Browsing Category "Culture"

Soirée culture : De l’Art pariétal à l’édition de l’ivres

Présentation par David GAUSSEN de sa maison d’édition à l’ALCAZAR

Nous avons voyagé dans le temps avec la conférence de Pedro LIMA à l’Atelier des Arts sur l’art pariétal* à partir de son livre « Tout  Lascaux » aux dix ans de la maison d’édition Gaussen dans les locaux de la bibliothèque de l’ALCAZAR  à Marseille.

Conférence de Pedro LIMA à l’Atelier des Arts

Deux grands talents dans la Cité phocéenne :

Pédro LIMA, journaliste scientifique, donne vie et rend intelligible, au travers de ses conférences, l’art pariétal

La timidité et la modestie de David GAUSSEN cache une grande compétence professionnelle  et un homme très cultivé. La production de 100 livres par sa maison d’édition lui donne une notoriété sur Marseille.

*Dans le cadre de l’étude de l’art préhistorique, l’expression « art pariétal » (du latin parietalis, « relatif aux murs » au sens de paroi), désigne l’ensemble des œuvres d’art au sens large (sans appréciation esthétique) réalisées par l’Homme sur des parois de grottes. La plupart des auteurs l’opposent aujourd’hui à l’art rupestre (du latin rupes, « roche »), art sur rocher à l’air libre, mais aussi à l’art mobilier (que l’on peut déplacer) et à l’art sur bloc1. Le pariétaliste est le chercheur qui étudie les œuvres pariétales.

Agora Guy Hermier : Mai 68, une période riche d’enseignements !

Gilles DEL PAPPAS, Henri DUMOLIER et Alain HAYOT échange sur les enjeux de mai 68.

La salle s’enflamme. La commune de 1871 s’invite dans le débat. L’actualité sociale également !

13 Mai
2018

Dimanche pluvieux on reste couvert !

Dimanche pluvieux différente manière de prendre son pied : Par temps de pluie il faudrait des bottes; autrement une seule solution lecture et sieste. Enfin le bricolage reste une solution. 

Pour la lecture, une su gestion : « Les Loups du Verdons » par Gérard PIEL.

Ne pas prendre l’histoire au « piel » de la lettre.

 

 

Climat en ce mois de mai : les saints de glace

Les saints de glace sont une période climatologique située, selon des croyances populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour des dates des fêtes de saint Mamertsaint Pancrace et saint Servais, traditionnellement célébrées les 11, 12 et 13 mai de chaque année.

Ces saints sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l’effet d’une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée à cette période et qui peut amener du gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

Statistiquement, le gel survient très rarement lors des saints de glace1, les températures minimales lors de cette période sont contrastées d’une année sur l’autre. Par ailleurs, des gelées en plaine ne sont pas impossibles après les saints de glace2. Bien qu’il s’agisse d’une légende, la tradition millénaire a pris le pas et certains jardiniers actuels attendent généralement la mi-mai pour planter en extérieur les plantes gélives (tomates, courgettes, etc.).

17 Avr
2018

Voyage littéraire en Afrique : Passion Métisse

« Il existe une caresse profonde à la mer, que les visiteurs venus à Marseille ont éprouvée… L’oeil s’ouvre sur le bleu des départs…. Un bleu comme la nuit… » C’est à Marseille, pour l’auteur de « Passion Métisse », que tombent les verrous d’une longue confidence où a clignoté comme un phare lointain, inattendu « un noël empli de lumière sur une poupée noire…/… Singulière, elle devait mobiliser toute ma tendresse ». L’amour d’où qu’il puisse paraître n’est-il pas le ferment agissant qui décloisonne le temps, les lieux, déborde notre identité visible ? L’auteur dira à cet homme noir, « outrageusement beau » qu’elle aimera d’une flamme qui l’emportera loin : « À tes côtés, j’eus le sentiment bizarre d’être arbre dont les racines avaient mille ans. »
Passion Métisse : Un long poème qui parle d’une époque où s’agite le monde méditerranéen. C’est dans ce contexte fiévreux que se vit un amour fou pour un homme de couleur. Cette passion partagée faite d’éblouissements, de vies rêvées, de projets à vivre, dont « vivre l’égalité de tous avec toi… » est traversée de zones noires, d’abîmes de débordements. L’auteur se laissera-t’elle envahir, emporter ? « La mer qui allait qui venait, répétait-elle l’aller-retour de l’amour ? » Recommencement ? Défi ? Pour ma part, j’y vois un enjeu poétiquement éclairé, celui d’être d’avantage et plus que soi-même. On y retrouve Marine Saint Persan, aimante, fraternelle, engagée qui touche à une véritable humanité.
Anne-Marie Baril

RÊVER MARSEILLE : Christophe Deroubaix, journaliste, Modérateur jeudi 12 avril au théâtre Mazenod

Bonjour à tous !!

Le jeudi 12 avril au Théâtre Mazenod

(88, rue d’Aubagne – 13001 Marseille)

les Éditions Gaussen vous invitent à échanger

avec Christian Pellicani

autour de son livre

Rêver Marseille

– Une gestion de l’eau qui permette de mieux lutter contre le réchauffement climatique tout en impliquant les citoyens par le biais d’un Parlement de l’eau,

– Le développement de nouveaux moyens de transports collectifs (comme le batobus, entre autres),

– Une vraie stratégie en matière culturelle avec un projet fédérateur (un musée multipolaire de la Mer) et des lieux pour diffuser les connaissance et les pratiques créatives avec une médiathèque moderne par arrondissement.
D’accord ou pas d’accord?
Des interrogations sur le « Comment on fait? »
Envie de faire part de vos initiatives?

Venez en discuter le 12 avril à partir de 18h00 au Théâtre Mazenod.
Entrée libre.

Modérateur: Christophe Deroubaix, journaliste.

https://www.facebook.com/events/420176788423896/