Browsing Category "Départementales"

DISPARITION DU DÉPARTEMENT : coup fatal pour la démocratie sociale

L’organisation territoriale n’est pas neutre, elle résulte d’une histoire et répond à des objectifs politiques. Le triptyque
commune-département-État hérité de la Révolution française visait en premier lieu l’administration de la vie collective des
citoyen-ne-s dans la proximité et dans l’égalité des territoires, rompant avec l’Ancien Régime et son organisation à
géométrie variable.
Depuis les grandes lois de décentralisation de 1982, la volonté de démocratiser la gestion des affaires locales a prévalu.
Puis, les grandes réformes territoriales menées à partir de 2009, à l’issue desquelles la Métropole Aix-Marseille-Provence a été imposée à la population des Bouches-du-Rhône, marquent une rupture. Créée le 1er janvier 2016, contre l’avis de 109 maires sur les 119 que comptent les Bouches-du-Rhône, sans concertation avec la population, la Métropole est aujourd’hui confrontée à d’importantes difficultés de fonctionnement liées à une dette écrasante et à l’éloignement toujours plus grand des citoyen-ne-s, accentuées par une baisse des dotations de l’Etat. Read more >>

(2) Réformes institutionnelles : Réaction des élus au projet de fusion avec la Métropole AIX-MARSEILLE

Dans les Bouches du Rhône, le groupe Communistes et Partenaires s’oppose à la fusion Département Métropole.

Claude Jorda, Président du Groupe au Conseil Départemental des Bouches du Rhône.

(1) Réformes institutionnelles : Grand Paris, les trois départements de la petite couronne parisienne menacés

À la tête du Val-de-Marne, Christian Favier (PCF) lance une pétition pour défendre l’avenir de cette institution et « ses services publics du quotidien ». 

Le préfet d’Ile-de-France privilégie un scénario supprimant les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

L’Elysée prépare la refonte de l’organisation institutionnelle de l’Île-de-France. Avec l’essor de la Métropole du Grand Paris, les départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) pourraient disparaître. Leurs présidents évoquent un «projet extravagant», «méprisant pour les citoyens».

1 Avr
2015

(18) Départementales : le PCF-FDG, 3ème force politique avec 176 conseillers départementaux

A l’issue du second tour des élections départementales, le Front de gauche comptent 176 conseillers départementaux en métropole, dont 167 PCF et apparentés. Le PCF et le Front de gauche sont donc la 3ème force politique en terme d’élus, derrière l’UMP-l’UDI, le PS, et loin devant le FN.

2 fois sur 3, lorsqu’un binôme FDG était présent au 2ème tour, il l’a emporté, témoignant ainsi de la grande capacité de rassemblement de nos candidats. Le Val-de-Marne que beaucoup de commentateurs de la vie politique annonçaient comme perdu pour la gauche, garde sa majorité et une présidence communiste. C’est une politique de progrès social au service de ses habitants qui est ainsi confirmée dans les urnes.
29 Mar
2015

(17) Départementales : 2eme tour : Une réponse politique nouvelle à gauche, c’est désormais l’urgence (Pierre Laurent)!

Le Parti communiste a tout fait pour empêcher ces gains de la droite et de l’extrême droite. Au premier tour, en rassemblant partout pour des choix de gauche avec les candidats du Front de gauche et souvent d’autres forces, totalisant 9,4 % des voix. Au second tour, en mobilisant partout dans la clarté pour faire barrage à la droite et à l’extrême-droite.

Des centaines d’élus de gauche n’auraient pu gagner sans ce travail de rassemblement mené par les communistes. Ils agiront désormais dans des conseils départementaux à parité, seule véritable avancée démocratique de ce scrutin. Un grand nombre de conseillers départementaux communistes et du Front de gauche, même si leur nombre total sera en recul, sont élus ce soir, confirmant la place du PCF dans la vie politique. Déjouant tous les pronostics, le Val de Marne devrait garder une présidence communiste et l’Allier se joue dans un mouchoir de poche. Tous les élus communistes sont prêts dès ce soir à prendre leurs responsabilités dans les départements pour plus de justice et d’égalité. Read more >>

26 Mar
2015

(16) Départementales : samedi 28 mars venez lever avec nous le verre de la fraternité !

Les candidats de la gauche rassemblée contre l’austérité dans le 12ème canton de Marseille, Audrey GARINO, Christian PELLICANI, André JOLLIVET et Armelle RIOUALEN-CHEVASSU remercient l’ensemble des camarades, amis et électeurs qui ont permis une nette progression de nos idées dans ce canton réputé difficile.

Avec 9.03% des suffrages, et même si nous déplorons la configuration du 2ème tour, nous réalisons un score qui comptera dans les mois et années à venir, tant dans le rapport de forces local, que dans les combats que nous mènerons dans nos quartiers.
Cela nous conforte en outre dans notre volonté de rassemblement d’une gauche nouvelle et audacieuse, qui se place résolument en rupture avec les exigences des forces de la finance.

Nous vous remercions tous de votre engagement et vous invitons à venir lever avec nous le verre de la fraternité :

le samedi 28 mars à 11h30 au local de campagne, 32 rue Chateaubriand dans le 7ème

Fraternellement,

L’équipe de campagne

(15) Départementales : déclaration des candidats du Canton 23 Marseille 12 !

Elections départementales, canton Marseille 12

Réaction des candidats soutenus par le Front de Gauche et Changer la Donne

Nous tenons à remercier celles et ceux qui par leur vote et leur mobilisation à nos côtés durant cette campagne pour les élections départementales ont permis une nette progression des idées de progrès et de résistance à l’austérité dans le 12ème canton de Marseille.

Avec 9,03% et 2044 voix, nous réalisons un score historique dans des quartiers réputés imperméables à nos idées, preuve s’il en était besoin que les attentes de la population en direction d’une gauche offensive qui résiste aux sirènes du libéralisme sont bien réelles.

Fort de la confiance accrue que vous nous avez adressée, le rassemblement d’une gauche nouvelle que nous avons souhaité construire sur nos arrondissements se poursuivra et s’amplifiera pour permettre l’émergence d’une alternative progressiste et populaire réelle face à tous ceux qui ont baissé les bras devant les exigences du capital. Read more >>

23 Mar
2015

(14) Départementales : Les listes soutenues par le Front de gauche réalisent un score de 9,4 % au niveau national !

La totalisation des résultats publiés ce matin par le ministère de l’Intérieur rend volontairement illisibles les scores des candidates et candidats présenté-e-s et soutenu-e-s par le PCF et le Front de gauche, avec dans de nombreux cantons un large rassemblement de forces de gauche et écologistes.

 La réalité de ces totalisations est la suivante : les listes soutenues par notre rassemblement réalisent un score de 9,4 % au niveau national. Le PCF avec le Front de gauche fait plus que résister, il progresse par rapport aux élections départementales de 2008 et 2011. Ces résultats sont un encouragement à poursuivre le travail de rassemblement et d’espoir pour une autre politique à gauche.

L’heure est maintenant au rassemblement le plus large à gauche pour empêcher l’élection de nouveaux élus de droite et d’extrême droite qui ont dans leur viseur les services publics et les politiques de solidarité et de progrès social portés par les départements . La question essentielle, celle qui doit nous mobiliser et nous rassembler jusqu’à dimanche prochain, est le maintien et le renforcement de ces politiques publiques.

Parti communiste français

Paris, le 23 mars 2015.