Articles par " Christian Pellicani"

(1) Marseille, Rassemblement contre le projet d’Hôpital Privé à la sortie du Métro LOUIS ARMAND LE 26 JANVIER 2019 à 11h00 : Par le collectif « Nos Quartiers Demain » Non à la construction d’un Hôpital privé !

 

Expression des militants communiste du 12em Arrondissement par Mireille HUGUET :

« DEPUIS LES MENACES DE FERMETURE DE  l’Hôpital  Prive BEAUREGARD    il y a environ 3 ans nous communistes du 12°.  Nous avons  travaillé pour le maintien de ce site qui emploi plusieurs centaines  de personnes. Nous nous sommes élevés contre la construction d’un hôpital privé sur un terrain public  sur lequel il y avait des constructions scolaires alors que le bétonnage outrancier de notre arrondissement ne laisse rien au domaine public ni pour les écoles ni pour » le bien vivre »

Dès que nous avons eu les éléments du projet d’hôpital prive sur ce domaine public sur l’emplacement du collège nous avons organisé l’opposition à  ce projet qui  est surdimensionné par rapport au terrain et son environnement : c’est un monstre de béton.  Nous avons édité un tract (le tract bleu ) pour visionner ce que cela avait d’impact pour le quartier  en tant que nuisance visuelle  auditive et pollution – se retrouver avec des murs de 30m de haut devant sa maison, le passage des ambulances des hélicoptères …..LA VIE DE CE QUARTIER QUI A SON CHARME  AURAIT ÉTÉ COMPLÈTEMENT  BOULEVERSÉE.

Nous approuvons entièrement les conclusions de l’enquête publique qui recommande l’abandon du projet et nous participons au collectif de défense du quartier.

Mais nous voyons que  ni les recommandations de l’enquêteur ni nos doléances ne sont pas prises en compte sur les plans du projet de PLUI.

SUR  LA PARCELLE IL Y A TOUJOURS DES CONSTRUCTIONS IMPORTANTES  ET LES ARBRES ONT DISPARUS du projet de zonage.  IL Y A AUSSI LE DISCOURS DE Mr LE MAIRE qui va à l’encontre de ces Recommandations du commissaire enquêteur.

SI L’ON REGARDE SUR LA CARTE du PLUI (L’emplacement de cette parcelle de terrain convoitée par les promoteurs) :

Proposition d'atelier participatif par les élus communistes pour examiner le PLUI.

Proposition d’ateliers participatifs par les élus communistes pour décrypter le  PLUI.

C’est une toute petite tache verte au carrefour des 4° 5° ET 12° CETTE TACHE VERTE EST NÉCESSAIRE A NOTRE SANTE ET A CELLE DE NOS ENFANTS GARDONS LA PRÉCIEUSEMENT. MÊME DANS LEUR RÉSIDENCE IL Y A   PEU D’ESPACE  POUR JOUER OU COURIR ( il est écrit : jeux de ballon  interdits ……)

Et pour les autres, il y a la rue pour courir et s’ébattre,

Au moment où les conditions de travail sont stressantes  pour sa bonne sante notre organisme a besoin de lieux de détente.

La station de métro «  sera utile «    pour que les habitants profitent d’un peu de verdure.

Faisons de cette espace un lieu de vie et de sante.

Les arbres mettent plus, d’une vie d’homme pour pousser, leur fonction est vitale  ils sont indispensables contre la pollution ;  arrêtons de les transformer en béton avec ce petit exemple participons au sauvetage de la planète.

CELA EST PLUS IMPORTANT POUR NOS ENFANTS ET NOUS MÊME QUE LES DIVIDENDES DES PROMOTEURS »

(4) Rappel / Rassemblement contre Macron et Gaudin : La mobilisation de dimanche matin 27 janvier à 10h00 Place du 4 Septembre pour remplir les cahiers de doléances, revendicatifs et d’espoir !

cahier_de_l_espoir_propositions_coul_a5_coul

A cette occasion nous relançons notre émission « deux poids et deux mesures  » afin de dénoncer les abus  qui créent des inégalités, de la misère et de l’injustice.

 

Rappel : Deux poids et deux mesures : en jugeant différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts…

Voilà une expression qui date du milieu du XVIIIe siècle (chez Voltaire, paraît-il) mais qui n’a visiblement pas du tout passionné les lexicographes.

Lancement de la campagne  : « Deux Poids et Deux Mesures » le 19 septembre 2018 à 11h00 sous l’Ombrière  au Vieux Port.

Pour illustrer le sujet : les tarifs des tickets à l’unité des dessertes maritimes de  Toulon et Marseille 

2 € à Toulon et 5 € à Marseille : Pourquoi ?

 

Les Amis de l’Huma mettent en débat le changement climatique et les solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Contribution :

Climat,

Sortir du capitalisme pour sauver la planète et l’humanité

L’Alternative « Produire et consommer autrement »

Pas simple mais incontournable (Hommage à François Cosserat)

Christian PELLICANI

Président du MNLE

Conseiller à la Métropole Aix-Marseille

Notre façon de produire s’est emballée ces dernières décennies sous l’impact de multiples facteurs dont les principaux sont: nouvelles techniques, essor démographique, appétit du lucre. Ce dernier est trop souvent mal pris en compte. Il est à la base du gaspillage constaté dans la production des produits de grande consommation, aliments compris. Il en fait partie intégrante. Il n’est pas un accident c’est  une conséquence du mode de production  dominant et des inégalités sociales qu’il provoque.

Cette explosion de la production- consommation s’est appuyée sur l’existence de ressources fossiles, pétrole, gaz et charbon, à faible coût économique. L’agriculture, contrairement aux apparences, n’a pas fait bande à part. Une tonne d’engrais, c’est en gros une tonne équivalent pétrole. Mais ce n’est pas tout. L’azote que cette énergie permet de capter est aussi, une fois épandu, à l’origine d’émissions qui vont entrer dans la danse des perturbateurs du climat. Et ceci de manière non marginale. De fait, par un ensemble de mécanismes entremêlés, le dispositif global de production assis sur une consommation massive d’énergies fossiles carbonées, a perturbé pour le moins deux cycles biogéochimiques, celui du carbone et celui de l’azote.

Le changement climatique est un effet des perturbations du cycle du carbone. Celles du cycle de l’azote y participent également mais elles ajoutent un impact direct sur l’eau et les sols, aggravé  par le productivisme agricole qui engendre ses propres effets négatifs. La production agricole patine alors que les besoins augmentent. Il ne suffit pas, pour régler la question de la nourriture, de mettre en accusation la consommation de viande. C’est beaucoup plus complexe.

Quelles cibles ?

Nous sommes à l’âge des énergies fossiles carbonées. Mais il devra être beaucoup plus court que celui du bronze ou du fer sinon les effets négatifs seraient insupportables. Mais avons-nous les clés d’un futur apaisé ? Ce n’est pas sûr. Les conférences internationales se suivent mais n’apportent aucune rupture.

N’est-ce pas le paradigme qu’il faut changer ?

L’économie est celle d’une offre de plus en plus dominée par les multinationales. Le projet de traité transatlantique leur attribuerait encore plus de pouvoir.   Le paradis mondial du libre-échange est un mirage dangereux mais qui malheureusement fait un large consensus, parfois et même souvent parce qu’aucun autre modèle n’apparaît crédible. Depuis près de deux siècles, la société vit sur le mythe de la main invisible du marché qui serait seule capable de mettre en œuvre une organisation rationnelle de l’économie. Beaucoup font le constat que les résultats sociaux et environnementaux ne sont pas au rendez-vous, que le pire n’est pas arrivé. Mais pourtant la logique destructrice est poussée plus loin. Tout juste propose-t-on quelques ajustements qui ne sont souvent que des leurres ou des vœux pieux. Read more >>

(3) Rassemblement contre Macron et Gaudin : La mobilisation de dimanche matin 27 janvier Place du 4 Septembre prend forme !

Dès dix heure du matin nous mettrons à la disposition des habitants « 4 registres » pour déposer leurs doléances et

revendications.

Nous traiterons d’un même pas les questions Municipales et Nationale.

Gaudin et Macron sont les deux faces des mêmes politiques libérales qui appauvrissent  la population et permettent au plus riches de prospérer.

L’enfumage du débat National initié par le gouvernement Macron ne doit pas faire illusion. La manifestation à Paris des pseudos foulards rouges pour donner une légitimité à un bonimenteur qui sert les intérêts des nouveaux maître de forges* usurpent aux salariés la couleur des luttes sociales. Le président de la République  a servi  la soupe aux grands patrons dans le Château de Versailles ces jours-ci.

 

Christian Pellicani

 

*L’expression « maître de forges » fait référence au propriétaire et dirigeant d’établissement métallurgique de production de fer, de fonte ou d’acier.

En France, sous l’Ancien régime, les activités de sidérurgie, de mine et de verrerie pouvaient être exercées en grand par des nobles sans déroger.

Vers 1760-80, le passage d’ateliers artisanaux de la petite métallurgie rurale à la dimension industrielle a donné naissance à des dynasties de maîtres de forges implantées dans les régions les plus propices à la production, où ces familles ont créé d’importantes cités industrielles.

Le contrôle de la production d’armement, dans une Europe occidentale en proie aux bouleversements de la fin du xixe siècle, leur a assuré puissance et influence.

Grandes figures du patronat français, les Wendel à Hayange (en Moselle), Jean-Baptiste Charles Barbe à Liverdun, Dupont et Fould à Pompey (Meurthe-et-Moselle), les Schneider au Creusot (Saône-et-Loire), les Holzer à Unieux (Loire), les Martin à Fourchambault(Émile Martin et Pierre-Émile Martin), Claude Charles François Leblanc de Marnaval et les Grenouillet à Clavières près de Châteauroux et les Frerejean à Pont-de-Vaux (Ain) comptent parmi les exemples particulièrement emblématiques de cette histoire.

 

 

 

Rassemblement contre macron conférence de presse du jeudi 24 janvier au chic bar 45 rue Codaccioni 13007 Marseille

RASSEMBLEMENT CONTRE LA POLITIQUE DE MACRON

INVITATION À LA CONFÉRENCE DE PRESSE.

A l’initiative de Christian Pellicani, conseiller du premier Secteur (1/7), conseiller Métropolitain, nous construisons un collectif d’associations de la société civile (Femmes solidaires, MNLE), de militants syndicalistes (CGT) et partis politiques (Parti Communiste et Front de gauche) qui dénoncent les politiques du gouvernement. Alors que certains appellent à un soutien d’Emmanuel Macron dans cette période plus que tourmentée, restant sourds aux événements qui traduisent une crise économique et sociétale forte, il est impératif d’agir et de faire entendre la voix de tous.

Nous nous proposons de transmettre les revendications des Marseillaises et Marseillais afin que nos élus les communiquent à nos parlementaires. Loin de la mascarade du Grand débat, nous souhaitons donner la parole à tous.

Marseille est particulièrement perturbée depuis les effondrements du 5 novembre. Comment imaginer que les habitants transmettraient leurs revendications, en confiance, pour reprendre les termes du Président de la République, à un maire dont ils demandent la démission. Nous souhaitons nous faire le relais des Marseillais.

Nous organisons donc un rassemblement populaire le dimanche 27 janvier à 10h place du 4 septembre, 13007 Marseille.

Nous vous invitons à une conférence de presse pour présenter notre démarche le jeudi 24 janvier à 11h

Au CHIC BAR, 45, rue CODACCIONI, 13007 Marseille (angle rue de CAZE)

Près de la Place du Quatre Septembre

Contacvt : c.pellicani2014@gmail.com

Tel : 0686846013

(2) Plan Local d’Urbaniste Intercommunal (PLUI) : La mobilisation se structure pour construire une réflexion commune et des saisines concertés des commissaires enquêteurs

Les participants on acté la mise en place d’une permanence technique tous les mercredis matins de février de 9h30 à 12h00 au siège des lus Front de Gauche de Marseille, 8 cours jean Ballard, 13001 Marseille,  afin de décrypter  les planches du PLUI par secteurs ou quartiers en fonction des besoins de compréhension des habitants et responsable associatifs.

Nous nous retrouverons le 13 février en réunion plénière.

Le premier tour de salle a permis d’identifier les sujets qui font consensus et des projets qui nécessitent des approfondissements.

La démarches citoyenne proposé par les élus communistes membre du Front de Gauche   répond à une attente !

.

 

Vœux aux Marseillais, Gaudin fait du Macron : Il n’écoute que ses propres réponses aux questions de la population

On vous invite à nos vœux alternatifs aux politiques de Macron et Gaudin

A l’occasion de ses vœux à la presse, le maire de Marseille déclare  » je resterai jusqu’au bout  »

Il va contre l’avis des conclusions de l’enquête publique il veut relancer la construction d’un hôpital privé dans le 12em arrondissement à st Barnabé,

Téléphérique vieux Port/Notre Dame de la Garde :  il va poursuivre contre l’avis d’une partie de ses élus,

Il poursuit les projets de DSP, PPP, privatisation des espaces littoraux…..

Pour la rénovation du Centre ville, qui des leçons de effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne…

 Nous aussi on ira jusqu’au bout contre sa politique !

A occasion des vœux des Communistes, du 7eme Arrondissement, le 24 janvier à 18h00, à l’Agora guy HERMIER, angle des rue Chateaubriand et Sauveur Tobelem, nous développerons nos propositions alternatives pour Marseille avec Audrey Garino !

 

Anse du Pharo : J’ai transmis l’information de base sur le devenir du littoral aux habitants qui me l’ont demandé, on est à la veille d’actions citoyennes

Session du Jeudi 22 Mars 2018 

Commission Économie, Nouvelles Technologies, Enseignement Supérieur 

Analyse de la délibération du 22 mars 2018 jointe : Délibération Anse Pharo

Rapport N° 8 au Conseil du 22 mars 2018 : Projet de restructuration de l’Anse du Pharo. Approbation du contrat de concession de travaux au bénéfice de la SPL SOLEAM.

Il s’agit d’approuver un contrat de 25 ans avec la SOLEAM (SPL de la Métropole) pour la restructuration du site Anse du Pharo, voué à la réparation – entretien…petite et moyenne plaisance nautique – et en particulier de 12 à 18 mètres – contre travaux et redevance annuelle de 80.000 €

Total estimé de l’opération : 11,2 M€ HT, dont une participation directe de la métropole à hauteur de 4 M€. Le reste étant financé par SOLEAM qui se remboursera sur les recettes locatives et de mises à disposition de terre pleins et postes à flots ; Recettes estimées à 668.000 € dés la première année d’exploitation ; redevance annuelle versée à la métropole : 80.500 € valeur 2018.

En soi rien à redire sur une opération qui devrait aboutir à l’installation d’une trentaine d’entreprises et de 45 emplois.

Sauf que, comme tous les projets pilotés par la SOLEAM, ils ne sont jamais construits, discutés et approuvés en amont par les élus concernés : Conseils d’arrondissements et Municipal – Commissions Mer et Economie du territoire et de la Métropole.

On sollicite l’accord du conseil une fois que tout est  bouclé à quelques uns. Après plusieurs visite du site, celle du 16 janvier 2019, à la demande de riverains va nous permettre de nous en occupé avec l’appui des habitants et professionnels qui doivent s’installer à terme sur le site de l’Anse du pharo. 

A suivre …………….