Browsing Category "Droits de l’Homme"

(5) Place du 4 Septembre le froid et le mistral n’ont pas découragé les passants pour remplir les cahiers de doléances, revendicatifs et d’espoir !

Devant  l’intérêt  des habitants et les signes d’encouragements nous allons proposer un calendrier de rencontres et un projet de restitution des témoignages et propositions qui noircissent les pages des trois cahiers de doléances, revendicatif et d’espoir mis à disposition.

La balance de l'émission deux poids et deux mesures

La balance de l’émission deux poids et deux mesures

Le PCF  a mis à disposition ses propositions qui seront diffusées dans la campagne des cahiers d’espoir que les militants vont diffuser.

Nous aurons dès le 6 février la diffusion sur internet de la deuxième émission de « deux poids et deux mesures ».

 Nous seront la semaine prochaine sur radio Galère et surement dans les quotidiens et médias en ligne qui ont couvert notre initiative. 

Deux poids et deux mesures : comment dénoncer les injustices du système politique national et municipal

Deux poids et deux mesures : comment dénoncer les injustices du système politique national et municipal

Merci aux associatifs, syndicalistes, habitants et militants communistes qui ont bravé le mauvais temps

Merci aux associatifs, syndicalistes, habitants et militants communistes qui ont bravé le mauvais temps

Rassemblement le 27 janvier 2019 « Pour une politique de progrès social et environnementale »

Réunion préparatoire à l’Agora Guy HERMIER le 17 janvier à 18h00, Angle Chateaubriand et sauveur Tobelem, 13007 Marseille

L'environnement et le social, le rouge et le vert au cœur de nos luttes !

L’environnement et le social, le rouge et le vert au cœur de nos luttes !

Parce que nous refusons une confiscation de la parole par un groupe qui prône le chacun pour soi, nous lançons un appel à tou(te)s les militants pour un rassemblement national  contre les politiques Macronistes le 27 janvier 2019 sur la place du Quatre septembre à Marseille (13007)  A 10H00.

Nous n’intégrerons pas le mouvement jaune. Historiquement, cette couleur est celle des briseurs de grèves, celle de l’affiche du système tarifaire qui déclenchera la grève d’Anzin, décrite par Zola dans Germinal, celle du syndicat jaune qui s’opposera à toutes luttes ouvrières, enfin depuis le début du XXème siècle, elle est la couleur des nationalistes.

Nos bannières sont rouge, verte ou noir, des couleurs des luttes sociales et environnementales qui ne seraient êtres distinctes.

On ne va pas laisser tranquille les marionnettistes qui, au travers d’un appel individuel sur internet, organisent un contre feu aux actions des gilets jaunes et des syndicats pour apporter de l’oxygène à un pouvoir affaibli.

Pour ce rassemblement de « collabo » ils se permettent d’usurper le « Rouge » la couleur symbole du mouvement ouvrier et des mouvements révolutionnaires afin de se donner une légitimité sociale.

L’organisation d’une manifestation Nationale contre à la politique de Macron est une réponse nécessaire.

Nous invitons chacun dans sa commune, son village, son quartier à préparer un rassemblement le samedi 27 janvier, ou à un autre moment, afin de bloquer localement l’espace public en organisant la collecte des cahiers de doléances, les revendications et propositions que nos mandants porteront aux députés à l’assemblée Nationale. »

Afin de préparer ce rassemblement, nous vous invitons à une réunion préparatoire le 17 janvier à 18h dans les locaux de l’Agora Guy Hermier (angle rue Chateaubriand et rue Sauveur Tobelem, 13007 Marseille)

Pour la mise en place de L’impôt sur la Fortune

100 milliardaires , trois fois + en 10 ans , Bernard ARNAULT aux 73 milliards soit 144 000 villas à 500 000 euros , soit une viile de 304 000 habitants . alors qu’un maçon n’a pas de maison . PCF.
DEUX LOIS : une sur la fessée en plein conflit . L’autre le cadeau fiscal au patronat de 40 milliards soit 
40 divisés par ( 26 millions de salariés + 14 millions de retraités ) = 1000 euros de prime de Noël .

Habitats : les évacuations d’immeubles gagnent le 7em arrondissement , tous ensemble demain devant l’Hôtel de ville de Marseille !

Immeuble 2, rue Durand, angle rue Chateaubriand dans le 7eme.

Immeuble 2, rue Durand, angle rue Chateaubriand dans le 7eme.

Après le 41 rue d’Endoume,

c’est le 2, de la rue Durand, immeuble qui fait l’angle avec la rue chateaubriand qui a été vidé de ses occupants.

Il faut des mesures d’urgences et une politique publique  de l’habitat au service des habitants et non des spéculateurs !

Demain, jeudi 20 décembre 2018,  j’appelle au rassembler devant l’Hôtel de ville de Marseille avant le conseil municipal dès 8h00.

 

Conseil du Territoire / Conseil Métropolitain : Habitat – transports, après le drame de la rue d’Aubagne la droite poursuit sa politique de gentrification !

Vassal / Gaudin : même combat

Derrière les larmes de crocodiles sur le drame de la rue d’Aubagne la majorité du conseil au Territoire et celui de la Métropole poursuit la gentrification même si quelques voix discordantes se sont  fait entendre sur le dossier tramway:

Intervention de Marc Poggiale et Christian Pellicani

 TRA N° 17 et 18 – Tramway Rue de Rome – Place du 4 Septembre : 

181213 C.Pellicani Tramway

Intervention de Marc POGGIALE

FAG N° 31-32-33-34 et 43 – Revalorisations et dévaluations des opérations d’aménagement Ville de Marseille

181213 M.Poggiale OperationsAmenagement

Dernière minute : Au département,  le dossier de financement extravagant des vestiaire du cercle des Nageurs prend l’eau;

La pression est utile !

Tous ensemble pour dire : « NE TOUCHEZ PAS A LA LOI DE 1905 ! »

Rassemblement à la préfecture 13
LE SAMEDI 8 DÉCEMBRE

à 10 H 00
À l’initiative de la LP 13,
dans le cadre de l’action nationale décidée
au congrès national de St Herblain
Délégation des organisations laïques et syndicales auprès du préfet.

NE TOUCHEZ PAS à LA LOI DE 1905 !

Lettre aux laïques et leurs associations,
aux démocrates et républicains,
aux mouvements ouvrier et syndical.

  1. Emmanuel Macron, entend modifier profondément la loi de 1905.

Ainsi se concrétise une menace que nous sentions se préciser, en particulier après les propos sidérants tenus par le président de la République au collège des Bernardins, annonçant aux évêques son intention d’organiser la « réparation du lien abimé avec l’Église  ». Read more >>

Noailles : Rencontre avec les commerçants du cours Lieutaud

Avec jean Marc Coppola, j’ai rencontré les commerçants du Cours Lieutaud.

Désolation et difficultés pour des commerçants qui se sentent isolés après la catastrophe de la rue d’Aubagne du 5 novembre 2018. Dégât collatéral des mesures  du périmètre de sécurité l’activité commerciale accuse le coup. Ils proposent la remise en double sens du cours et des mesures d’accompagnements permettant à la clientèle de revenir. 

On a présenté nos propositions que nous défendrons à la mairie de secteur et au conseil municipal  : Actions Logements JCG

Concernant le devenir du Cours Lieutaud, la catastrophe humaine et sociale de la rue d’Aubagne permet au dispositif de voirie d’anticiper le projet qui pointe à l’horizon 2020* (voir la fin du rappel).

Rappel : Le cours Lieutaud est une voie des 1er et 6e arrondissements de Marseille.

Reliant la Canebière au boulevard Baille, il s’agit d’une des plus importantes voies de circulation du centre-ville de Marseille.

Une première voie est ouverte en 1789 entre la place Castellane au Sud et les portes de Rome et d’Aubagne au Nord, sur des terrains appartenant à un certain Lieutaud, fils d’un riche mercier, placé à la tête de la Garde nationale de Marseille en 17901. En 1822, la municipalité envisage un prolongement vers le Nord afin d’alléger la circulation sur la rue de Rome. Le percement a lieu en 18641. La réalisation rencontre des difficultés car les Ponts et Chaussées exigent une pente inférieure à 2 % afin que les lourds convois de charrettes tirées par les chevaux puissent l’emprunter et éviter la rue de Rome. Il est donc décider de « raboter » le point le plus haut et de passer sous la rue Estelle et la rue d’Aubagne 2. Le pont de la rue d’Aubagne est construit en béton armé, technique innovante pour l’époque, mais, décoffré trop tôt, il s’effondre le  faisant cinq morts parmi les ouvriers. Il est ensuite reconstruit en acier.

*Un projet de rénovation du cours Lieutaud est à l’étude : la première partie devrait être réalisée en 2020 avec une réduction du nombre de voies et la plantation d’arbres sur la moitié Sud de la voie