Browsing Category "Economie"

Il faut stopper le verdissement du système par les bonimenteurs : « le temps des alternatives » au cœur de nos combats !

Jadot veut incarner « l’écologie de gouvernement », favorable à « la libre entreprise et l’économie de marché »

Pour une politique de l’écologie sociale qui tourne le dos au capitalisme 

 

SAUVEZ LES TERRE DE GONESSE / NON à EUROPACITY

Intervenant : Dimanche 18 mai (ordre prévisionnel) DES INTERVENANTS

 

Marie-Monique ROBIN écrivaine, cinéaste, marraine du CPTG

pour ouvrir

1.Delphine BATHO députée, ancienne ministre ?

2.Christian PELLICANI président du MNLE National Réseau « Homme et

Nature »

3.Danielle SIMONNET conseillère de Paris LFI

4.Ian BROSSAT maire-adjoint auprès d’Anne Hidalgo, élu 18ème arr. PCF ?

5.Audrey PULVAR journaliste, fondatrice d’African Pattern ?

6.Mounir SATOURI conseiller régional EELV –

7.Francis PALOMBI président de la Confédération des commerçants de

France (CDF) Bernard

8.Clémentine AUTAIN députée LFI

9.Stéphen KERCKHOVE délégué général d’Agir pour l’environnement DD

10.Pascal DURAND député européen

11.Françoise VERCHÈRE mémoire et transmission NDDL.

12.Jacques BOUTAULT maire EELV du 2ème arr. de Paris

13.Claire NOUVIAN Fondatrice de l’association BLOOM, co-fondatrice de

Place Publique DD

14.Hervé KEMPF directeur de Reporterre

15.Annie LAHMER conseillère régionale EELV

16.Claude TIBI conseiller municipal UDI de Gonesse –

17.Marie TOUSSAINT initiatrice de « Notre affaire à tous »

18.Benoit HAMON conseiller régional, co-fondateur de Génération’s

 

19.Bénédicte MONVILLE Conseillère régionale IDF FLI, élue à Melun DD

20.Jérôme PARTOS vice-président de FNE

21.Yannick JADOT député européen EELV –

22.Charlotte BLANDIOT-FARIDE maire de Mitry-Mory, PCF ?

23.Julien VERMIGNON Nous Gonessiens

24.Nessrine MENHAOUARA conseillère départementale du 95, PS ?

25.Thomas PORCHER économiste atterré –

26.Mathilde PANOT députée d’Ivry, LFI ?

27.Pierre SERNE conseiller régional

  1. Christian GRISOLLET NDDL Poursuivre Ensemble

29.Christine POUPIN porte parole NPA

  1. David CORMAND secrétaire national EELV –

31.Martine DONNETTE présidente de la Fédération « Des Terres, pas d’Hypers!

 

32.Alain FEUCHOT secrétaire départemental PCF Val d’Oise

33.Julien BAYOU conseiller régional Ile-de-France EELV

Le Tour de France « POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE » pose ses valises à Harfleur mercredi 24 avril 2019

Sortir de l’ère des énergies fossiles « Pour un autre développement »

Depuis près de 40 ans, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement défend la qualité de vie sur la terre, nécessitant la protection de notre environnement. Nous nous félicitons donc que l’opinion publique développe sa sensibilité à ces questions.

Une nécessaire et urgente transition énergétique limitera les effets d’une évolution climatique néfaste pour l’humain comme pour son environnement. Il faut pour cela des mesures fortes et immédiates, que les gouvernements du monde ne prennent pas, tant ils sont plus préoccupés de dividendes que d’environnement.

Il convient que la transition énergétique soit totalement sociale, et la place des services publics en énergie est essentielle à la péréquation des moyens et des tarifs.

Le développement des circuits courts, tant pour l’alimentation que pour les biens de consommation (à utiliser sans gaspillage), suppose la préservation des terres agricoles (en particulier dans le triangle de GONESSE pour l’Ile de France). Le maintien d’une agriculture paysanne, et la réindustrialisation de notre pays intégrant des process de fabrication propres en sont aussi les clefs. Et une gestion citoyenne de toute production devrait s’imposer.

Pour infléchir les politiques gouvernementales et industrielles catastrophiques, il est bon que l’ensemble des citoyens se retrouvent sur ces valeurs communes d’environnement.

Vive les vacances scolaires !

 Les vacances scolaires sont les périodes durant lesquelles les établissements scolaires sont fermés, à l’exception des périodes hebdomadaires comme les week-ends. Les dates et les durées de ces périodes varient considérablement à travers le monde.

Un peu d’histoire  : A vos plumes pour enrichir l’histoire des vacances scolaires 
Lorsque les vacances d’été sont créées, ce n’est pas pour se dorer la pilule sous un soleil parfois capricieux. Si vos bambins ont su jouer avec vos nerfs et égayer vos journées deux mois durant, sachez donc qu’il fut un temps où les vacances permettaient aux enfants d’aller travailler.

Au 19e siècle, pendant qCrédits Photos : Victorine Darréue la bourgeoisie s’adonne aux plaisirs des maisons de campagne et des parties de chasse et découvre le bain de mer et les loisirs, la plupart des Français sont au champ : c’est l’heure de la moisson avant celle des vendanges. Si les écoles ferment de début août à fin septembre, c’est donc pour répondre aux besoins d’une France rurale qui vit grâce à ses campagnes.

Or c’est bien connu, le temps c’est de l’argent ! Et c’est bel et bien l’économie qui commande le calendrier des écoliers!

Avec le Front Populaire et les congés payés, on finit par uniformiser l’année scolaire pour les écoles, collèges et lycées : deux jours à la Toussaint, une semaine à Noël, quelques jours autour de mardi gras et de Pâques… et bien sûr des grandes vacances du 15 juillet au 30 septembre pour que les enfants et ados troquent la blouse et l’encrier contre la faux, la fourche et les godillots. Il faut dire que la France a encore les deux pieds bien ancrés dans le terroir avec la moitié de sa population à la campagne au début des années 50.

C’est sans compter sur les bouleversements des 30 GloriCrédits Photos : Zühlsdorf, Erich, Deutsches Bundesarchiveuses: années 60 rime avec confort, loisirs et vacances trépidantes ! L’année s’équilibre alors autour des congés d’été de début juillet à mi-septembre, avec quelques jours supplémentaires à la Toussaint … et pour équilibrer les tiroirs caisses d’un secteur touristique en plein essor, le principe des zones apparaît.

Mais la logique A/B/C ne s’est pas tout de suite imposée : on a compté jusqu’à 28 zones en 1980-1982, une par Académie : sur le papier c’est logique, dans la pratique on s’arrache les cheveux !

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, l’été reste en tous cas en place pour ne pas faire grogner les commerçants et hôteliers qui profitent durant deux mois des vacanciers. Quant aux « petites » vacances, on les vernit juste d’une couche de laïcité : celles de mardi gras deviennent «vacances d’hiver» et les vacances de Pâques sont officiellement celles du printemps.

Après le règne de la politique et de l’économie sur le calendrier, c’est aujourd’hui aux scientifiques de donner le tempo avec les rythmes biologiques de l’enfant. L’année bat la mesure en 7-2 (sept semaines de cours et deux semaines de congés), reste à fixer la cadence pour une semaine à quatre ou cinq jours… Et vous, sur quel rythme démarrez-vous cette nouvelle année ?

Environnement, Développement Economique et Social au cœur de la manifestation et du rassemblement à la centrale Thermique de Gardanne !

En réponse aux bonimenteurs politiques qui parlent emploi à Gardanne et votent des textes et des lois qui cassent les sites industriels sous couvert de 

Claude Jorda, Conseiller Départemental et christian Pellicani, MNLE dans la Manifestation

Claude Jorda, Conseiller Départemental et christian Pellicani, MNLE dans la Manifestation

défense de l’environnement, le rassemblement de ce jour à Gardanne, a  montré la détermination des salariées et les convergences avec les associations qui portent des projets alternatifs conciliant environnement et industries.

Lucien Frau, président du MNLE13 et Christian Pellicani, président du MNLE réseau Homme&Nature ont pris date avec le syndicat CGT de la centrale pour donner au travers de la revue Naturellement, un écho national  aux solutions envisageable sur le site de Gardanne.