Browsing Category "Culture"
17 Oct
2017

EXPOSITION : ANTICIPATION ET INTELLIGENCE  ARTIFICIELLE

L’Atelier des Arts présente, dans le cadre de sa programmation 2017/2018, une double exposition à la fois scientifique et artistique.

Alain Paparone, peintre, exposera ses œuvres liées à l’anticipation. Il mêlera peinture et images de synthèse créées pour l’occasion.

Dans le même temps, l’Association Science Technologie Société (ASTS) présentera une exposition didactique sur l’intelligence artificielle.

Vernissage :

Mercredi 18 octobre à 18h30.

Le soir du vernissage, vous pourrez échanger avec l’artiste et le représentant de ASTS autour de leur travail respectif. Il nous apparaît intéressant, dans cette période où la modernité devient le maître mot, de faire se rencontrer deux approches qui semblent si étrangères et pourtant se répondent dans un dialogue étonnement limpide.

L’exposition se déroulera du 18 au 31 octobre à l’Atelier des Arts.

((14) Déambulation automnale dans un printemps Austral : Le Milford Sound, « huitième merveille du Monde »

En route pour la découverte de Milford Sound

En route pour la découverte de Milford Sound

Le Milford Sound est situé dans le Sud-Ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, sur la côte Ouest qui donne sur la mer de Tasman. Inclus dans le parc national de Fiordlandinscrit avec d’autres parcs néo-zélandais au patrimoine mondial de l’Unesco sous le nom de Te Wāhipounamu, il s’avance d’une quinzaine

Les Otaries

Les Otaries

de kilomètres dans les terres, au cœur des Alpes du Sud.

Les parois des montagnes qui l’encadrent atteignent par endroit plus de 1 200 mètres de dénivelé et culminent à 1 692 mètres d’altitude au Mitre Peak1 517 mètres à The Elephant et 1 302 à Lion

Manchot

Manchot

Mountain. La profondeur maximale du fjord dépasse quant à elle les 400 mètres.

Les pentes des montagnes sont couverte d’une forêt pluviale primaire et les eaux du fjord sont peuplées de cétacés comme des baleines, des phoques et des dauphins.

Historique :

Les Maori, qui habitaient la région dès l’an Mille environ, ont traversé le Milford Sound afin de gagner la baie d’Anita et l’ont baptisé Piopiotahi qui signifie en français « L’endroit du Thrush chantant » du nom d’une espèce d’oiseau désormais éteinte de la sous-famille des turnidés. Read more >>

(13) Déambulation automnale dans un printemps Austral : Arrowtown ville minière aurifère

Arrowtown est une ville minière aurifère historique dans la région d’ Otago , dans l’ île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Arrowtown est situé sur les rives de la rivière Arrow à environ 7,5 km de State Highway 6. Il y a également un accès routier directement àQueenstown via les gorges Shotover et un troisième itinéraire via le pittoresque lac Hayes .

Il existe de nombreux bâtiments bien conservés utilisé par les immigrants européens et

chinois  datant des jours d’extraction de l’or de la ville.

Dans les années 1960, la population était tombée à moins de 200 personnes  avant de redevenir populaire. Selon le recensement néo-zélandais de 2006 , la population résidente de Arrowtown était de 2 151 habitants, soit une augmentation de 27,1% par rapport à 2001. Malgré la croissance et la construction, elle est soumise à des allures strictes appliquées par l’autorité locale de la ville.

Arrowtown est la maison du Lakes District Museum et le magasin d’ Ah Lum qui fait partie de la colonie chinoise historique de Arrowtown . L’or a été trouvé dans la rivière Arrow en 1862, et un canton de 1000 mineurs a rapidement surgi. Il a été initailly nommé Fox, basé sur la revendication de William Fox d’avoir été le premier à trouver l’or là, mais a été rebaptisé bientôt Arrowtown. Au sommet de la ruée vers l’or, la population de Arrowtown s’éleva à plus de 7 000 et devint le centre d’une plus grande municipalité qui couvrait les nouvelles colonies de Macetown , Skippers Canyon et Bullendale (aujourd’hui seulement des villes fantômes).

(21) Les vestiges Grecs de la Corderie : Nouvel appel à Manifester devant la Mairie le 16 Octobre à 7h15

Hors Marseille le 16 octobre, j’apporte mon soutien à l’a manifestation  de ce lundi 16 octobre 2017.

En tant qu’élu du premier secteur et Métropolitain je prendrai le relais à mon retour. La mairie, jean Claude Gaudin, Dominique Tian et la maire de secteur portent une lourde responsabilité car depuis plus de quinze ans ils soutiennent la réalisation d’ un projet immobilier sur l’espace Corderie.

J’invite mes camarades du premier secteur à participer au rassemblement.

Christian PELLICANI

Je joint l’appel à la manifestation : 

« Bonjour à toutes et à tous,

Je vous rappelle que nous avons rendez-vous lundi 16 octobre vers 7h15 du matin sur la place Bargemon, devant l’entrée de la salle où se tiendra le Conseil Municipal (le premier depuis la rentrée des vacances). Venez très, très nombreux avec pancartes, banderoles, trompettes, casseroles, … Il faudra faire beaucoup de bruit ! 

Read more >>

(12) Déambulation automnale dans un printemps Austral : Découverte des Séquoias Géants de Queenstown

Queenstown (en maori : Tāhuna) est une ville néo-zélandaise de la région Otago au sud-ouest sur l’Île du Sud. La ville est construite autour d’une anse sur le lac Wakatipu, un long lac mince formé comme un boulon et a de spectaculaires vues sur les montagnes voisines.

La ville est surtout connue des amateurs de sensations fortes (saut à l’élastique, rafting, hors-bord, parapente, parachute, etc.). Durant la saison hivernale, de nombreux skieurs viennent glisser sur les Remarkables, montagnes situées non loin de la ville.

Mais aussi pour ses « Séquoia géant » (Sequoiadendron giganteum) est une espèce de conifères de la famille des Taxodiaceae (classification classique) ou des Cupressaceae (classification phylogénétique)1. Il est l’unique représentant actuel du genre Sequoiadendron. Un certain nombre de caractères biologiques l’apparentent aux deux autres espèces de la sous-famille des Sequoioideae (en) : le séquoia à feuilles d’if qui est plus grand et qui pousse le long des côtes californiennes ainsi que le Metasequoia glyptostroboides, plus petit et originaire de Chine.

(9) Déambulation automnale dans un printemps Austral : Abel Tasman Park (suite)

Le cap Farewell est un cap situé en Nouvelle-Zélande à l’extrême nord de l’île du Sud. Il a été découvert par Abel Tasman et nommé par le capitaine britannique James Cook en 1770. C’est la dernière terre vue par son équipage lors de son départ1.

Cap Farewell

Cap Farewell

C’est l’un des caps néo-zélandais les moins visités en raison de son éloignement géographique.

Vallée menant au Cap Farewell

(5) Déambulation automnale : Rencontre inattendu avec le Ché à Palmerston North

En allant vers Wellington, capitale de la Nouvelle zelande on est passé par Cuba Avenue et la on a découvert un lieu qui rend hommage au Ché. On a retrouvé une autre cuba Avenue à Wellington.

Palmerston North (en māori Te Papa-i-oea) est la ville la plus importante de la région de Manawatu-Wanganui, sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. C’est une ville d’environ 75 800 habitants. Elle est la onzième plus grande ville du pays, et le centre de la septième région urbaine. Une grande partie de sa population est composée d’étudiants de l’université Massey, l’ Universal College of Learning, et l’ International Pacific College.