Browsing Category "Départementales"

Conseil Départemental des Communistes des Bouches du Rhône : Au menu, les actions avec le mouvements social et les Gilets Jaunes, les élections Européennes et l’implication des militants sur Marseille

Après l’AG des militants communistes de Marseille le 15 janvier 2019 qui a validé une campagne de communication qui sera présentée le 23 janvier à la presse.

Les responsables du département se sont réunis pour travailler sur la mobilisation nécessaire avec les acteurs sociaux, syndicalistes, salariés en grève et les gilets jaunes afin de mettre Macron et son gouvernement en échec.

Il a été décidé d’engager la bataille du rail pour imposer un changement de contenu à la convention Région/SNCF concernant la gestion des services ferroviaires TER.

Intervention d'Audrey Garino , responsable du collectif Marseille, sur notre campagne pour  Marseille

Intervention d’Audrey Garino , responsable du collectif Marseille, sur notre campagne pour Marseille

Enfin, le processus démocratique de désignation de nos candidats aux élections Européennes du 26 mai a été précisé : les adhérents voteront sur une proposition du conseil national les 31 janvier, 1er et 2 fevier 2019 afin d’engager avec Ian Brossat  la campagne. L’ouverture de la liste reste une priorité.

J’ai présenté à cette occasion l’initiative de ce jeudi 17 janvier : 

Réunion préparatoire à l’Agora Guy HERMIER le 17 janvier à 18h00, Angle Chateaubriand et sauveur Tobelem, 13007 Marseille, pour un  Rassemblement sur la place du 4 septembre (13007) le 27 janvier 2019 à 10h00 « Pour une politique de progrès social et environnementale » ou nous ferons signer des cahiers de doléances.

Jéremy Bacchi, secrétaire fédéral,  a conclu la soirée en rappelant nos décisions sur l’organisation du PCF13 votées au dernier congrès et l’engagement nécessaire de chacune et chacun pour réussir les échéances Européennes.

 

DISPARITION DU DÉPARTEMENT : coup fatal pour la démocratie sociale

L’organisation territoriale n’est pas neutre, elle résulte d’une histoire et répond à des objectifs politiques. Le triptyque
commune-département-État hérité de la Révolution française visait en premier lieu l’administration de la vie collective des
citoyen-ne-s dans la proximité et dans l’égalité des territoires, rompant avec l’Ancien Régime et son organisation à
géométrie variable.
Depuis les grandes lois de décentralisation de 1982, la volonté de démocratiser la gestion des affaires locales a prévalu.
Puis, les grandes réformes territoriales menées à partir de 2009, à l’issue desquelles la Métropole Aix-Marseille-Provence a été imposée à la population des Bouches-du-Rhône, marquent une rupture. Créée le 1er janvier 2016, contre l’avis de 109 maires sur les 119 que comptent les Bouches-du-Rhône, sans concertation avec la population, la Métropole est aujourd’hui confrontée à d’importantes difficultés de fonctionnement liées à une dette écrasante et à l’éloignement toujours plus grand des citoyen-ne-s, accentuées par une baisse des dotations de l’Etat. Read more >>

(2) Réformes institutionnelles : Réaction des élus au projet de fusion avec la Métropole AIX-MARSEILLE

Dans les Bouches du Rhône, le groupe Communistes et Partenaires s’oppose à la fusion Département Métropole.

Claude Jorda, Président du Groupe au Conseil Départemental des Bouches du Rhône.