(2) Musée de la Marine : Communication de Jean Noël Beverini

Communication de Jean Noël Beverini

Réunion du mercredi 27 février Brasserie du Soleil

Cher monsieur Christian Pellicani,

Je remercie très sincèrement monsieur Christian Pellicani d’organiser cette réunion sur un sujet qui nous tient, à nouveau, particulièrement à cœur tous les deux :

La fermeture du Musée de la marine de la Chambre de Commerce et la création d’un Musée multipolaire de la mer à Marseille.

Merci à Christian Pellicani de réagir avec force et volonté comme à son habitude. Étant retenu à Auriol pour une réunion, j’espère pouvoir vous rejoindre ; aussi Christian Pellicani m’a proposé de lui adresser ce court texte pour en donner lecture et par lequel je m’associe pleinement à sa démarche.

Marseille sans musée de la marine, c’est Marseille qui raye ses marins de son histoire. Marseille est née de la mer, a grandi par la mer, a rayonné par la mer. Ce sont les marins qui ont fait Marseille à la sueur salée de leurs muscles et de leur front.

Merci à Christian Pellicani. Que notre pétition : « Sauvons le seul musée maritime de Marseille » sur change.org reçoive le meilleur écho. Un écho maritime. Signons toutes et tous, marins, anciens marins, amoureux de la mer pour l’honneur maritime de Marseille et de nos marins.

Jean Noël Beverini

 

Fermeture du musée de la Marine à Marseille
« Exposition coloniale 1906 » – Affiche de David Delliane – 1906
– 111 x 158.5 cm – Photo : F. Jonniaux – Collection de la CCI Marseille
Provence

Le musée de la Marine et de l’Économie de Marseille, établissement appartenant à la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence (CCIMP), installé dans le palais de la Bourse sur la Canebière, a fermé ses portes fin avril à la suite du transfert de ses collections (45 000 références) vers les centres de conservation du Mucem, des Musées de Marseille et des Archives départementales, la CCIMP souhaitant se recentrer sur son cœur de métier. Les œuvres restent toutefois la propriété de l’établissement consulaire qui était l’un des rares en France à gérer un musée, après que la CCI lyonnaise eut cédé son musée des tissus.

Laissez un commentaire?