Browsing Category "Agenda"
19 Juin
2018

Gérard PIEL présente sont dernier Roman Noir à l’AGORA Guy Hermier ! 21 juin 2018 à 18h00

INVITATION

 Dans le cadre de ses soirées littéraires, en partenariat avec les Éditions Gaussen,

l’Atelier des Arts vous invite à venir rencontrer «Gérard PIEL» qui présentera son deuxième roman

« Les Loups du Verdon » Édition des Fédérés.

 À la Salle de L’Agora Guy Hermier.

Angle des rues Sauveur Tobelem / Chateaubriand – 13007  Marseille      

Le Jeudi 21 Juin 2018 à 18h30

 

Après le succès de son Premier ouvrage « Bien Mal Acquis… », il situe son deuxième roman Noir, dans le décor du Verdon. Il vous mènera également dans l’Argentine de la junte et de la coupe du monde de football 78 dans l’Espagne de Franco…

Conférence suivie d’un débat et dédicaces de Gérard Piel.

La soirée se termine par un repas (PAF: 15,00 €) 

Adresse: L’Agora Guy Hermier– Angle  Rue  châteaubriand et Sauveur Tobelem

Tel: 06 86 84 60 13

17 Juin
2018

(1) Européennes juin 2019 : S’opposer aux politiques antisociales « une plate-forme commune et la construction d’une liste large » des forces de Gauche sans le PS

Pierre Laurent, secrétaire général du PCF, et Ian Brossat, maire-adjoint PCF de Paris, récemment désigné  chef de file de la liste du PCF  pour les Européennes, ont écrit jeudi aux organisations de gauche, hors PS, pour leur proposer « une plate-forme commune et la construction d’une liste large en vue » de ces élections.

Dans cette lettre, dont une copie a été transmise à l’AFP, le PCF s’affirme déterminé « à porter un projet alternatif de progrès pour l’Europe ». Les élections européennes auront lieu en juin 2019.

  • « Pour réussir une telle démarche, une telle liste, nous avons besoin d’unir nos forces », affirment-ils aux destinataires de leur lettre, EELV, Ensemble, LFI, GDS, Générations, Nouvelle Donne, NPA, PCOF, PG, République et Socialisme.
  • « Les communistes pensent souhaitable de construire une liste large capable de porter des exigences précises de transformation de la construction européenne, capable de porter avec efficacité jusqu’au niveau européen les luttes sociales et écologiques menées en France, capable de contribuer à constituer au Parlement européen un groupe uni et confédéral de toutes les forces de gauche et écologistes, clairement opposées aux logiques actuelles ».

Marseille : Appel citoyen Pour la Gratuité des Transports en Commun dans toute la Métropole Aix-Marseille-Provence

De la salle des Rotatives à Marseille, un appel Citoyen Pour la Gratuité des Transports en Commun dans toute la Métropole Aix-Marseille-Provence pour est lancé en s’appuyant sur l’expérience réussie du Pays d’Aubagne et de l’Etoile dont la fréquentation des transports en commun est passé de 1.5 million/an voyageurs à plus de 5 millions/ an.

Une réorientation des dépenses et des recettes des transports est possible au niveau de la métropole pour aller vers la gratuité ! 

La campagne est lancée !

Liberté, Egalité, Gratuité
Appel citoyen pour la gratuité des transports publics dans toute la métropole Aix‐Marseille‐Provence

Ceux  qui  vivent  et  apprécient  la  gratuité  des  transports  s’adressent  à  toutes  les  populations  de  la Métropole Aix‐Marseille Provence afin d’ouvrir un grand débat citoyen pour la  généralisation de la
gratuité des transports sur l’ensemble du territoire de la métropole et des Bouches du Rhône.
La gratuité induit une augmentation de l’utilisation des transports publics. Elle est une réponse à la saturation des routes et autoroutes. C’est un enjeu immédiat que nous lançons comme un défi pour
une société plus égalitaire et respectueuse de l’environnement et de la santé.
Pour étayer notre appel et lancer le débat, 3 sujets seront présentés :
1. L’impact des transports sur l’environnement et la santé. La gratuité  favorise l’utilisation des  transports en commun, ce qui permet de limiter les  flots de véhicules et leurs effets sur la santé, permet de réduire la fatigue des transports quotidiens et le risque d’accident.
2.   La gratuité est une idée moderne, dans l’air du temps. 35 agglomérations ou communes en France ont adopté la gratuité des transports, Paris lance un débat public sur cette idée. De nombreuses villes d’Europe l’ont déjà mis en place et beaucoup de pays y réfléchissent.
3. Le  financement  de  la  gratuité  des  transports  n’est  pas  un  obstacle  insurmontable,  nous pouvons démontrer que c’est possible. La gratuité est donc un choix politique à  faire pour
une  société  plus  moderne  et  socialement  durable.  Plus  de  démocratie  s’impose  dans  la gestion du « Versement Transport », principale source de financement des transports.
Le 14 juin 2018, nous lancerons sous la forme d’un appel citoyen, un grand débat public pour faire 
grandir et partager la gratuité des transports, comme une chance pour la métropole Aix‐Marseille‐Provence.
Les premiers signataires de cet appel :
PCF Aubagne, PCF Roquevaire, Association pour Se Déplacer En Liberté, Vive les Services Publics 13,
Ensemble 13, UL GCT Aubagne, AIIA  (Assemblée d’Insoumis d’Ici et d’Ailleurs), FI  (Groupe d’action d’Aubagne
Garlaban,  Auriol,  Cuges,  La  Bouilladisse),  Collectif  gratuité,  Elu‐e‐s  Métropole  à  Gauche et  dans  l’attente
d’autres signataires…

 

Appel intitulé « Faisons du neuf » : Le 9 juin Les Haut de France «  à notre tour de marcher sur l’Elysée »

Le gouvernement poursuit et amplifie sa politique anti-sociale au service des plus riches alors que comme l’indique l’enquête d’Oxfam les dividendes explosent (Oxfam). Le rapport Borloo a peine publié a été jeté aux orties, avec le plus grand mépris, montrant ostensiblement que le gouvernement n’avait rien à faire des quartiers populaires et des banlieues.

Bercy se targue de vouloir réduire à la portion congrue les budgets sociaux alors qu’il protège la fraude fiscale des plus riches. « Parcoursup » barre l’accès à l’enseignement supérieur à toute une génération en institutionnalisant, par paramétrage d’algorithmes interposés, une ségrégation sociale et territoriale et une mise en concurrence de tous contre tous, jamais vues jusqu’alors, dans notre Pays.

La grande région Hauts de France est l’une des plus sinistrées par cette politique de démolition du service public, de casse de l’industrie, faites uniquement au seul profit des plus riches et de la finance. C’est pourquoi, à l’initiative des parlementaires communistes de cette région, des maires, des conseiller·e·s départementaux, des fédérations du PCF mais aussi de syndicalistes, de militants associatifs,… auxquels ce sont joints ceux de la Normandie, il a été décidé d’organiser une marche sur l’Élysée le 9 juin. Les questions de l’emploi, la santé, du pouvoir d’achat, du logement, du transport, de l’éducation sont au cœur de l’appel intitulé « Faisons du neuf », que l’on peut rejoindre sur Internet, à l’adresse faisonsduneuf.fr. Les marcheurs des Hauts de France et de la Normandie porteront à l’Élysée, dans des « cahiers de l’espoir », leurs colères, leurs exigences, leurs besoins, leurs propositions. Cette initiative de lutte est à disposition de toutes et tous car la situation de la Grande Borne à Grigny est la même que celle des quartiers populaires d’Amiens, Laon, Dunkerque ou Calais. Les habitants de la banlieue du Havre ont le même ennemi c’est-à-dire la finance que ceux de la Seine Saint Denis… Elle est aussi un moment important pour le Congrès du PCF, qui n’a de sens que s’il est en prise sur ce qui bouge et ceux et celles qui luttent dans la société française.

Yann Le Pollotec

À notre tour de marcher sur l’Elysée !

9 mois près l’élection d’Emmanuel Macron, les plus fortunés n’ont pas attendu bien longtemps leur retour sur investissement. Faire passer les nantis en premier, telle est la logique du « Président des riches ». Mais après ? Où en sont les promesses sur l’emploi, le pouvoir d’achat, le cadre de vie, la santé… ? Ces engagements-là ne sont pas une priorité. Car non contents d’être servis tout de suite, le monde des affaires et ceux qui nous gouvernent demandent encore aux Français, aux communes, de nouvelles mesures « d’économies ». Et pour l’emploi, il faudrait encore attendre des jours meilleurs. Pire, certains d’entre nous seraient des « fainéants », voire des « fraudeurs ». Cela suffit ! Les vieilles recettes économiques, nous n’en voulons plus, nous voulons vraiment du neuf !

La France qui travaille, et notamment la jeunesse, mérite une autre attention que de telles caricatures. Chaque jour, dans les usines, dans les hôpitaux, dans les services publics, dans les bureaux, dans les champs, partout où l’on lui fait confiance, elle contribue à la richesse de notre pays. C’est cette France-là qui doit maintenant prendre la parole, exprimer haut et fort ses attentes, ses espoirs et même ses rêves. L’argent existe pour sortir enfin des politiques d’austérité. Une autre société est possible, tournée vers le bien commun plutôt que le repli individualiste et la mise en concurrence. Un monde plus juste, respectueux de l’environnement, ouvert sur les autres, tolérant, équitable. Un monde qui reprend le pouvoir à la finance pour mettre l’être humain au coeur de tous ses choix.

Le peuple a des espérances. Celui des Hauts-de-France propose de les porter jusqu’à Paris, jusqu’à l’Élysée, le 9 juin 2018 en partant du Nord Pas de Calais, et en passant par la Picardie. Nous voulons enfin être entendus,

Samedi 9 juin, soyons nombreux à l’Elysée
Rejoignez-nous et prenez la parole