Browsing Category "Droits de l’Homme"

MOBILISATION PCF13 : Appel à participer à la « MARCHE BLANCHE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA RUE D’AUBAGNE »

Immeubles effondrés à Marseille :
Marche blanche samedi 10 novembre
en hommage aux victimes
La marche partira à 15 heures en haut de la rue d’Aubagne.

Nouvelle-Calédonie : Après le référendum, la France doit pleinement s’engager

Le référendum concernant l’accession à la pleine souveraineté et à l’indépendance s’est tenu le dimanche 4 novembre  en Nouvelle-Calédonie.
Si c’est sans conteste le NON qui l’a emporté, le PCF estime que le statu-quo institutionnel ne saurait être de mise. Il convient en effet de poursuivre et d’amplifier le processus d’autonomie et de responsabilité engagé afin de favoriser le développement endogène pour faire face au « tout transfert de marchandises » – un véritable couloir de consommation – entre la métropole et la Nouvelle-Calédonie.
Cela implique une politique de substitution à cette dépendance dans la production agricole et industrielle, des outils financiers impliquant l’épargne locale et les fonds publics, y compris européens.
Cela implique aussi la possibilité de nouer des accords commerciaux et d’échanges et des coopérations régionales. Il faut aussi travailler à la transmission de l’histoire et à la préservation de l’identité des populations pour extirper les relents colonialistes et les discriminations raciales qui perdurent.

Cette reconnaissance de l’ensemble des valeurs culturelles et de la place des populations Kanak est un des éléments de la prise en main de son destin par le peuple lui-même.
A l’issue de ce scrutin historique pour ce territoire, la responsabilité de la France est donc pleinement engagée.

Inauguration du square Louise MICHEL : Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille

Clémence-Louise Michel, dite Louise Michel  née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-CôteHaute-Marne et morte le 9 janvier 1905 à Marseille,

Cet évènement représente trois moments de notre histoire

Une Page de confiance  en la population qui est capable de s’insurger contre l’envahisseur et se battre contre les injustices : les communards, louise Michel en sont par leurs actes la meilleure illustration ;

Une page moins glorieuse, la répression d’une classe sociale qui n’accepte pas le partage des richesses et la solidarité,

 Une page d’espoir en notre capacité de porter et faire vivre les idéaux de ces ouvriers, intellectuels, artisans et de ces femmes qui ont posé les bases d’un futur social et progressiste en devenir ;

Place Louise Michel devenu square par un vote du conseil municipal de Marseille, cette année

Angle des rues Pressensés, petite marie et de la Fare dans le premier : un délaissé (immeuble détruit)  qui vient d’être aménager en square après de nombreuses actions.

Le nom du square « Louise Michel est le résultat d’un combat de plus de 15 ans avec un acte fort en 2009 : le comité Marseillais des amis de la commune de 1871, l’association des commerçants, le CIQ  avec les deux élus communistes du secteur, Mireille Mavrides et Christian Pellicani  posent une plaque symboliquement sur la façade de l’immeuble qui délimite un terrain à l’abandon angle des rues de la Fare, des petite marie et Francis  Pressensés. Jean Marc Coppola et Valery Diamanti ont défendu le rapport au conseil municipal du 25 juin 2018 

Plaque qui n’a pas été déboulonné jusqu’au moment des travaux réalisés en 2017/2018 pour créer le square.

La plaque qui  été réalisée par nous et posée pour imposer dans le débat public et politique la nécessité de la située sur cet emplacement.

Le vote du 25 juin après celui du 21 juin à la Mairie de secteur est une victoire pour nous tous.

 Pour info : 50 adhérents des amis de la Commune de Paris seront à Marseille les 20 et 21 octobre  2018 prochain pour commémorer l’évènement.  

De la même Manière il faut obtenir la plaque commémorative au Pharo pour Gaston  Crémieux.

Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer

 En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

aquarius

En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

Nous exhortons tous les Etats en Europe à :

  • Prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de repartir au plus vite mener sa mission vitale de sauvetage,
  • Respecter l’obligation de porter assistance aux personnes en détresse en mer,
  • Assumer leurs responsabilités étatiques en établissant un véritable modèle de sauvetage en Méditerranée.

Pourquoi c’est important

L’Aquarius opère en Méditerranée centrale depuis 31 mois, et a secouru 29.523 personnes lors de 230 opérations de sauvetage.

Ces derniers mois, la mission de recherche et sauvetage de l’Aquarius a été l’objet de manœuvres politiques délibérées visant à y mettre fin. Le navire s’est vu retirer deux fois son pavillon en un mois : d’abord par Gibraltar, puis par le Panama. En empêchant l’Aquarius d’opérer, d’autres vies seront perdues aux portes de l’Europe, des vies perdues en silence, alors que l’Europe ferme les yeux.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à prendre les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de reprendre sa mission vitale de sauvetage au plus vite, en octroyant sans délai un pavillon au navire.

Au cours des derniers mois, les marins et sauveteurs des navires de sauvetage civils ont été témoins de développements politiques en Méditerranée centrale incompatibles avec le droit international et maritime. Les navires de sauvetage civils sont empêchés dans leur mission ; l’obligation de porter assistance en mer n’est plus respectée. La solidarité et l’humanité sont criminalisées, en mer et à terre.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à respecter l’obligation de porter assistance aux personnes en détresse en mer et à dénoncer les manœuvres visant à criminaliser les sauveteurs et travailleurs humanitaires.

Face à la défaillance des Etats européens à répondre à la tragédie humanitaire en Méditerranée centrale, sur la route migratoire la plus dangereuse au monde, l’Aquarius a poursuivi ses opérations de sauvetage aux côtés d’autres navires de sauvetage. Les moyens de sauvetage font toujours cruellement défaut pour porter secours à celles et ceux qui risquent leurs vies en fuyant la Libye où leurs droits sont systématiquement bafoués. De plus, depuis le mois de juin, il n’existe plus de système opérationnel pour débarquer les rescapés dans un port sûr.

Pour ces raisons, nous exhortons tous les Etats en Europe à assumer leurs responsabilités en établissant un modèle de sauvetage européen en Méditerranée, incluant un mécanisme prévisible et pérenne de débarquement des rescapés dans un port sûr.

Des êtres humains meurent. L’Aquarius, avec le soutien de la société civile, tente de les secourir. Rejoignez-nous en signant cette pétition pour nous aider à défendre les valeurs d’humanité et de solidarité en mer »

SOS MEDITERRANEE organisera le samedi 6 octobre des rassemblements citoyens dans plusieurs villes d’Europe et en France notamment à Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Montpellier, Toulouse, Brest, Bordeaux, Grenoble, Saint-Etienne

◆ Je signe la pétition : ☛  https://bit.ly/2DCNiEv

Attaque du siège de SOS Méditerranée à Marseille par des militants de « Génération Identitaire ».

Soyons  nombreux dans les rassemblements de soutien à SOS Méditerranée

et faire barrage à l’extrême-droite et particulièrement sur le Vieux-Port à Marseille ce samedi à 14h30.

Sauvons l’Aquarius !

Ce navire et l’association SOS Méditerranée qui l’affrète ont sauvé 29 523 naufragés tentant de fuir les rives de la guerre ou de la misère. Faute d’avoir un pavillon, l’Aquarius est désormais empêché d’agir. A Marseille et dans de nombreuses villes européennes, les humanistes réclament que le navire poursuive sa mission.

Caserne Masséna, 3e arrondissement : Les droits de l’Homme bafoués

Avec les camarades du 3e arrondissement

Avec les camarades du 3e arrondissement

Les migrants qui ont trouvé refuge dans cette caserne Masséna, (3e) à l’abandon depuis longtemps sont menacés comme tous ceux et celles qui se retrouvent sans dénuent dans la rue.

Positions du Parti communiste et de ses élus : 

Manifeste pour : manifeste-web

POUR UNE FRANCE
HOSPITALIÈRE ET
FRATERNELLE,
UNE EUROPE SOLIDAIRE
Un monde en paix, de progrès
social et de liberté de circulation
pour toutes et tous.