Browsing Category "Droits de l’Homme"

Proposition d’un vœu au conseil d’Arrondissement du 1er Secteur ; Pour un acte de justice en faveur de l’ensemble des sinistrés à Marseille

Madame le maire je vous propose un vœu en direction du Maire de Marseille et des conseiller municipaux afin qu’au conseil du 10 décembre une décisions soit prise en faveur des sinistrés; Les conseils d’arrondissements n’ont pas de compétence en matière de fixation des taux de la fiscalité et d’exonérations des taxes; Mais élus de proximité nous pouvons et devons demander au conseil municipal et au maire de Marseille pas une aumône mais une décision de justice en faveur de l’ensemble des victimes dont le point de départ est au cœur de l’effondrement des immeubles  63 et 65 rue d’Aubagne. :

« Monsieur le Maire,

Suite au drame de la rue d’Aubagne, nous devons faire face, aujourd’hui, à des dégâts collatéraux qui touchent tous les citoyens de notre territoire (habitants, commerçants, propriétaires occupants ou non, locataires, associations, etc.) évacués sur la base d’un principe de précaution mais qui, aujourd’hui, s’apparente à une évacuation définitive du quartier de Noailles en particulier.

Le conseil d’arrondissement du 1er et 7em arrondissements propose :

– de prononcer l’exonération de la taxe des enseignes, reçue le 6 novembre 2018, par les commerçants et les artisans, pour 2018,

– d’engager l’exonération des taxes d’habitations et foncières 2019 pour l’ensemble des habitants et commerçants du quartier de Noailles, et également pour tous les Marseillais évacués de leurs commerces ou logements sur l’ensemble de la ville et qui se trouvent aujourd’hui démunis pour un temps indéterminé.

Nous   demandons de soutenir par une subvention exceptionnelle et

Forfaitaire l’ensemble des associations évacuées de leur siège social sur le territoire de la ville, sans oublier celle dont la domiciliation est dans la cité des associations au 93, la canebière dans le 1er.

Que la même attention soit accordée aux commerçants et artisans du Cours Lieutaud qui se trouvent en grande difficulté.

Nous demandons une délibération au prochain conseil municipal prenant en compte notre vœu. »

Comptant sur vous pour inscrire ce vœu à l’ordre du jour de notre conseil d’arrondissement.

Cordialement

 

Christian Pellicani

Conseiller du 1er secteur

Conseiller Métropolitain

 

Copie : de ma lettre au maire de Marseille

Dans l’attente,

MOBILISATION PCF13 : Appel à participer à la « MARCHE BLANCHE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA RUE D’AUBAGNE »

Immeubles effondrés à Marseille :
Marche blanche samedi 10 novembre
en hommage aux victimes
La marche partira à 15 heures en haut de la rue d’Aubagne.

Nouvelle-Calédonie : Après le référendum, la France doit pleinement s’engager

Le référendum concernant l’accession à la pleine souveraineté et à l’indépendance s’est tenu le dimanche 4 novembre  en Nouvelle-Calédonie.
Si c’est sans conteste le NON qui l’a emporté, le PCF estime que le statu-quo institutionnel ne saurait être de mise. Il convient en effet de poursuivre et d’amplifier le processus d’autonomie et de responsabilité engagé afin de favoriser le développement endogène pour faire face au « tout transfert de marchandises » – un véritable couloir de consommation – entre la métropole et la Nouvelle-Calédonie.
Cela implique une politique de substitution à cette dépendance dans la production agricole et industrielle, des outils financiers impliquant l’épargne locale et les fonds publics, y compris européens.
Cela implique aussi la possibilité de nouer des accords commerciaux et d’échanges et des coopérations régionales. Il faut aussi travailler à la transmission de l’histoire et à la préservation de l’identité des populations pour extirper les relents colonialistes et les discriminations raciales qui perdurent.

Cette reconnaissance de l’ensemble des valeurs culturelles et de la place des populations Kanak est un des éléments de la prise en main de son destin par le peuple lui-même.
A l’issue de ce scrutin historique pour ce territoire, la responsabilité de la France est donc pleinement engagée.

Inauguration du square Louise MICHEL : Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille

Clémence-Louise Michel, dite Louise Michel  née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-CôteHaute-Marne et morte le 9 janvier 1905 à Marseille,

Cet évènement représente trois moments de notre histoire

Une Page de confiance  en la population qui est capable de s’insurger contre l’envahisseur et se battre contre les injustices : les communards, louise Michel en sont par leurs actes la meilleure illustration ;

Une page moins glorieuse, la répression d’une classe sociale qui n’accepte pas le partage des richesses et la solidarité,

 Une page d’espoir en notre capacité de porter et faire vivre les idéaux de ces ouvriers, intellectuels, artisans et de ces femmes qui ont posé les bases d’un futur social et progressiste en devenir ;

Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille, cette année

Angle des rues Pressensés, petite marie et de la Fare dans le premier : un délaissé (immeuble détruit)  qui vient d’être aménager en square après de nombreuses actions.

Le nom du square « Louise Michel est le résultat d’un combat de plus de 15 ans avec un acte fort en 2009 : le comité Marseillais des amis de la commune de 1871, l’association des commerçants, le CIQ  avec les deux élus communistes du secteur, Mireille Mavrides et Christian Pellicani  posent une plaque symboliquement sur la façade de l’immeuble qui délimite un terrain à l’abandon angle des rues de la Fare, des petite marie et Francis  Pressensés. Jean Marc Coppola et Valery Diamanti ont défendu le rapport au conseil municipal du 25 juin 2018 

Plaque qui n’a pas été déboulonné jusqu’au moment des travaux réalisés en 2017/2018 pour créer le square.

La plaque qui  été réalisée par nous et posée pour imposer dans le débat public et politique la nécessité de la située sur cet emplacement.

Le vote du 25 juin après celui du 21 juin à la Mairie de secteur est une victoire pour nous tous.

 Pour info : 50 adhérents des amis de la Commune de Paris seront à Marseille les 20 et 21 octobre  2018 prochain pour commémorer l’évènement.  

De la même Manière il faut obtenir la plaque commémorative au Pharo pour Gaston  Crémieux.