Browsing Category "Débat d’Idée"

RÊVER MARSEILLE : Christophe Deroubaix, journaliste, Modérateur jeudi 12 avril au théâtre Mazenod

Bonjour à tous !!

Le jeudi 12 avril au Théâtre Mazenod

(88, rue d’Aubagne – 13001 Marseille)

les Éditions Gaussen vous invitent à échanger

avec Christian Pellicani

autour de son livre

Rêver Marseille

– Une gestion de l’eau qui permette de mieux lutter contre le réchauffement climatique tout en impliquant les citoyens par le biais d’un Parlement de l’eau,

– Le développement de nouveaux moyens de transports collectifs (comme le batobus, entre autres),

– Une vraie stratégie en matière culturelle avec un projet fédérateur (un musée multipolaire de la Mer) et des lieux pour diffuser les connaissance et les pratiques créatives avec une médiathèque moderne par arrondissement.
D’accord ou pas d’accord?
Des interrogations sur le « Comment on fait? »
Envie de faire part de vos initiatives?

Venez en discuter le 12 avril à partir de 18h00 au Théâtre Mazenod.
Entrée libre.

Modérateur: Christophe Deroubaix, journaliste.

https://www.facebook.com/events/420176788423896/

Déclaration du MNLE sur la REFORME DE LA SNCF ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

La privatisation du service public ferroviaire et le changement de statut des cheminots participeront ils efficacement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ? NON !

Le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement – Réseau Homme&Nature  (MNLE) dénonce l’hypocrisie du gouvernement, des parlementaires et du président de la République qui déréglementent et favorisent le transport par cars en concurrence avec les services ferroviaires dans les territoires, en particuliers les plus défavorisés. Les mêmes,  actionnaires uniques de la SNCF, poussent l’entreprise publique à fermer des triages de fret comme à Miramas dans les Bouches du Rhône et favorisent la concurrence du transport de marchandises par les filiales routières de la SNCF et des entreprises européennes de transports ne respectant aucune norme sociale, défonçant nos routes payées par nos impôts (ce pourquoi la dette de la SNCF devrait être prise en compte par l’Etat).

Le gouvernement Macron/Philippe prolonge les mauvaises politiques des gouvernements précédents en aggravant la situation climatique, sociale et économique ainsi que la dégradation du service aux usagers.

Le développement du transport public ferroviaire de voyageurs et de marchandises est la seule réponse d’intérêt général pour permettre, à partir des gares ou des pôles logistiques,  la mise en place de moyens de transports alternatifs, doux et moins polluants,  respectueux de la nature et des populations. Le libre accès aux transports publics urbains devrait compléter le dispositif.

Le gouvernement va légaliser, au travers de la réforme du statut des cheminots,  un vol en bande organisé d’un de nos biens communs constitués par des décennies d’investissements publics dans la recherche, l’innovation et l’aménagement du territoire. Après les autoroutes, France télécom, EDF/GDF, les barrages… on ne peut pas rester neutre et passif devant cette spoliation des biens communs de la Nation. Ce sont nos impôts qui ont payé, ce sont les actionnaires qui vont toucher les dividendes. Si une activité est bénéficiaire, elle doit bénéficier aux autres. C’est ce que l’on appelle la péréquation, permettant à tout citoyen d’être à égalité devant le service.

Au-delà des cheminots, nos dirigeants s’attaquent à l’équilibre fragile des territoires. Ils  légifèrent en outre contre la démocratie par des lois qui visent à restreindre les droits d’alertes des salariés avec la suppression des CHSCT mais également l’intervention des citoyens en tant que lanceurs d’alertes.

Le MNLE se joint aux mobilisations en cours et souhaite participer à la constitution d’un pôle de résistance citoyen, associatif et syndical,  pour agir au niveau du droit, et avec des actions sur le terrain visant un développement durable de tous les territoires.       

 

           MONTREUIL, LE 8 AVRIL 2018  

Réunion publique : « L’école publique n’est pas à vendre »

Belle réussite pour cette nouvelle initiative du collectif : Marseille-contre-les-PPP

Courriel : contact@marseille-contre-les-ppp.fr

Site : wwwmarseille-contre-les-ppp.fr

 

Conseil d’Arrondissement du 5 avril : La mairie dans ses nouveaux locaux sur la Canebière

L’ancienne Maison de la Région accueille la Mairie des 1er et 7em arrondissements (premier secteur) sur la Canebière .

Avec Eric Scotto (élu PS) on a voté contre le « Compte d’Exécution » 2017. ce document qui atteste de la gestions des fonds public dépensés par la mairie de Secteur montre qu’une fois de plus en section fonctionnement  plus d’un million d’euros n’a pas été engagé dans des arrondissements qui nécessitent la réponse à de nombreux besoins et  229 000.00 € d’investissements n’ont pas été réalisé.

Les moyens mis à la disposition de la démocratie de proximité par le maire de Marseille sont très faible et là la majorité de secteur annule des crédits?

j’ai voté, seul, une fois de plus contre le projet d’Hôtel sur la villa Valmer.

Bonne Nouvelle : la commission des noms de rue de juin 2018 examinera le dossier d’attribution du nom de « Louise Michel » pour une place situé à l’intersection des rues de la Fare, Francis de Pressence et des Petites Maries dans le 1er Arrondissement.  la Place Louise Michel que nous réclamons depuis longtemps avec les associatifs et les habitants du 1er secteur.

 

QcM : Communiqué de presse « Nous vous invitons à venir rencontrer Christian PELLICANI pour la présentation de son livre »

« Rêver Marseille

Pour un autre développement de la ville » paru aux éditions Gaussen.

 Petit déjeuner de presse le :

Mercredi 4 avril à 10h30

Bar le Terminus

8, avenue Pasteur

13007 Marseille

Présentation officielle du livre le :

Jeudi 12 avril à partir de 18h

Théâtre Mazenod

88, rue d’Aubagne

13001 Marseille

Dans cet ouvrage, Christian PELLICANI présente un « coup d’œil sur 40 années au service de la collectivité » ainsi que les principales thématiques qu’il souhaite développer pour Marseille.

Pour l’élu, il n’y a pas de progrès sans écologie. « La lutte pour l’environnement est primordiale pour l’avenir de l’humanité. C’est en partie l’objet de ce livre que de démontrer comment il est possible d’agir au niveau d’une ville comme Marseille, qui souffre d’un cruel défaut d’action publique mais dispose d’extraordinaires atouts pour y parvenir. »

Christian PELLICANI continue son combat pour l’eau, un bien commun à préserver avant qu’il ne soit trop tard. « La prise de conscience est nécessaire, mais elle ne suffit pas si elle n’est pas accompagnée d’une politique publique volontariste. La question de l’eau doit être au cœur du programme de la prochaine mandature, municipale mais surtout métropolitaine. »

Initiateur des « batobus », Christian PELLICANI veut aller plus loin sur la question des transports. Depuis Gaston Defferre, « la question de la mobilité n’a plus été à l’ordre du jour, d’où l’énorme retard de notre agglomération. »

Parler de Marseille sans parler de culture serait de l’ordre de la faute grave. Christian PELLICANI l’absence d’une politique locale d’envergure et dénonce « la destruction méthodique au cours de ces dernières années des équipements culturels. La Marseille de demain doit être fière de son patrimoine et de son identité multiple et rendre à ses habitants l’accès au savoir et à la pratique culturelle. »

Contact presse : Stéphanie Fernandez Recatala pour Tiers Secteur Média

                         sfernandezrecatala@gmail.com

                         06 75 03 07 65

Dès le 3 avril Appel à la « Résistance dans la rue, devant les tribunaux et dans les urnes ! »

A partir du 3 avril tous dans l’action avec les Cheminots, les salariés, les enseignants, les étudiants et les retraités pour faire échec aux politiques de régression sociale mise œuvre par Macron et sa majorité.
En tant qu’usager et contribuable on ne peut pas accepter la légalisation du vol de nos bien communs : EDF, les aéroports, les barrages, la SNCF….
La liste est longue des biens communs et collectifs crées et développer par l’impôts que les gouvernements depuis Sarkozy ont mis à disposition des vautours de la finance. La session du capital des autoroutes en est l’illustration de ce vol organisé.

Appel à la « Résistance dans la rue, devant les tribunaux et dans les urnes ! »

31 Mar
2018

– « Louise Michel, la passion » ; conférence-lecture

– « Louise Michel, la passion » ; conférence-lecture
   A  Gréasque, à la Médiathèque R.  Daugey,   
     Jeudi  5 avril à 18 h 30, 
   Avec Marie-Noëlle Hôpital (auteure) et Gérard Leidet (historien du mouvement ouvrier provençal), 
    membres de Promémo.