Browsing Category "Débat d’Idée"

La marseillaise du 12 septembre 2018 : Le pluralisme de la presse va-t-il passer au pilon ?

Article à lire  : la démocratie est en danger !

Le projet de loi sur la distribution de la presse proposant d’abroger la loi Bichet, garante de l’équité de traitement des titres, met le feu aux poudres.
Petits éditeurs et élue, montent au créneau. La CGT du livre appelle à un mouvement, mercredi.

« Résistance pour une presse libre

 l’Ancien résistant Gaulliste, Robert Bichet a initié la loi éponyme de 1947, encadrant la distribution de la presse en
France à la sortie de la guerre et ce, en droite ligne du programme national de la résistance qui « prévoyait d’assurer la liberté de la presse, son honneur et son
indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances de l’argent et des influences étrangères ». Trois principes en sont issus : « la liberté de choix de l’éditeur, l’impartialité
de la distribution, et la solidarité entre éditeurs » via les coopératives. Trois piliers qui garantissent, dans les faits, la liberté et le pluralisme de la presse française. S.F. »

Les discours et les actes : « Cash Investigation » et le double discours des industriels sur le recyclage du plastique »

L’émission de ce soir montre comment les industriels préfèrent culpabiliser le consommateur, plutôt que remettre en question leurs modèles.

Le plastique, c’est increvable. C’est sa principale qualité mais pas son moindre défaut, on en produit 10 tonnes chaque seconde dans le monde et l’addiction que nous avons développée à son endroit depuis sa généralisation dans les années 1950 a des conséquences désastreuses tant pour l’environnement que pour notre santé.

« Pour traiter ce sujet très en vogue, le numéro de rentrée de « Cash Investigation » – intitulé « Plastique, la grande intox » et ce diffusé mardi 11 septembre à 21 heures sur France 2 – ne se limite pourtant pas à ce constat simpliste. Au-delà des images-chocs d’une nature défigurée partout dans le monde par les déchets de plastique, le reportage de Sandrine Rigaud s’attache surtout à démontrer avec quel génie les industriels ont opté pour une culpabilisation du consommateur, plutôt que pour une remise en question de leurs modèles économiques ultra-productivistes et hautement lucratifs. »

(4) Le Temps des alternatives au coeur de la XXIIIe université d’été du MNLE : Débat sur la gestion publique de l’eau

L’Eau agricole, potable, industrielle, urbaine 

Les différents modes de gestion ont été analysés et confrontés aux expériences de terrain des militants associatifs présents à l’université du MNLE.
La régie est le choix nécessaire mais pas suffisant : il faut impliquer les usagers de l’eau dans les décisions concernant la gestion de l’a source au robinet !
L’association fera une proposition de texte législatif quelle portera pour convaincre les parlementaires de le voter.

 

REMANIEMENT MINISTERIEL – L’exécutif a finalement procédé au seul remplacement des ministres démissionnaires. La nomination de François de Rugy à l’Ecologie a provoqué un flot de critiques depuis son officialisation.

L »écologie politique prend le masque du libéralisme pour rester au gouvernement : On tombe « d’Hulot* en Scylla ».

  • Adaptation : Tomber de Charybde en Scylla
    N’échapper à un danger (ou un inconvénient) que pour se frotter à un autre encore plus grave.
30 Août
2018

J – 50 avant la rencontre à Marseille avec les 50 adhérents de l’association des Amies et Amis de la commune de paris (1871)

Les 20 et 21 octobre nous recevons à Marseille 50 militantes et militants de l’association des Amis de la Commune (1871).

Au menu : rassemblement sur la Place Louise Michel, que nous avons gagné, déambulation dans les rues de Marseille à la recherche des traces de l’histoire  : Marseille à connu deux Communes en 1870 et 1871 !

Nous présenterons une exposition sur cette période en mettant en valeur, au travers d’une représentation chronologique, les événements sur des panneaux d’expositions.

Avec notre Amie Françoise Bazir , du Comité national

Avec notre Amie Françoise Bazir , du Comité national 

Nous proposerons également un livret qui reviendra sur les actrices et acteurs de la Commune mais également la présentation des lieux qui dans la ville ont été le théâtre des événements.

Un banquet sera organisé le samedi soir et un grand repas le dimanche à 13h00 avec toutes celles et ceux qui souhaitent apporter leur pierre à la diffusion de la mémoire par la connaissance de l’histoire et le rappel des valeurs qui animaient les Communards.

Inscription pour la manifestation sur : c.pellicani2014@gmail.fr

On donnera régulièrement une information sur la participation.