Browsing Category "Débat d’Idée"

Métropole : Seule véritable surprise l’existence d’un groupe opposé aux mesures libérales de l’assemblée et constructif pour une Métropole à Gauche.

Reportage de QcM : Conseil extraordinaire de la métropole

Privilège de l’âge le doyen de l’assemblée métropolitaine,  Georges ROSSO, maire du Rove a présidé la séance d’ouverture du conseil métropolitain.

Après avoir flagorner la mandature de Jean Claude Gaudin et le personnage il a enregistré les candidatures de Martine VASSAL et Marc POGGIALE pour le poste de président de la Métropole.

Les autres sensibilités ou formations politique du FN en passant par le PS n’ont pas déposé de candidatures.

Le président du groupe « « Pour une Métropole à Gauche, Marc POGGIALE a fait 22 suffrages soit 7 de plus des 15 qui constituent son groupe, « pour une Métropole à Gauche ». (Voir tableau des résultats). 

Dès son élection Martine Vassal a déroulé sa stratégie qui visent à poursuivre les orientations de Jean Claude Gaudin en les emballant dans du sucre libéral moins coloré Pagnol mais plus sourire empreint d’autorité libérale (les entreprises seront choyées).

Seul deux accrocs au tableau de l’élection des vice-présidents :

L’éviction de l’ancien Vice-président aux transports, Monsieur Serrus, par Monsieur Burle. Il paie son arrogance libérale et la liquidation du dossier « Val TRAM) sur le territoire du pays d’Aubagne et de l’Etoile.

Et

Arlette Fructus sauve sa tête grâce à la reconnaissance de son travail par une large partie des élus de Gauche qui ont stoppé en vol madame BIAGGI qui voulait se payer la tête de madame Fructus.

Les différentes sensibilités socialistes ou ex PS sont dans une surenchère à la fusion Département/Métropole.

Marc POGGIALE à donner le « la » d’une autre orientation politique (voir son intervention) :  180920 Candidature (1)

(2) Bateaux Bus, gratuité des Transports : La mobilisation pour tendre vers la gratuité des transports publics prend forme !

Christian PELLICANI, Conseiller Métropolitain,  Jean Marc COPPOLA, conseiller Municipal,  et Marie Françoise PALLOIX, Conseillère des 6e et 8e arrondissements dans l'action sur le Vieux port !

Christian PELLICANI, Conseiller Métropolitain, Jean Marc COPPOLA, conseiller Municipal, et Marie Françoise PALLOIX, Conseillère des 6e et 8e arrondissements dans l’action sur le Vieux port !

La Campagne « deux poids et deux mesures » à partir de l’exemple du prix du ticket   des navettes maritimes de Toulon à 2€ alors qu’à Marseille le ticket est à 5€ met en évidence que les politiques publiques sont assises sur des choix et non sur des fatalités techniques.

L’idée d’un rassemblement fin novembre sous l' »Ombriere » prend forme!

Tous les mercredis un collectif va préparer l’événement. La date sera définitivement arrêtée et rendue publique le 26 septembre 2018.

Tendre vers la gratuité : Budget transport de la Métropole Aix

Inscription au collectif sur : citoyens13@gmail.com

L’objectif d’une rencontre avec la présidence de la Métropole avant le vote du prochain budget 2019 pour évoquer cette question est dans l’agenda du collectif ainsi que l’organisation d’un tour des communes.

La marseillaise du 12 septembre 2018 : Le pluralisme de la presse va-t-il passer au pilon ?

Article à lire  : la démocratie est en danger !

Le projet de loi sur la distribution de la presse proposant d’abroger la loi Bichet, garante de l’équité de traitement des titres, met le feu aux poudres.
Petits éditeurs et élue, montent au créneau. La CGT du livre appelle à un mouvement, mercredi.

« Résistance pour une presse libre

 l’Ancien résistant Gaulliste, Robert Bichet a initié la loi éponyme de 1947, encadrant la distribution de la presse en
France à la sortie de la guerre et ce, en droite ligne du programme national de la résistance qui « prévoyait d’assurer la liberté de la presse, son honneur et son
indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances de l’argent et des influences étrangères ». Trois principes en sont issus : « la liberté de choix de l’éditeur, l’impartialité
de la distribution, et la solidarité entre éditeurs » via les coopératives. Trois piliers qui garantissent, dans les faits, la liberté et le pluralisme de la presse française. S.F. »

Les discours et les actes : « Cash Investigation » et le double discours des industriels sur le recyclage du plastique »

L’émission de ce soir montre comment les industriels préfèrent culpabiliser le consommateur, plutôt que remettre en question leurs modèles.

Le plastique, c’est increvable. C’est sa principale qualité mais pas son moindre défaut, on en produit 10 tonnes chaque seconde dans le monde et l’addiction que nous avons développée à son endroit depuis sa généralisation dans les années 1950 a des conséquences désastreuses tant pour l’environnement que pour notre santé.

« Pour traiter ce sujet très en vogue, le numéro de rentrée de « Cash Investigation » – intitulé « Plastique, la grande intox » et ce diffusé mardi 11 septembre à 21 heures sur France 2 – ne se limite pourtant pas à ce constat simpliste. Au-delà des images-chocs d’une nature défigurée partout dans le monde par les déchets de plastique, le reportage de Sandrine Rigaud s’attache surtout à démontrer avec quel génie les industriels ont opté pour une culpabilisation du consommateur, plutôt que pour une remise en question de leurs modèles économiques ultra-productivistes et hautement lucratifs. »

(4) Le Temps des alternatives au coeur de la XXIIIe université d’été du MNLE : Débat sur la gestion publique de l’eau

L’Eau agricole, potable, industrielle, urbaine 

Les différents modes de gestion ont été analysés et confrontés aux expériences de terrain des militants associatifs présents à l’université du MNLE.
La régie est le choix nécessaire mais pas suffisant : il faut impliquer les usagers de l’eau dans les décisions concernant la gestion de l’a source au robinet !
L’association fera une proposition de texte législatif quelle portera pour convaincre les parlementaires de le voter.