Articles par " Christian Pellicani"

Clôture du Salon des Métiers d’ARTS aux Rotatives de la Marseillaise : 1995 visiteurs !

Reportage de QcM :

Avec 1995 visiteurs, la 10e édition du Salon des Trois jours des Métiers d’ARTS a reçu le double de visiteurs.

Malgré un temps hivernal avant l’heure, les participants ont chanté, samedi soir,  avec le  groupe « Los Fralibos ». L’éloignement de la rue des Lices n’a pas découragé les habitants du 7em qui sont venus nombreux.

Une remarque : près de 10% des visiteurs étaient des estivants ou des touristes : avec une forte présence d’estivants des hauts de France et de touristes Anglais, Espagnols et Italiens.

Raphaël, artiste venu spécialement de Tolède et d’Abdou, du Niger ont apporté une dimension internationale à cette nouvelle édition.

Un coup de chapeau à Madame Champet Chantal, pour sa conférence de samedi  sur le traitement des vestiges archéologiques à Marseille. Elle est remontée depuis la création de Phocée à nos jours. Argumenté et vivant son exposé nous a apporté à tous  de nouvelles connaissances.

16 Déc
2017

CLIMAT : PASSER AUX ACTES, SORTIR DE L’INCANTATION

APPEL DU MNLE RESEAU HOMME ET NATURE

CLIMAT : PASSER AUX ACTES, SORTIR DE L’INCANTATION

Alors que :

  • les dérèglements et les catastrophes climatiques font de plus en plus de ravages,

  • la biodiversité régresse fortement,

  • les ressources naturelles sont surexploitées,

les pratiques et modes de production et de consommation n’évoluent pas. Read more >>

Affluence record aux Rotatives de la Marseillaise pour le Salon des Métiers d’Arts

Il ne reste plus qu’un jour pour découvrir les trésors de talents qui animent le lieu magique des rotatives. Vous pouvez trouver  des cadeaux en cette fin d’année pour les festivités de la Noël, déguster des produits du terroir et vous inscrire à des cours et des conférences pour devenir vous-même une ou un  praticien (ne) dans l’un des métiers présents à cette 10e édition.

15 Déc
2017

La Ligne Nouvelle entre Marseille et Nice mobilise encore et toujours !

Alain Patouillard, à réuni les adhérents de l’association TVG  Développement afin d’organiser la mobilisation citoyenne pour la réalisation de cette infrastructure ferroviaire indispensable en Provence Alpes Côte d’Azur.

Notre région ne peux plus prendre de nouveaux retards en matière de mobilité et de transports publics.

Le prochain numéro de la revue de l’association fera le point sur la situation du projet et des actions actions en cours. Le MNLE Réseau Homme&Nature a proposé l’organisation d’une rencontre autour de la « place de la grande vitesse ferroviaire au XXIe siècle ».

 

14 Déc
2017

J-1 : 3 jours des Métiers d’Arts aux Rotatives de la Marseillaise : Les Vestiges en débat

Bonsoir à toutes et à tous,

Je vous informe de la tenue des 3 jours des métiers d’art, vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 décembre à l’espace « Les Rotatives » 19 cours d’Estienne d’Orves – 13001 – Marseille (affiches jointes). Ce sera la 10° édition. Des artisans d’art exposent et vendent leurs réalisations. Venez nombreuses (eux).
Au cours de ces 3 jours, le samedi 16 décembre à 14h30, un débat aura lieu sur « le sort des vestiges archéologiques à Marseille » avec Chantal Champet, Gilbert Laurens et moi-même (affiche jointe).

Le sommet pour la planète : de l’affichage pour se donner bonne conscience?

La COP 21 s’était conclue sans engagements contraignants pour les états. Les COP 22 et 23 se sont révélées être de vrais fiasco. Le 2 Août l’humanité avait consommé l’ensemble des ressources renouvelables et nous sommes toujours sur une trajectoire qui nous mène à un réchauffement de 3°C. Les aides financières aux énergies fossiles sont toujours deux fois plus importantes que pour celles des énergies renouvelables.

Que la France tente de relancer la lutte pour le climat est une bonne chose mais ce sommet sera-t-il autre chose que de l’affichage pour se donner bonne conscience? On est en droit de s’interroger. Déjà, il est acté que les états s’effacent devant les acteurs privés et la « finance verte »…

Pourtant les questions sont pressantes, elles demandent des réponses urgentes :

  • Les pays riches vont-ils enfin contribuer au Fonds vert de solidarité internationale à la hauteur de leur responsabilités de principaux pollueurs ?

  • En France, le réseau ferré restera t-il le parent pauvre et mal entretenu favorisant le fret par un camionnage polluant ?

  • les ENR (éolien et photovoltaïque) resteront-ils une niche à profit grâce aux taxes versées par les usagers (CSPE) ?

  • Un mix énergétique peu carboné sera-t-il maintenu grâce au nucléaire  ?

  • Qui doit financé l’isolation des logements quand la diminution des APL doit être compensée par les sociétés HLM ?

  • Va-t-on autoriser l’exploitation aurifère en Guyane au détriment des forêts primaires et continuer à réduire les moyens de l’ONF pour l’entretien de la forêt en France même ?

Sans illusions sur des financiers qui ne rechercheront que le profit, nous attendons de juger sir pièce les annonces du président de la République pour voir s’il se convertit vraiment à la défense de la planète.