Browsing Category "Débat d’Idée"

les 9 et 10 mars 2018 les 3e États généraux de la Révolution numérique 

Le PCF organise à l’Espace Niemeyer,
2 place du Colonel Fabien 75019 Paris,

les 9 et 10 mars 2018
les 3e États généraux de la Révolution numérique

sur le thème de «reprenons le pouvoir».

Ils sont ouverts à toutes et tous.

Tu peux consulter le programme et t’inscrire sur le site : www.egrn.fr 

Cet événement concerne tout le monde. En effet, « la révolution numérique » s’insinue dans tous nos actes quotidiens avec l’intelligence artificielle, la collecte et l’exploitation massive des données personnelles, l’omniprésence des plateformes, des réseaux et médias sociaux, l’automatisation et la robotisation. Aujourd’hui Google, Facebook, Amazon en savent plus sur nous que le ministère de l’intérieur, notre employeur, et notre médecin réunis.

On ne peut laisser ce formidable pouvoir à la discrétion de quelques grands groupes capitalistes mondiaux qui se jouent des lois, et réglementations, qui ne cachent pas leurs ambitions politiques de supplanter les États et qui ont pour idéologie le transhumanisme.

Sur tous les enjeux, l’objectif est de réfléchir et d’agir afin de disputer le pouvoir aux grands groupes du capitalisme digital. Loin de toute fascination technophile ou d’effroi technophobe, par une démarche d’ouverture et d’échanges, nous entendons faire de ces États généraux le creuset d’une pensée politique critique de la révolution numérique débouchant sur des luttes émancipatrices.

Il agit d’organiser le débat, la confrontation et la construction à partir de treize ateliers thématiques mêlant un panel d’experts, de praticiens/praticiennes, de syndicalistes et de responsables du PCF, dans un échange interactif avec des militant-e-s, des actrices et acteurs du numérique comme des citoyen-ne-s curieux.

Cette démarche de débat se double d’une action d’éducation populaire visant à sensibiliser tout le monde aux enjeux politiques de la révolution numérique et à les rendre intelligibles à chacune et à chacun, avec le concours de celles et ceux, chercheuses, chercheurs comme militant-e-s qui sont les plus en pointe sur ces questions. A cet effet, le hall de l’Espace Niemeyer sera occupé par une expo et divers stands d’associations, actrices du numérique progressiste.

28 Fév
2018

(4) QU’EST-CE QUE LA POSTE ?

Contribution de Bernard Lamizet :

Ont nous rappeler qu’en habitant un pays, nous appartenons à l’espace social qu’il institue : comme d’autres, la Poste est une médiation : une relation constante entre le singulier et le collectif.

Par ailleurs, la Poste est un des derniers remparts qui nous protègent de l’invasion du libéralisme. C’est en fréquentant la Poste, en utilisant ses services, que nous manifestons notre attachement à une approche de la société qui échappe aux lois du marché, à la concurrence et au libéralisme : en ce sens, la Poste est une des garanties dont nous disposons de l’égalité sociale. C’est la raison pour laquelle les menaces qui pèsent sur la Poste rejoignent celles qui pèsent sur l’énergie comme sur le transport, notamment sur le rail : la libéralisation du service postal aurait le même sens que celle du chemin de fer et des entreprises de distribution de l’énergie, celui d’une soumission de notre vie quotidienne aux impératifs du marché. Read more >>

La Mairie du 1/7 confirme la la création de la place Louise Michel

Je me félicite que l’action que l’on a mené débouche sur cette décision avec une place rénovée au nom de Louise Michel.

Christian Pellicani

Élu du premier Secteur

La Marseillaise du 21 février 2018 : MARSEILLE
Louise Michel aura bientôt toute sa place dans la cité C’est un combat initié par
Christian PELLICANI et qui lui tient particulièrement à cœur.
Voir enfin le nom de cette révolutionnaire pleinement reconnu. Si la plaque existe
déjà, il y manque en quelque sorte le tampon officiel. Sabine Bernasconi, maire du 1/7 a confirmé « qu’il y aurait bien une place Louise Michel» à Belsunce. A quelques pas de l’hôtel où elle vécut ses derniers jours. « La rénovation de la place qui lui est dédiée est en cours et les travaux sont de belle qualité » . Dès que la commission d’attribution de noms sera  avertie de la fin des travaux,
l’inauguration officielle pourrait avoir lieu au mois de juin, ajoute Sabine Bernasconi. « Le nom est a été choisi à la demande d’un collectif d’habitants, de
commerçants et d’activistes, un peu politiques quand même !
Mais en même temps, il y a une vraie justification puisqu’elle a séjourné dans le quartier».
Et de reconnaître qu’elle a été « à l’écoute de ce collectif parce qu’en temps de maire de secteur, lorsqu’une telle volonté s’exprime, il faut pouvoir l’entendre et donner satisfaction à ceux qui la portent» . Et puis la maire de secteur affirme-» ressentir un
peu de solidarité féminine envers le personnage, engagé dans de véritables batailles pour la liberté, l’égalité hommes-femmes, la non discrimination. Des symboles qui
ont toute leur place dans le centre ville de Marseille»
N.F

J-3 : AVIS DE RECHERCHE : 7ème ARRONDISSEMENT, LA POSTE A DISPARU !

  JEUDI 22 FEVRIER 2018 – 18h00

Agora Guy Hermier

– angle Chateaubriand – S. Tobelem – 13007

RENCONTRE PUBLIQUE

 En présence de Christian PELLICANI, élu Métropolitain.

Quel avenir pour un service public de proximité ?

16 Fév
2018

(2) Rencontre débat réussi sur » La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus » ? »

Compte rendu par Bernard Lamizet :

La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus ? »

(Débat à l’Atelier des Arts, 15 février 2018)

Il devient urgent de réinventer la démocratie, en particulier parce que les institutions d’une société démocratique sont en crise, parce que de plus en plus de groupes et de personnes sont en situation d’exclusion, en raison, enfin, de l’absentéisme des élus et de l’éloignement de plus en plus de personnes des situations de pouvoir. Cela rend urgent de réfléchir aux formes d’exercice de la démocratie représentative et, en particulier, de s’interroger sur le bien-fondé de pratiques comme le tirage au sort pour répondre à ces formes d’exclusion.  Read more >>

13 Fév
2018

Rappel :  La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus » ?

Rencontre débat à l’Atelier des ARTS

Le jeudi 15 février à 18h30

85, rue d’Aubagne, 13001 Marseille

 La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus » ?

 Pour débattre nous vous invitons à entendre deux militants  acteurs du mouvement social et politique et deux élus qui au quotidien participent à la gestion de la Cité.

 Christian Nochumsonmilitant de FI, 

Benoit Payan, élu socialiste, 

Christian Pellicani, élu communiste, 

Henri Saint Jean, militant d’Ensemble. 

Chaque intervenant a 10 minutes pour exprimer son point de vue qui sera suivi d’un débat  animé par une journaliste. 

Après l’apéritif pour celles et ceux qui le souhaitent il sera possible de poursuivre l’échange autour d’une collation(PAF 12€)