Articles par " Christian Pellicani"

EXIGEONS UNE TABLE RONDE SUR L’AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS !

C’est de manière très solennelle que nous voulons vous alerter  sur  la situation très préoccupante  de Fret SNCF et du Triage SNCF de Miramas. Après la loi voté l’année dernière, le démantèlement de la SNCF s’accélère pour qu’en janvier 2020 elle « éclate » en plusieurs Sociétés Anonymes et que soit filialisé Fret SNCF.

LE FRET SNCF AU BORD DU PRECIPICE !

Dernier exemple en date, le dernier train de Fret SNCF qui transportait des fruits et légumes  de Perpignan au marché de Rungis à Paris va être supprimé par la Direction SNCF, 20 000 camions par an prendront le relais ! 600 emplois sont en cours de suppression à Fret SNCF pour 2019…

Dans un courrier unitaire adressé au 1er ministre, selon les Fédérations syndicales des Cheminots avec la politique en cours et la perspective de sa filialisation « même recapitalisée, Fret SNCF ne serait pas viable et pourrait faire faillite en quelques mois » ! N’est-ce pas justement là, l’objectif recherché pour laisser la place aux entreprises  Privés et aux camions ! 

AVENIR DU TRIAGE SNCF DE MIRAMAS :

LA MÉTROPOLE & LE PRÉFET, DOIVENT SANS ATTENDRE, ORGANISER UNE TABLE RONDE (voir pièce jointe)

La Métropole et le Préfet doivent être partie prenante et intéressée par ces sujets et ouvrir la concertation avec toutes les parties prenantes, avec l’organisation, sans attendre, d’une table ronde sur l’avenir du Triage SNCF de Miramas en lien avec l’activité portuaire et industrielle du département.

 C’est le sens de la lettre ouverte des Cheminots Communistes et de la Fédération du PCF 13.

 Marcel Almero et Henry Bascunana

Responsables des Cheminots Communistes de Miramas et de Marseille

13 Mai
2019

Pour bien commencer la semaine !

Avec des Fleurs c’est mieux !!!!!

10 Mai
2019

« Les riens citoyens » un coup de pied aux « c.. » des préjugés d’un certain Jupiter ! 

 Les riens qui nous  pensent d’une phrase.

“Pognon de dingue”, “gens qui ne sont rien”, “feignants” : ces petites phrases d’Emmanuel Macron

Les riens d’une gare où d’un port, sont ces petits riens qui vont et viennent, qui main dans la main relèvent la tête, affrontant les  riens de ce qui ne sont que les valets du capitalisme, à nouveau dans une phase indépassable de ses contradictions économiques, sociales, et surtout environnementales.
Les mots, certes, nous pansent.
Mais c’est l’action qui nous fait avancé nous guérira, et réjouit  notre conscience.
Celle de notre classe !
Celle des travailleurs (euses) et de tout le peuple qui veut vivre dignement chez lui.
Nous, c’est riens, soyons tout, car  chaque jour ou nous nous  éveillons plus fort et nombreux, nous avançons pour un autre modèle social,  répondant aux besoins des femmes et des hommes, nécessaire à la reconquête de nos droits à vivre naturellement dans nos villes, notre ville, notre port.

Nous étions rien, ensemble, soyons tout et nous vaincrons.
Lucien Frau  10 mai 2019

(2) Acte II des 10 ans de la Boutique Monde Équitable D’ACS à Aubagne

10 Ans d'ACS :27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l'Harmonie

10 ans d’ACS : 27 avril, avec Mireille Mavrides, présidente du cercle de l’Harmonie (à droite sur la photo)

Après la manifestation du 27 avril dans les locaux du Cercle de l’Harmonie à Aubagne l’Association Agglo Consommateurs Solidaires à fêter les 10 ans de création de la boutique.

Acte II, l’Association a organisé un repas le 8 mai 2019 dans la campagne Aubagnaise.

Chez, André,  notre hôte

Chez, André, notre hôte

Prochaine étape la diffusion du film qui retrace la genèse du projet  ACS qui a donné naissance à la « Boutique Monde Équitable » et développer le concept de « Jardin de la Solidarité » porté par le MNLE.

Le commerce équitable est un système d’échange dont l’objectif est de parvenir à une meilleure égalité dans le commerce conventionnel1. Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à la juste rétribution des producteurs. À cette perspective économique s’ajoutent des préoccupations éthiques, sociales et environnementales .

 

 

Le PCF et le PTB à la poursuite des évadés fiscaux à la frontière franco-belge !

Samedi 4 mai, le Parti du Travail de Belgique et le Parti communiste se sont retrouvés à Néchin pour unir leur force contre la fraude fiscale. Avec Ian Brossat, Fabien Roussel du PCF et Raoul Hedebouw, Marc Botenga du PTB