:
 
  » ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on avance « 
 
 Il semblerait que cela se confirme !!!!!!

Voilà !  c’est de notre faute , nous ne connaissions pas la totale définition du mot « horizon » !!!

Lui, il avait bien lu le Larousse et personne n’y avait fait attention !!!

D’où la nécessité de bien connaître la signification de chaque mot.

 

Européennes 2019 : Ian Brossat surprend et innove dans ses positionnements ! « Européennes: le PCF pour une « union large » mais contre une « alliance » avec Royal »

Avec Ian BROSSAT

Avec Ian BROSSAT

La tête de la liste PCF aux européennes Ian Brossat a déclaré jeudi être favorable à une « union la plus large » possible à gauche…

« Par AFP@afpfr

La tête de la liste PCF aux européennes Ian Brossat a déclaré jeudi être favorable à une « union la plus large » possible à gauche pour les élections de mai 2019, mais ne souhaite « pas d’alliance » avec Ségolène Royal.

« Je suis toujours favorable à l’union et au rassemblement le plus large », a indiqué jeudi Ian Brossat sur Franceinfo mais l’Europe est une question « compliquée » pour la gauche. Le PCF a « toujours dit que l’Europe libérale conduit dans le mur », a-t-il poursuivi.

« Si du jour au lendemain, des gens favorables à cette Europe libérale, à cette Europe de la concurrence libre et non faussée se mettaient d’accord avec des gens qui ont toujours dit le contraire », ce ne serait « pas cohérent », a déclaré M. Brossat.

« Il faut qu’on se parle avec ceux qui pensent que l’Europe ne doit pas produire de l’austérité », ainsi avec « le PS aujourd’hui, cela me parait compliqué » car « Royal a défendu tous les traités européens qui nous conduisent dans les difficultés d’aujourd’hui », a-t-il estimé.

« Pas d’alliance avec des gens qui sont favorables aux traités européens d’aujourd’hui qui prônent la concurrence libre et non faussée », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Ian Brossat a expliqué avoir eu des « discussions » avec Benoit Hamon et qu’une « délégation » PCF va « rencontrer » Mélenchon, ainsi que le mouvement Place Publique, favorable à une union de la gauche…. »

Déambulation Hivernale : La cuisine est un refuge, un espace de création et de plaisir. On y rencontre l’innovation comme le « Flower Sprout »

Un nouveau légume est né ! Le Flower Sprout

Issu d’un croisement entre le chou vert et le chou de Bruxelles, ce joli petit chou aux feuilles frisées allant du vert sombre au violet est né à Maldegem en Flandre orientale entre Bruges et Eeklo.

Il a toutes les qualités, il cuit très rapidement (deux minutes dans de l’eau bouillante ou à la vapeur ou deux minutes dans la poêle ou le wok  avec un peu d’huile), son goût délicat au parfum de noix réconciliera les enfants avec les choux.

Il garde son croquant à la cuisson et n’a pas l’amertume du chou de Bruxelles

On l’utilisera dans de nombreuses préparations : en salade avec une vinaigrette et des croûtons de pain, dans un plat de pâtes, en stoemps*, simplement revenus dans du beurre en légume pour accompagner une viande, dans un wok avec d’autres légumes.

*Le stoemp est un plat cuisiné à Bruxelles depuis le xixe siècle (et probablement avant, l’usage de la pomme de terre étant attesté dès le xvie siècle en Principauté de Liège, et sa culture attestée dans les Pays-Bas autrichiens au xviiie siècle2).