Browsing Category "Developpement Durable"

Alerte : Macron met en danger les sites remarquables et facilite à Marseille la politique municipale du tout béton

Un projet de décret risque de mettre à mal la protection des sites inscrits et classés.
Ce projet de décret porte sur la déconcentration de la délivrance des autorisations de travaux en site classé. Les autorisations de travaux ne seraient plus données par le ministère en charge de l’environnement mais par les préfets de département. Il est clair que les préfets ont beaucoup moins de moyens que le ministère pour résister à une pression locale d’aménagement. La montagne Sainte-Victoire, les massifs des Calanques, de la Nerthe et de l’Arbois font notamment partie des sites classés et seraient concernés par ce décret.
Le lien suivant vous permet d’accéder au site de l’association « Sites et Monuments » qui met en ligne une pétition pour retirer ce décret.
Le gouvernement a un double langage, d’un côté il défend la biodiversité et de l’autre, il veut publier un décret qui risque de dégrader fortement l’environnement. 

SAUVEZ LES TERRE DE GONESSE / NON à EUROPACITY

Intervenant : Dimanche 18 mai (ordre prévisionnel) DES INTERVENANTS

 

Marie-Monique ROBIN écrivaine, cinéaste, marraine du CPTG

pour ouvrir

1.Delphine BATHO députée, ancienne ministre ?

2.Christian PELLICANI président du MNLE National Réseau « Homme et

Nature »

3.Danielle SIMONNET conseillère de Paris LFI

4.Ian BROSSAT maire-adjoint auprès d’Anne Hidalgo, élu 18ème arr. PCF ?

5.Audrey PULVAR journaliste, fondatrice d’African Pattern ?

6.Mounir SATOURI conseiller régional EELV –

7.Francis PALOMBI président de la Confédération des commerçants de

France (CDF) Bernard

8.Clémentine AUTAIN députée LFI

9.Stéphen KERCKHOVE délégué général d’Agir pour l’environnement DD

10.Pascal DURAND député européen

11.Françoise VERCHÈRE mémoire et transmission NDDL.

12.Jacques BOUTAULT maire EELV du 2ème arr. de Paris

13.Claire NOUVIAN Fondatrice de l’association BLOOM, co-fondatrice de

Place Publique DD

14.Hervé KEMPF directeur de Reporterre

15.Annie LAHMER conseillère régionale EELV

16.Claude TIBI conseiller municipal UDI de Gonesse –

17.Marie TOUSSAINT initiatrice de « Notre affaire à tous »

18.Benoit HAMON conseiller régional, co-fondateur de Génération’s

 

19.Bénédicte MONVILLE Conseillère régionale IDF FLI, élue à Melun DD

20.Jérôme PARTOS vice-président de FNE

21.Yannick JADOT député européen EELV –

22.Charlotte BLANDIOT-FARIDE maire de Mitry-Mory, PCF ?

23.Julien VERMIGNON Nous Gonessiens

24.Nessrine MENHAOUARA conseillère départementale du 95, PS ?

25.Thomas PORCHER économiste atterré –

26.Mathilde PANOT députée d’Ivry, LFI ?

27.Pierre SERNE conseiller régional

  1. Christian GRISOLLET NDDL Poursuivre Ensemble

29.Christine POUPIN porte parole NPA

  1. David CORMAND secrétaire national EELV –

31.Martine DONNETTE présidente de la Fédération « Des Terres, pas d’Hypers!

 

32.Alain FEUCHOT secrétaire départemental PCF Val d’Oise

33.Julien BAYOU conseiller régional Ile-de-France EELV

(17) La campagne des élections européennes s’accélère : Comme prévu, malgré le risque de mauvais temps nous avons fait la visite du Frioul avec la liste du comité de soutien en main !

Reportage de QcM :

Jean Marc Coppola, Audrey Garino et Christian Pellicani ont fait ce matin une visite du quartier de l’Archipel du Frioul et du port. 

Accueil chaleureux dans une matinée plutôt automnale.

A l’heure de l’apéro avec des plaisanciers, des entrepreneures, des salariés, des commerçants et habitants  nous avons échangé sur les enjeux européens mais également locaux. Signe du temps le soleil est enfin de la partie.

Le Frioul est un quartier de Marseille qui mérite une grande attention.

 En juin, la délégation reviendra pour faire le point sur les dossiers en cours, avant le conseil d’arrondissements qui chaque année se réuni sur l’Archipel. 

 

Humour Métropolitain : l’installation de lampadaires solaires couchés sur les quais du port du Frioul. Plus sérieusement aucune réflexion sur l’exposition au vent du port n’a été mené pour l’implantation du mobilier.

 On est prêt pour assumer le portage en 2020 !

(2) Acte II des 10 ans de la Boutique Monde Équitable D’ACS à Aubagne

10 Ans d'ACS :27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l'Harmonie

10 ans d’ACS : 27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l’Harmonie (à droite sur la photo)

Après la manifestation du 27 avril dans les locaux du Cercle de l’Harmonie à Aubagne l’Association Agglo Consommateurs Solidaires à fêter les 10 ans de création de la boutique.

Acte II, l’Association a organisé un repas le 8 mai 2019 dans la campagne Aubagnaise.

Chez, André,  notre hôte

Chez, André, notre hôte

Prochaine étape la diffusion du film qui retrace la genèse du projet  ACS qui a donné naissance à la « Boutique Monde Équitable » et développer le concept de « Jardin de la Solidarité » porté par le MNLE.

Le commerce équitable est un système d’échange dont l’objectif est de parvenir à une meilleure égalité dans le commerce conventionnel1. Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à la juste rétribution des producteurs. À cette perspective économique s’ajoutent des préoccupations éthiques, sociales et environnementales .

 

 

(2) Navette Maritime , le retour avec une bonne couverture de presse : La question des déplacements, du transport public et de la gratuité restent un sujet d’actualités !

Le public était au rendez-vous de la rencontre sous l’Ombrière pour le développement des services de « Navettes Maritimes » et apporter leurs signatures à la campagne pour la gratuité des transports sur l’aire Métropolitaine.

Nous avons pu confronter nos points de vues sur le sujet avec de nombreuse personnes dont notre collègue Stéphane Coppey, militant vert,  qui trouve la mise en place de la gratuité aisé sur les petits réseaux de transports collectifs mais beaucoup moins sur les réseaux de taille métropolitaine. Je lui ai remis notre texte qui regroupe l’analyse des élus communistes de la métropole Aix-Marseille en lui demandant un retour critique. 

Ces questions de développement des transports publics et de la gratuité pour réduire les émissions de gaz à effets de serre seront un des axes fort du projet municipal de 2020.

Nous aurons besoin d’un large rassemblement des progressistes autour d’un projet fédérateur !

(2) Tour de France « POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE » : Harfleur, les rapports Citoyens /élus-es au cœur du débat

Contre la privatisation des barrages

Contre la privatisation des barrages

POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE

  • Notre notion de triple écologie (urbaine, industrielle, agricole incluant la pêche

 il apparaît que si la priorité doit être donnée aux énergies renouvelables, les réponses données aujourd’hui par notre monde économique ne sont pas adaptées, recherchant partout le profit immédiat.

 Les politiques publiques sont seules capables d’investir rapidement en amortissant sur le long terme.

Le contrôle citoyen, qui suppose une éducation populaire à la hauteur et des institutions lui donnant toute sa place, doit être le garant des choix effectués.

Ces choix doivent être basés sur la solidarité, la complémentarité, et non la concurrence, ainsi que sur la satisfaction des besoins humains fondamentaux, démocratiquement établis.

  • Du local :
    Les politiques publiques sont seules capables d’investir rapidement en amortissant sur le long terme.
  • Au cœur des Métropoles les communes restent le moteur de l’action locale !
  • Au Global :

  Constitution d’un grand service public de l’énergie :

  • Constitution d’un grand service public de l’énergie,  affranchi de l’économie de marché. Il associera (avec son personnel et ses organisations syndicales) l’état, les collectivités territoriales, et les usagers. Il devra être doté de crédits conséquents (par exemple en réemployant les crédits de la filière nucléaire militaire, inutile et dangereuse). Il aura pour mission de développer dès maintenant recherche et réalisations dans les énergies renouvelables, en particulier hydrauliques (hydroliennes marines, turbines au fil de l’eau en rivières, sans oublier les barrages, indispensables pour assurer un niveau d’étiage utile aux humains et à la biodiversité). Les techniques de stockage, comme l’hydrogène, le développement de techniques de récupérations (chaleur des réseaux d’assainissement ou rapprochement d’industriels ayant besoin de calories de ceux consommant des frigories) feront partie des missions. Il devra assurer l’indépendance énergétique de notre pays. Ce qui n’exclut pas la coopération entre pays européens, souhaitable dans un esprit de solidarité et non de  concurrence.
  • Ce service public aura aussi en charge la garantie de sécurité maximum des installations, quelles qu’elles soient (barrages, réacteurs, déchets ….).

Le Tour de France « POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, ÉCOLOGIQUE & SOCIALE » pose ses valises à Harfleur mercredi 24 avril 2019

Sortir de l’ère des énergies fossiles « Pour un autre développement »

Depuis près de 40 ans, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement défend la qualité de vie sur la terre, nécessitant la protection de notre environnement. Nous nous félicitons donc que l’opinion publique développe sa sensibilité à ces questions.

Une nécessaire et urgente transition énergétique limitera les effets d’une évolution climatique néfaste pour l’humain comme pour son environnement. Il faut pour cela des mesures fortes et immédiates, que les gouvernements du monde ne prennent pas, tant ils sont plus préoccupés de dividendes que d’environnement.

Il convient que la transition énergétique soit totalement sociale, et la place des services publics en énergie est essentielle à la péréquation des moyens et des tarifs.

Le développement des circuits courts, tant pour l’alimentation que pour les biens de consommation (à utiliser sans gaspillage), suppose la préservation des terres agricoles (en particulier dans le triangle de GONESSE pour l’Ile de France). Le maintien d’une agriculture paysanne, et la réindustrialisation de notre pays intégrant des process de fabrication propres en sont aussi les clefs. Et une gestion citoyenne de toute production devrait s’imposer.

Pour infléchir les politiques gouvernementales et industrielles catastrophiques, il est bon que l’ensemble des citoyens se retrouvent sur ces valeurs communes d’environnement.