Articles par " Christian Pellicani"

La Mairie du 1/7 confirme la la création de la place Louise Michel

Je me félicite que l’action que l’on a mené débouche sur cette décision avec une place rénovée au nom de Louise Michel.

Christian Pellicani

Élu du premier Secteur

La Marseillaise du 21 février 2018 : MARSEILLE
Louise Michel aura bientôt toute sa place dans la cité C’est un combat initié par
Christian PELLICANI et qui lui tient particulièrement à cœur.
Voir enfin le nom de cette révolutionnaire pleinement reconnu. Si la plaque existe
déjà, il y manque en quelque sorte le tampon officiel. Sabine Bernasconi, maire du 1/7 a confirmé « qu’il y aurait bien une place Louise Michel» à Belsunce. A quelques pas de l’hôtel où elle vécut ses derniers jours. « La rénovation de la place qui lui est dédiée est en cours et les travaux sont de belle qualité » . Dès que la commission d’attribution de noms sera  avertie de la fin des travaux,
l’inauguration officielle pourrait avoir lieu au mois de juin, ajoute Sabine Bernasconi. « Le nom est a été choisi à la demande d’un collectif d’habitants, de
commerçants et d’activistes, un peu politiques quand même !
Mais en même temps, il y a une vraie justification puisqu’elle a séjourné dans le quartier».
Et de reconnaître qu’elle a été « à l’écoute de ce collectif parce qu’en temps de maire de secteur, lorsqu’une telle volonté s’exprime, il faut pouvoir l’entendre et donner satisfaction à ceux qui la portent» . Et puis la maire de secteur affirme-» ressentir un
peu de solidarité féminine envers le personnage, engagé dans de véritables batailles pour la liberté, l’égalité hommes-femmes, la non discrimination. Des symboles qui
ont toute leur place dans le centre ville de Marseille»
N.F

Atelier des Arts : Un grand moment avec Gilles Del Pappas

La verve d’un grand écrivain qui nous a fait voyager au travers de ses romans.

21 Fév
2018

A la rencontre de DEL PAPPAS à l’Atelier des ARTS

soirée litteraire 21 février 2018 avec Gilles Del Pappas

Invitation

 Dans le cadre de ses soirées littéraires, l’Atelier des Arts, en partenariat avec les Éditions Gaussen, présente :

« Sous la plume d’un Ange » par Del Pappas. 

L’auteur vous invite à la découverte de cet ouvrage passionnant.  
Mercredi 21 Février 2018 à 18h30

Pour une fois Constantin ne se trouve pas au milieu d’une enquête dangereuse. Non. Sous la plume d’un ange est un moment de grâce au cœur de l’immémorial quartier du Panier.

À la façon de Jorge Amando, dont il est un grand admirateur, Gilles Del Pappas nous entraîne dans ses souvenirs de jeunesse quand il habitait ce quartier populaire où est née Marseille est qui et devenu le repaire de son alter ego.
Atelier des Arts : 85, rue d’Aubagne 13001 Marseille 04 91 33 61 13

Courriel : atelierdesarts13@gmail.com

 

 

J-3 : AVIS DE RECHERCHE : 7ème ARRONDISSEMENT, LA POSTE A DISPARU !

  JEUDI 22 FEVRIER 2018 – 18h00

Agora Guy Hermier

– angle Chateaubriand – S. Tobelem – 13007

RENCONTRE PUBLIQUE

 En présence de Christian PELLICANI, élu Métropolitain.

Quel avenir pour un service public de proximité ?

Au travers de l’intervention de Jéremy Bacchi, secrétaire départemental du PCF 13, les communistes rendent Hommage au Groupe Manouchian devant le buste de Missak Manouchian, Bd Charle LIvon !

Missak, dit Michel, Manouchian, né le 1er septembre 1906 à Hısn-ı Mansur dans l’Empire ottoman, mort fusillé à trente-sept ans au fort du Mont-Valérien le 21 février 1944, est un poète arménien et immigré résistant.

Rescapé du génocide arménien et formé au métier de menuisier, il se réfugie en 1925 en France, pays de « préférence » qu’adoptera sa veuve. Ouvrier tourneur autodidacte, il s’engage à la suite de la crise du 6 février 1934 dans le militantisme antifasciste qu’anime le mouvement communiste et devient en juillet 1935 un cadre du Komintern en prenant la direction de la revue du HOC, Comité de secours pour l’Arménie, puis de l’Union populaire franco-arménienne, relais successifs du syndicat de la Main-d’œuvre immigrée auprès des ouvriers arméniens.

Il entre dans la Résistance en 1941, et est versé en février 1943 dans les FTP-MOI de la région parisienne. il meurt « en soldat régulier de l’Armée française de la Libération » avec vingt-deux de ses camarades de l’Affiche rouge, « étrangers et nos frères pourtant ».

« La vie n’est pas dans le temps, mais dans l’usage. »

— M. Manouchian.

16 Fév
2018

(2) Rencontre débat réussi sur » La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus » ? »

Compte rendu par Bernard Lamizet :

La démocratie représentative et le suffrage universel sont-ils solubles dans « le tirage au sort des candidats ou des élus ? »

(Débat à l’Atelier des Arts, 15 février 2018)

Il devient urgent de réinventer la démocratie, en particulier parce que les institutions d’une société démocratique sont en crise, parce que de plus en plus de groupes et de personnes sont en situation d’exclusion, en raison, enfin, de l’absentéisme des élus et de l’éloignement de plus en plus de personnes des situations de pouvoir. Cela rend urgent de réfléchir aux formes d’exercice de la démocratie représentative et, en particulier, de s’interroger sur le bien-fondé de pratiques comme le tirage au sort pour répondre à ces formes d’exclusion.  Read more >>